Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Manuscrit du 12ème siècle construction de la Tour de Babel, Pavage des voies de circulation miniature des chroniques du Hainaut, le Maître d'oeuvre est celui qui sait dessiner et tracer, Un sculpteur au travail XVème siècle, Le Trait, la construction de l'arche,
Manuscrit du 12ème siècle construction de la Tour de Babel, Pavage des voies de circulation miniature des chroniques du Hainaut, le Maître d'oeuvre est celui qui sait dessiner et tracer, Un sculpteur au travail XVème siècle, Le Trait, la construction de l'arche,
Manuscrit du 12ème siècle construction de la Tour de Babel, Pavage des voies de circulation miniature des chroniques du Hainaut, le Maître d'oeuvre est celui qui sait dessiner et tracer, Un sculpteur au travail XVème siècle, Le Trait, la construction de l'arche,
Manuscrit du 12ème siècle construction de la Tour de Babel, Pavage des voies de circulation miniature des chroniques du Hainaut, le Maître d'oeuvre est celui qui sait dessiner et tracer, Un sculpteur au travail XVème siècle, Le Trait, la construction de l'arche,
Manuscrit du 12ème siècle construction de la Tour de Babel, Pavage des voies de circulation miniature des chroniques du Hainaut, le Maître d'oeuvre est celui qui sait dessiner et tracer, Un sculpteur au travail XVème siècle, Le Trait, la construction de l'arche,
Manuscrit du 12ème siècle construction de la Tour de Babel, Pavage des voies de circulation miniature des chroniques du Hainaut, le Maître d'oeuvre est celui qui sait dessiner et tracer, Un sculpteur au travail XVème siècle, Le Trait, la construction de l'arche,

Manuscrit du 12ème siècle construction de la Tour de Babel, Pavage des voies de circulation miniature des chroniques du Hainaut, le Maître d'oeuvre est celui qui sait dessiner et tracer, Un sculpteur au travail XVème siècle, Le Trait, la construction de l'arche,

COMPAGNONS ET FRANCS-MACONS.

De l’importance souvent négligée de la mixité sociale dans nos Loges. S’il est reconnu que la Chevalerie Maçonnique date du fameux discours d’Andrew Michael Ramsay le secrétaire de Fénelon, légende, oh combien valorisante pour la Franc-Maçonnerie. Qui serait une organisation regroupant de nobles intellectuels, scientifiques ou autres élites sociales. Le travail Maçonnique serait réduit à l’amélioration de belles âmes et de leur matière grise si j’ose dire. Ce discours néanmoins de toute beauté qui fût peut être prononcé en 1737, est un marqueur de la Franc-Maçonnerie spéculative et également des hauts grades maçonniques. Il est cependant attesté que la Franc-Maçonnerie spéculative date plus surement des années 1680.

Et ce que l’on qualifie de Franc-Maçonnerie opérative, est bien antérieure. Au 16ème siècle en particulier en Ecosse des Loges ou les spéculatifs commencent à être acceptés sont déjà en activité.

S’il n’est pas douteux que la Franc-Maçonnerie naquit en Angleterre, il est également avéré que c’est de France que la Franc-Maçonnerie vers 1728 se répandit en Europe et au delà des mers aux Antilles, aux États-Unis, en Amérique du Sud.

Revenons au compagnonnage il est certain qu’avec la Franc-Maçonnerie il s’est nourrit des mêmes légendes, il a précédé celle-ci en remontant sans doute aux Collégia Fabrorum de l’empire Romain, il ne fût pas et n’ai pas qu’une simple organisation corporatiste. A propos de ces deux organisations occidentales René Guénon à écrit : « c’est un fait que de toutes les organisations a prétentions initiatiques qui se sont répandues dans le monde occidental, il n’en n’est que deux si déchues qu’elles soient l’une et l’autre par suite de l’ignorance et de l’incompréhension de l’immense majorité de leurs membres peuvent revendiquer une origine traditionnelle authentique et une transmission initiatique réelle : ces deux organisations qui d’ailleurs à vrai dire, n’en furent primitivement qu’une seule, bien qu’à branches multiples, sont le compagnonnage et la Franc-Maçonnerie. » Aperçu sur l’Initiation Ch VI.

L’on se demande par quelle dérive, nos loges Maçonniques, se sont majoritairement remplies de spéculatifs, se coupant ainsi d’une partie importante de notre société et par voie de conséquence refusant la transmission d’une initiation qui aurait sans nul doute permis la valorisation des métiers manuels. Par quelle espèce d’hybris, de vanité avons nous mis de côté la beauté des ouvriers de l’Art Royal, qui façonnent la matière grâce à la transcendance de leur initiation. Bâtir des cathédrales de pierre, est indissociable de la construction intérieure et vice versa.

C’est la tendance de notre société qui produit des générations de bacheliers qui pensent que ce diplôme est un sésame, un indispensable passeport bien dévalorisé d’ailleurs, car maintenant il faut en plus avoir une mention à cet examen pour prétendre à un soupçon d’excellence. Ce diplôme ouvre bien souvent la porte sur le vide, et l’échec ou se perdent nos jeunes. A négliger depuis trop longtemps la noblesse du travail manuel dans nos écoles, comme dans nos Loges, nous avons bâtis des châteaux de sable et oublier le réel, l’amour du bel ouvrage qui rend la matière conforme à sa destination tant au sens matériel que moral, nous avons renoncés au beau, au vrai.

Si la Franc-Maçonnerie veut continuer à prétendre être le centre de l’union, ce n’est pas seulement sur les bancs de la faculté qu’elle doit chercher ses futurs adeptes, mais aussi dans les ateliers des artisans. Elle pourra ainsi contribuer modestement à réduire la fracture sociale et mettre de l’amour entre les hommes. Se nourrir de la tradition pour envisager l’avenir.

Pour avoir fréquenté dans mes diverses loges des compagnons du Devoir et des Compagnons de l’union compagnonnique, je sais tout le bonheur que j’ai reçu à leur contact. Ils portent dans leur bissac bien des merveilles, qu’il nous faut découvrir, leur gentillesse et leur modestie sont à la hauteur de leurs chefs d’œuvres. Il sont les témoins de la valeur du travail et une espérance pour nos jeunes générations.

JFG

COMPAGNONS ET FRANCS-MACONS.

LA GUILDE DES MACONS.

Tous les documents médévaux nous apprennent que les maçons se réunissaient dans des Loges, des locaux installés à côté du chantier. Ils s'y transmettaient les secrets du métier, sous l'autorité du Maître Maçon, qui formait et soutenait les apprentis.On demeurait apprentis pendant plusieurs années avant d'être reconnu comme compagnon, expérience oblige. Les frères se devaient d'êtres loyaux, respectueux et pleins d'ardeur au travail, sous peine de se voir exclure de la guilde des maçons. Si initiation il y avait, elle ne consistait qu'en la communication des connaissances techniques, et non pas en une cérémonie symbolique qui incorporait le postulant à un groupe de maçons au moyen d'un rituel précis. Dans ce contexte, il n'était nullement question de cooptation; seule l'aptitude professionnelle était déterminante.

Luc Nefontaine, La Franc-Maçonnerie, une fraternité dévoilée, Gallimard, 1994.

Commentaire:

L'on voit bien dans ce texte la rupture présumée entre le manuel et le spirituel, mais comment peut on affirmer, l'absence d'uen transcendance dans la construction de Cathédrales de pierre, dévouées à l'élévation spirituelle, qui guide la main du constructeur et lui insuffle la justesse du coup porté sur la pierre ?

Ou bien comme le dit encore mieux que moi : Aveyronnais La Clef des Coeurs, Compagnon Charpenier : " Le Trait fait de qui le possède un visionnaire jusq'au fond de l'espace. Le chiffre est scientifique mais la ligne initiatique"

JFG

 

COMPAGNONS ET FRANCS-MACONS.

N'OUBLIONS PAS VENDREDI 13.

 

La Confiance

 

« On avait confiance en la vie »

 

Est-ce que je suis en colère ? Je ne sais pas. Tout à l’heure j’ai fait une attaque de panique. Du coup, j’ai redemandé de la morphine que j’avais stoppée. Je suis moins soulagé qu’en janvier quand les frères Kouachi se sont fait buter car je sais que cela va recommencer. Au café du Bataclan, devant nos pintes de bière, avec mon pote, on avait parlé de cette menace terroriste. Et puis on avait conclu, en fumant des clopes, qu’on avait confiance en la vie. Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à savourer vraiment la joie d’avoir survécu, au-delà de petits plaisirs comme un hamburger chez Big Fernand ? Ce n’est pas vraiment à cause de ma blessure même si le parcours va être long : plus jamais de sport, un an de rééducation après la pose de la prothèse et, tous les quinze ans, une nouvelle opération pour la changer. Non, je pense à mon pote et j’ai encore du mal à m’autoriser à être heureux. La seule chose qui m’apaise, en plus du soutien de ma famille et de mes amis, c’est d’être en contact avec les autres rescapés. J’ai vu le pire de l’humanité mais aussi le meilleur.

Anonyme.

 

 

OTER LE VOILE !

Aujourd’hui : C’est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Un numéro de téléphone a appeler le 3919.

http://femmes.gouv.fr/25-novembre-une-nou

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog