Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois

CROIRE Grand Architecte ou Pas :

Les F M se divisent sur la croyance en un Grand Architecte, mais je retiendrai pour ma part qu'ils se respectent et respectent les croyances ou les opinions de chacun et ce depuis des temps immémoriaux. Ils n'ont pas attendus la mode :"Du Vivre ensemble ".

Ils ne sont pas semblables, mais se retrouvent et s'unissent en une Fraternité Universelle, quelles que soient leurs croyances ou leurs Religions, ils ont La Franc Maçonnerie au Coeur.

Je propose à votre réflexion ce jour ce texte :

Par un formidable paradoxe, au moment où l’homme renonce à se considérer comme un enfant de Dieu pour descendre des primates, des vertébrés, des algues, des bactéries, l’orgueil s’empare de lui. Et une sorte de vertige ; il en sait de plus en plus et il ne sait plus ou il en est. La tête lui tourne. La fameuse URBIS des Grecs le menace. Il est de plus en plus puissant et de plus en plus égaré.

Conséquence ou hasard, en perdant Dieu, il perd sa place dans le monde. Il règne comme jamais sur l’univers qu’il a conquis, au moins par la pensée.

Tout se brise, tout se brouille en lui et autour de lui. On n’en finit pas de le soigner et d’essayer de le guérir. Les frontières éclatent. Les distinctions s’effacent. Chacun est lié aux autres par les ondes de la toile. Surgelées et contagieuses les modes et les passions se transmettent à la vitesse de la lumière. Les supermarchés, les désirs, les idées se ressemblent. Un SABIR se répand. Les sexes se confondent. Pour le meilleur et pour le pire l’universel et l’unité sont au bord du chemin.

L’entropie se déchaine les hommes commencent à comprendre que leur destin est de disparaître dans l’avenir comme ils ont apparu dans le passé. Et ils demandent ce qu’ils font là.

Jean d’Ormesson

De l’Académie Française

(Extrait de son denier livre : « Un jour je m’en irai sans avoir tout dit »

JFG

Commenter cet article

JFG 30/07/2015 09:21

Bonjour ! je ne suis pas persuadé du moins je l'espère que Jean d'Ormesson fasse un amalgame entre un Sabir (un charabia, une confusion) et la théorie du genre. Les deux phrases étant séparées, mais je le concède très proches.
Je te rejoins sur la fin de ton commentaire et comme le dit souvent l'un de mes FF il s'agit de passer du verbe avoir au verbe être !

Frère Tuck 30/07/2015 09:02

Ainsi un "sabir" pourrait être le vecteur de la "théorie du genre"???
On comprend d'autant mieux le questionnement de Jean d'Ormesson... Il ne s'agit plus de croire, mais de savoir. Il ne s'agit plus de paraître, mais d'être...
Qui sommes-nous, d'où venons-nous, où allons-nous?
Bien fraternellement, de Frère Tuck.

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog