Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Stèle Funéraire provenant de Carthage.

Stèle Funéraire provenant de Carthage.

LA DOXA EST MORTE ?

Le concept d’opinion vient du Grec Doxa, la Doxa est plurielle par nature, une seule opinion est sans intérêt pour une réflexion intellectuelle permettant d’avancer sur un sujet, qu’il soit scientifique, sociétal ou métaphysique.

C’est donc bien la pluralité des opinions qui est le levain des actions, qui doit apporter ce levain, dans une société démocratique comme la nôtre ? Il est convenu de dire les intellectuels, car après tout ils sont au service de la société, je dirais de manière péjorative, ils n’ont que cela faire, influer sur nos décisions futures.

Ors dans cette période tumultueuse en particulier avec notre problème des migrants, je dis nôtre à dessein (lire le livre de Jean Raspail) car nous n’avons rien anticipé, pourquoi ? Peut-être parce que la DOXA est morte de son unicité. En effet nous nous plaignons de l’absence des intellectuels dans le débat, certains d’entre eux furent plus prompts à se rendre dans des pays étrangers, Bosnie ou Libye que dans les camps de réfugiés Français ( jungle de Calais) tout aussi sordides.

Pourquoi, leur honneur, leur honnêteté n’est pas cause, ce qui en cause c’est leur absence de DOXA. Je dis absence parce que dans notre monde standardisé, mondialisé la DOXA est unifiée. Il n’y a plus des opinions propices à faire avancer et générer l’action , mais une opinion que l’on a fait admettre à tout le monde, en quelque sorte machée et remachée, prédigérée par les faiseurs d’opinions modernes que sont les médias influents standardisés.

Donc, nos intellectuels, nos médias, nos politiques nous servent sur un plateau une opinion unique en rapport avec la morale, lien indispensable certes à notre vie en société, mais qui restreint notre capacité à réfléchir et a donner notre opinion propre, notre sentiment. Et devant la toute puissance de l’opinion unique, si nous nous avisons d’avoir une opinion différente, ce qui après tout est le propre de l’opinion alors nous devons des êtres immoraux et sommes sujet à l’anathème, en clair on n’ose plus exprimer une opinion différente, ce qui rend toute action impossible.

Vous me direz que j’exagère, en effet les adeptes de l’opinion unique, ont une morale et l’opinion, même si elle est unique est respectable, comme les autres. C’est le principe de tolérance, mais ce principe a un seuil heureusement !

Alors comment se satisfait t’on de cette opinion unique et comment se traduit t’elle en action car ses partisans vous dirons on agit quand même ! Oui leur action se traduit par des déclarations communes au nom de tout le monde, cela va de soit pour une opinion unique, ses déclarations se font au nom de la morale. Fermer le ban, et les yeux nous avons fait notre devoir diront t’ils nous avons réagis, au moins comme cela tout le monde sait ce que l’on pense et comme nous pensons comme tout le monde, nous n’avons pas pris de grands risques, nous pouvons dormir tranquille nous avons sauvé l’honneur et, nous ne pouvons qu’opiner surtout de la tête, un peu comme des ânes.

Après tout j’exagère bien malin celui qui peut avoir une ou des opinions sur tout, la preuve il y a des opinions contradictoires. Il vaut mieux suivre l’opinion publique, c’est d’ailleurs ce que font nos politiques avec l’aide des sondages, cela évite d’avoir le courage de ses opinions et l’on est sûr d’avoir une bonne image dans l’opinion donc des électeurs. Mais me direz vous attention défendre une opinion différente avec opiniâtreté laisse a penser que l’on peut avoir raison, ce qui n’est pas toujours le cas, d’ailleurs Platon déjà disait l’opinion est une ensemble de connaissances confuses, qui sans êtres fausses ne peuvent êtres démontrées, quel est donc alors l’intérêt d’avoir une opinion ? Ou encore Aristote l’opinion est un mode de jugement qui se caractérise par son incertitude et est caractérisé par le fait qu’il est accompagné de convictions. C’est encore un problème, car les convictions d’autrui ne sont pas toujours les miennes, ou sont partiellement les miennes, c’est une opinion mitigée, pas très convaincante, avec ça on n’avance pas beaucoup !

Dans la même lignée ou opinion Bossuet disait, l’opinion est une connaissance douteuse qui n’est pas sans apparence et sans fondement, mais n’est pas une certitude.

Et moi dans tout ça ? J’essaye de ne pas prendre les mots pour idées toutes faites, de ne pas accepter les idées que je ne comprends pas, je cherche à chaque fois à comprendre pour me faire mon opinion, tout en respectant celles des autres, car je sais que la Vérité absolue n’est pas de ce monde, donc je doute de l’opinion unique, sans toutefois la rejeter sans l’avoir examinée au préalable.

Comme Sextus Empiricus je ne suis pas loin de penser : « Qu’a tout argument s’oppose un argument égal » je m’efforce de chercher des antilexis, ces recherches d’arguments contraires, m’obligent à suspendre mes jugements et doivent me conduire à l’ataraxie cette tranquillité de l’âme de Démocrite.

Humour : Comme vous l’avez peut-être compris, j’ai mon opinion que je me suis forgé et je la garde, parce qu’elle n’est pas Vérité.

A propos avez-vous une opinion sur ce sujet ?

JFG

Déclaration :

Le CLIMAF, regroupant 8 obédiences maçonniques féminines en Europe, ont souhaité, via un communiqué commun, alerter la Communauté Européenne sur la situation des migrants, et plus particulièrement sur celles des femmes réfugiées.

Sur les 3000 migrants arrivant en Europe tous les jours, on estime qu'un tiers sont des femmes. 12% d'entre elles seraient enceintes, selon l'Unicef. Avec elles, leurs enfants soit 1 million sur les 4 millions de syriens (représentant 80% des réfugiés). Après s'être dirigés au Liban ou en Turquie, ils tentent l'Europe dans l'espoir de trouver un lieu d'accueil.

Exode massif de toute une population poussée par les horreurs d'une guerre qui ne semble pas vouloir trouver une fin. Ces femmes sont, dans ces conditions difficiles, plus vulnérables aux violences et abus sexuels. Certaines d'entre elles arrivent déjà avec des histoires traumatisantes de guerre et de misère. Au bout du chemin ou en étapes successives : elles ne trouvent que des camps de réfugiés insalubres dans lesquels s'entasse sans discontinuer son lot de misère et de malheur.

Cette semaine encore, une femme syrienne a été renversée par un taxi devant les yeux de son fils à Calais. Il y aurait plus de 6000 personnes vivant dans le bidonville situé à Calais surnommé "la nouvelle jungle".

Commenter cet article

Frère Tuck 25/10/2015 10:45

Si les choses étaient plus simples en d'autres temps, celui où les médias n'existaient pas, celui où l'on se posait la question "qui de l'oeuf ou de la poule", il parait maintenant utile de se poser la question "qui de la doxa ou de l'opinion"... Est-ce la doxa qui fait l'opinion, ou bien l'inverse?
C'est un exercice difficile car plusieurs systèmes s'opposent sournoisement: la doxa intellectuelle de "l'ancien temps" face à la doxa moderne de l'actualité médiatisée. La première est propice aux échanges tandis que la seconde bloque toute forme de communication malgré une information surmédiatisée. Et ça devient dramatique quand la deuxième invite la première pour échanger, et encore davantage quand la première veut se médiatiser au nom d'une confusion politico-démagogique. La pensée unique veut alors s'imposer et faire loi telle un mode de "prêt à penser" où la critique n'est plus autorisée, car cette pensée unique est fondée sur la perception que les médias s'imposent eux-mêmes (le serpent qui se mord la queue). C'est chaque fois l'occasion pour les médias de massacrer les philosophes et autres libres penseurs au nom de cette nouvelle bien-pensance qui a réponse à tout sur la base de rien du tout! La confrontation entre les "anciens" et les "modernes" est inégale, car si elle se faisait auparavant à partir d'idées et de raisonnement, elle se fait maintenant sur fond d'images à commenter à brûle pourpoint... pour ne pas dire sur fond d'anti-intellectualisme! Je vous conseille (humblement) à ce sujet la lecture d'un ouvrage de Lipovetsky paru en 1983: "L'ère du vide. Essais sur l'individualisme contemporain". Dans cet ouvrage, l'auteur parle d'une forme de "philosophie roue de secours" pour des temps sans idéologie.
Désormais la nouvelle philosophie imposée par les médias, c'est le dictat des statistiques et des sondages! Pour ne pas dire de la "vérité scientifique" à travers les experts en tout genre qui sortent de nulle part!... Comment lutter contre cette forme de communication? La doxa intellectuelle est débordée et "l'individu-sujet" a du mal à cohabiter avec cette "société globale" impersonnelle et inhumaine, où l'on élimine impitoyablement tout ce qui a trait à la personnalité. Toutefois, on peut assister depuis quelques temps à une (re)-prise de conscience et à un certain retour progressif des valeurs et de la morale qui ne sont plus représentés, malheureusement, que par les partis extrêmes, et on comprend pourquoi, puisque les autres vivent de ce "système" qui est à bout...
Dans la Franc-Maçonnerie on nous enseigne à distinguer le vrai du faux... Le "sacré" est toujours notre archétype de la pensée humaine. Notre chemin initiatique n'est pas dépendant de la psychologie ou de la philosophie, et encore moins de l'actualité ou des médias. Nous sommes adogmatiques et nous avons les moyens de ne pas sombrer dans la doxa moderne, même si nous avons eu aussi, en d'autres temps, un combat entre "les anciens et les modernes".... Malheureusement les dérives sont régulières quand l'on constate dans certains lieux l'intellectualisation de certains sujets maçonniques, ou encore la prise de position sociétale ou politique de certains "dirigeants" maçonniques.... Des dérives de certains, il ne faudrait pas que les autres que nous sommes en deviennent les victimes! Car on oublie trop souvent la formule: "je ne sais ni lire ni écrire... donnez moi la première lettre, et je vous donnerai la seconde"... Cette formule, si elle s'articule symboliquement autour de mots bien connus des initiés, n'est pourtant pas à "prendre à la lettre"... car elle implique une reconnaissance de notre liberté de penser! en dehors de toute doxa...
Bien fraternellement, de Frère Tuck.

jean françois 25/10/2015 11:06

Merci mon Frère, pour cet enrichissement, c'est toujours avec plaisir que nous recevons tes commentaires. Preuve que la DOXA n'est pas morte et que l'espérance demeure, tout en regrettant que les médias ne bâtissent qu'a partir de sondages c'est l'idéologie de la Médiamétrie toute puissante.
JFG

cincinnatus 23/10/2015 15:46

Alors quoi les frangins, on se réveille oui ou non ?

Qu’il est loin le temps où je sévissais sur les « Myosotis », Breton en particulier, et où mes « diatribes et impertinences», ainsi que celles de tout un chacun, se voyaient critiquées, en bien ou en mal, par des frères qui éprouvaient ce besoin et s’en faisaient un devoir, de manifester leur droit à la libre expression. C’était l’heureuse époque où fleurissaient des commentaires, souvent enflammés, et qui parfois me taillaient de belles croupières, mais qu’importe, au moins les frères ne restaient ils pas inertes, assis sur leur c.., simplement à compter les coups !

S’agissant de mon article sur « la FM centre d’union ou de division », deux frères forcément intrépides se sont manifestés :
• merci « à l’indomptable compagnon (!) de Robin des Bois » qui manie toujours aussi bien le bâton
• merci « au descendant de l’illustre gens Claudia » qui a quitté la forêt de Brocéliande pour celle dont la couleur est chère aux écolos. (seuls les Grands Initiés comprendront !)

C’est donc « silence radio » dans la sphère maçonnique, même si elle a reçu le message, mais sans doute pas « 5/5 »!
Il semblerait que les estimés frères fassent la sourde oreille, serait ce par crainte de se laisser aller à des propos iconoclastes, serait ce pour ne pas se voir accuser d’appartenir à l’engeance des fouteurs de m… , allez savoir ?
Certes les modèles de sagesse et de vertu qui hantent nos ateliers et qui sont convaincus d’être les seuls à avoir « bien compris le métier », iront ils clamer qu’ils n’ont pas à perdre leur précieux temps avec de telles âneries, qu’il y a mieux à faire, philosopher sur les Sefirots ou autres, par exemple, ce qui assurément améliore notre sacro sainte fraternité et confirme l’évidence selon laquelle nous serions des hommes libres!

N’en déplaise à mes éventuels contradicteurs, je ne suis pas en train de manifester mes aigreurs pour ce peu d’intérêt apporté à ma prose, non, non, non, je ne fais pas non plus un KK nerveux !
Cela pourrait cependant être le cas si mes « interrogations » effrontément distillées sur ce blog étaient les seules à ne point connaître un succès d’audience; hélas, si j’en juge par l’extrême faiblesse du nombre de commentaires qui font suite aux articles sans doute plus intéressants que le mien, publiés sur ce site, force m’est de constater que bien peu de téméraires se « mouillent » à répondre .
Tiendrait on par-dessus tout à ce petit confort bourgeois, aussi bien intellectuel que physique,…et tellement profane ?

De ce fait j’en viens à me demander si les FM ne seraient pas effectivement devenus des Golems, chez qui bien évidemment la doxa ne serait plus qu’un lointain souvenir…si tant est qu’elle aurait jamais eu droit de cité !

JFG 23/10/2015 09:54

Je vous transfère ce commentaire de Claudius, bonne lecture !

La doxa est morte, très bel exposé philosophique qui brosse le tableau sidérant de l’irresponsabilité collective des peuples occidentaux notamment et du renoncement par lâcheté de leurs dirigeants à prendre des décisions utiles, courageuses pour freiner l’emballement de cette modernité galopante, laquelle va devenir incontrôlable à brève échéance.

Beaucoup d’hommes tant dans le monde politique, religieux, lesquels se prennent pour des intellectuels de haut niveau, certes ne minimisons pas leur érudition, ils ne sont en fait que des bavards sans aucune créativité, baissant leur froc, par veulerie , afin de préserver leurs intérêts financiers et recevoir des breloques honorifiques

Il serait bon de se pencher sur un fait : Comment naissent les révolutions, elles partent d’un engouement populaire, entrainé par des manipulateurs qui s’en servent de tremplin afin d’asseoir leur propre ambition, en se servant de la naïveté des plus simples .

Nous vivons un éternel recommencement, mais constatons que le progrès a anesthésié le courage et la virilité des masses populaires, alors que naissent à nouveau les sordides fanatismes religieux à la grande joie de grands manipulateurs.

La fuite actuelle des populations du moyen orient vers l’Europe en est la démonstration, celle du manque de virilité des hommes à affronter par les armes les intégrismes destructeurs et moyen-âgeux.

Le grand réveil de la logique du bien vivre en harmonie est-il encore possible ? Une illusion !!!!
Claudius

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog