Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Saint Michel au sommet de la fontaine obélisque Anspach (Jules Victor Ansbach Bourgmestre Belge et Franc-Maçon)

Saint Michel au sommet de la fontaine obélisque Anspach (Jules Victor Ansbach Bourgmestre Belge et Franc-Maçon)

HISTOIRE BELGE : Franc-Maçonnerie et enseignement.

Les Francs-Maçons sont souvent considérés comme les héritiers des corporations de métiers, ou à l’origine des sociétés de secours mutuel ou encore interviennent dans le domaine de la santé : service ambulancier, hôpitaux. Au royaume de Belgique, ils se sont illustrés dans l’enseignement, en particulier dans l’enseignement supérieur, voici en quelques lignes leur contribution à la création de l’Université Libre de Bruxelles.

Sous la domination Hollandaise des universités furent créées à GAND, LIÉGE et LOUVAIN, maintenues après l’indépendance de la Belgique sauf la fermeture de celle de LOUVAIN en 1835.

Le Grand Orient de Belgique avec l’aide de l’ensemble des Loges Maçonniques de Belgique décide de créer en 1834 l’Université Libre de Bruxelles, l’idée de cette création a vu le jour dès 1831 dans les milieux libéraux. L’adjectif libre se souche sur l’esprit d’indépendance par rapport à tout pouvoir public. Mais surtout sur le principe « du libre examen ».

Cette création vu le jour par réaction à la création par l’épiscopat de l’Université Catholique de Louvain.

La guerre était ainsi déclarée, non pas contre la chrétienté ou la croyance en Dieu, beaucoup de Maçons revendiquant leur catholicisme et leur croyance, mais ce fût une réaction anticléricale.

Le 24 juin 1834 Pierre Théodore Verhaegen (1782-1862) intervient en Loge il dit : « Ce sont les Maçons qui portent la Lumière dans les sciences et que le perfectionnement de l’instruction leur est dû » Plus loin il dit encore : « il convient d’opposer une instruction pure et morale, l’université libre doit servir de contrepoids à l’université catholique » L’université libre est anticléricale, mais elle n’est pas areligieuse ou antireligieuse, la majorité des Maçons de l’époque sont Déistes. Pour preuve en 1856 un texte diffusé par l’association des anciens étudiants : « L’homme doit s’élever à Dieu par l’esprit et le cœur dans la pleine liberté de conscience »

L’université libre de Bruxelles est soutenue par la municipalité, tous les bourgmestres de Bruxelles à l’exception d’un seul, furent tous Francs-Maçons. La très grande majorité des recteurs furent également Francs-Maçons et les Loges partagent avec l’université un idéal commun de liberté absolue de conscience, elles n’ont toutefois jamais joué de rôle directeur dans la gestion.

Le principal maître d’œuvre de l’U.L.B fût Pierre Théodore Verhaegen croyant, catholique mais anticlérical, grand avocat d’affaires, orangiste, homme politique, député et par deux fois Président de la chambre des représentants.

Initié en 1818 par le Prince Guillaume d’Orange (1792-1849) qui était Vénérable Maître de la Loge Espérance à Bruxelles. Il s’affilia aux Amis Philanthropes dont il fût V.M pendant 24 ans, puis Grand Maître du Grand Orient de Belgique, son souci développer la Maçonnerie et propager les idées libérales.

Verhaegen affirma sa volonté d’introduire le débat politique en Loge il ne fit pas que des amis ! En 1854 il parvient à faire modifier les statuts de l’obédience, ceux-ci donnèrent l’autorisation aux Loges de traiter de la politique, de la religion, de la morale, de la philosophie, toutes les questions qui intéressent le bien être et le progrès de l’humanité.

L’Université Libre de Bruxelles est reconnue aujourd’hui parmi les 150 meilleures du monde, actuellement elle occupe trois campus, elle professe dans toutes les spécialités. L’U.L.B. est partenaire entre autres avec :

Le Collège de France.

Cambridge, Oxford.

Berkeley.

Montréal.

Elle compte de nombreux Docteurs Honoris Causa entre autres :

Salvador Allende.

Simone Veil.

Simon Wiesenthal.

Claude Allègre.

Costa Gavras.

Elisabeth et Robert Badinter.

La Franc-Maçonnerie, s’assigne comme but, de changer l’homme, de l’améliorer, donner du sens à la vie et transmettre, cette réalisation de nos Frères Belges est un bel exemple de chantier, c’est une belle cathédrale offerte à nos enfants, leur passé exemplaire a permis de façonner un bel avenir.

JFG

Sources Société Royale Belge de Géographie :Hommes et Paysages –Itinéraire de la Franc-Maçonnerie à Bruxelles. Campus de la Plaine, ULB-Bd du Triomphe CP 246 1050 Bruxelles. Srbg@ulb.ac.be, www.srbg.be

Palais Charles de Lorraine a abrité l'ULB de 1834 à 1842, Le Palais Granvelle siège de l'université de 1842 à 1923, Un temple rue Laeken, Statue de Verhaegen et rassemblement du G O B, Anti ULB.
Palais Charles de Lorraine a abrité l'ULB de 1834 à 1842, Le Palais Granvelle siège de l'université de 1842 à 1923, Un temple rue Laeken, Statue de Verhaegen et rassemblement du G O B, Anti ULB.
Palais Charles de Lorraine a abrité l'ULB de 1834 à 1842, Le Palais Granvelle siège de l'université de 1842 à 1923, Un temple rue Laeken, Statue de Verhaegen et rassemblement du G O B, Anti ULB.
Palais Charles de Lorraine a abrité l'ULB de 1834 à 1842, Le Palais Granvelle siège de l'université de 1842 à 1923, Un temple rue Laeken, Statue de Verhaegen et rassemblement du G O B, Anti ULB.
Palais Charles de Lorraine a abrité l'ULB de 1834 à 1842, Le Palais Granvelle siège de l'université de 1842 à 1923, Un temple rue Laeken, Statue de Verhaegen et rassemblement du G O B, Anti ULB.

Palais Charles de Lorraine a abrité l'ULB de 1834 à 1842, Le Palais Granvelle siège de l'université de 1842 à 1923, Un temple rue Laeken, Statue de Verhaegen et rassemblement du G O B, Anti ULB.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog