Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LES STATUTS DE LA SAINT-MICHEL - PART -II-

LES STATUTS DE LA SAINT- MICHEL  1563 – PART – II –

 

Aucun apprenti ne peut être élevé surveillant.

 

(57) Aucun artisan ou Maître ne désignera comme Surveillant quelqu’un parmi les apprentis qu’il a acceptés et qui sont encore dans leurs années d’apprentissage.

 

(58) Et aucun artisan ou Maître ne désignera comme Surveillant un apprenti qu’il a pris à ses débuts, même s’il a servi son temps d’apprentissage, à moins qu’il n’ait voyagé pendant un an.

 

(61) Il est aussi décrété qu’aucun artisan n’acceptera un apprenti pour moins de cinq ans, et par suite personne ne pourra payer d’argent pour le temps qu’il n’a pas servi, mais servira entièrement ses cinq ans. Désormais il ne pourra en être autrement quoi qu’il ait pu être fait ou présentement pratiqué ;

 

L’on voit ici l’importance du temps dans la progression, c’est bien l’aspect scalaire qui est préservé, ainsi l’orgueil et l’ambition sont Maîtrisés. L’on sent bien la rectification des dérives qui n’ont pas manquées de se produire dans l’article (61)

 

(65) Et chaque apprenti promettra à la corporation sur sa parole d’honneur  d’obéir à son Maître pendant les cinq ans auxquels il lui sera lié, de le servir loyalement, véritablement et fidèlement au maximum de son avantage pour lui éviter perte, pour autant que c’est en son pouvoir, sans exception , ni restriction.

 

(66) Et le Maître de son côté donnera à son apprenti durant lesdites cinq années, selon les anciens us et coutumes de la corporation dix florins, à savoir deux florins par an, pour salaire, outre sa nourriture et son entretien.

 

Nous sommes là bien loin du Code du travail actuel, des contrats alambiqués, des clauses tordues. L’honneur est au centre du travail et le respect est mutuel entre le Maître et son apprenti. Nous serions inspirés de remettre au goût du jour l’enseignement prodigué par les Compagnons du Devoir. Récemment j’entendais que plus de 90% des apprentis ayant suivi cet enseignement étaient immédiatement embauchés !!!

 

(68) De plus, rien ne sera retenu à quelqu’un qui aura été accepté  et déclaré libre ; mais tout ce qui doit être dit ou lu le sera et lui sera communiqué, afin que personne ne puisse se plaindre ou invoquer l’excuse que s’il l’avait su auparavant il n’aurait pas rejoint la corporation.

 

(71) Et aucun Maître ne doit prolonger de plus de quatorze jours l’essai d’un apprenti débutant dont l’âge est conforme à celui prescrit par les articles, à moins que ce ne soit son fils, ou bien que le Maître ait un juste motif pour ce retard, au sujet de la caution par exemple, et qu’il ne le fasse pas dans un mauvais dessein.

 

De la manière simple de régler les conflits et la période d’essai !

 

Lorsque quelqu’un quitte pendant son apprentissage.

 

(72) Et s’il arrive qu’un apprenti vienne à quitter son Maître durant ses années d’apprentissage, sans motif valable, et ainsi ne serve son temps complet, aucun Maître n’emploiera un tel apprenti, et personne ne restera près de lui, ou n’aura en aucune façon compagnie avec lui, jusqu’à ce qu’il ait servi ses années d’une façon honorable vis à vis du Maître qu’il a quitté et avoir fait amende honorable et dont il devra apporter confirmation exprimée par son Maître. Et aucun apprenti ne pourra demander restitution de la caution, à moins qu’il ne se marie avec le consentement de son Maître, ou qu’il y ait d’autres motifs valables qui l’obligent lui ou son Maître, et cela n’aura lieu que si la Fraternité en a eu connaissance, conformément au jugement des tailleurs de pierre.

 

Voilà qui simplifie grandement les curriculum vitae ! Et donne sa noblesse au système des réseaux.

 

Ne pas inciter un apprenti à partir.

 

(73) Et aucun Maître ou Compagnon quel que soit son titre ne doit inciter à partir ou chasser l’apprenti qui lui est lié ou en prendre un venant d’ailleurs, à moins qu’il n’ait préalablement obtenu l’autorisation de son Maître, de manière à ce qu’il puisse le quitter dans doléance. Mais si cela venait à se produire, le responsable sera convoqué devant la corporation et puni.

 

De la manière de gérer les ruptures de contrat et les clauses de non concurrence. Cette méthode évidemment signe la fin des « chasseurs de têtes », mais permet de préserver une certaine moralité !

 

Ainsi se termine le tour d’horizon des Statuts de la Saint-Michel, qui avec les Statuts de Ratisbonne, le Régius et d’autres textes forment le socle, de ce qui allait devenir la Franc-Maçonnerie spéculative, inspirée entre autres de cette Maçonnerie de métier opérative, véritable pierre fondatrice de la confraternité.

 

JFG 

Le Livre de pierres Chartres, Rose Sud Notre Dame de Paris, La Chaire le Verbe, Tombeau de Guillaume le Taciturne, Cathédrale de Durham Angleterre.
Le Livre de pierres Chartres, Rose Sud Notre Dame de Paris, La Chaire le Verbe, Tombeau de Guillaume le Taciturne, Cathédrale de Durham Angleterre.
Le Livre de pierres Chartres, Rose Sud Notre Dame de Paris, La Chaire le Verbe, Tombeau de Guillaume le Taciturne, Cathédrale de Durham Angleterre.
Le Livre de pierres Chartres, Rose Sud Notre Dame de Paris, La Chaire le Verbe, Tombeau de Guillaume le Taciturne, Cathédrale de Durham Angleterre.
Le Livre de pierres Chartres, Rose Sud Notre Dame de Paris, La Chaire le Verbe, Tombeau de Guillaume le Taciturne, Cathédrale de Durham Angleterre.

Le Livre de pierres Chartres, Rose Sud Notre Dame de Paris, La Chaire le Verbe, Tombeau de Guillaume le Taciturne, Cathédrale de Durham Angleterre.

Commenter cet article

JFG 29/01/2016 19:01

Bonsoir Mon Cher Cincinnatus

Merci pour ton commentaire fourni, effectivement il n'est pas interdit, de commenter, de contredire et d'améliorer les propos, de les enrichir que sais je encore.
A propos de NEWTON et de l'Alchimie s'il n'est pas sûr, qu'il fût un enfant de la veuve, il est avérer qu'il fût membre de 'l'invisible Collège" un repaire de Francs-Maçons paraît il. Après sa mort il se dit qu'un bon nombre de livres traitant de l'alchimie furent trouvés dans sa Bibliothèque.
Je crois comprendre qu'en bon scientifique tu n'adhère pas trop au grand oeuvre, je te conseille néanmoins un livre qui est un véritable Musée de l'Hermétisme. Le titre est Musée Hermétique Alchimie et Mystique d'Alexander Roob aux Editions Taschen. le seul nom de cet Editeur est un gage de sérieux. Chaque thème est illustré de magnifiques photos. C'est un peu comme un dictionnaire de l'Alchimie, il trône dans ma bibliothèque et souvent je le consulte avec plaisir.

cincinnatus 29/01/2016 18:37

Cher JF
J’ose espérer que ce nouvel article relatif aux textes sur lesquels serait fondé notre Ordre aura plus de succès auprès des lecteurs que les précédents, qu’il s’agisse de ceux concernant le même sujet ou d’autres, quels qu’ils soient.
En effet je me désole toujours du peu de réactivité suscitée par les diverses chroniques dont tu nous gratifies généreusement, cela m’intrigue, m’attriste et pour tout dire me déçoit !
Si je me livre à une étude quelque peu statistique des commentaires qui viennent « enrichir » selon le terme consacré, tes propos et papiers, je m’aperçois que ce sont toujours les mêmes et trop rares contributeurs, dont je suis, qui participent à ce blog lequel a pour vocation pourtant d’être un blog « de conversations » !
Certes les sujets abordés sont parfois pointus et ils ne sont sans doute pas toujours à la portée du frangin lambda, tant pis, il n’est pas interdit de faire preuve de curiosité, de s’instruire et d’améliorer ses connaissances sur tout ce qui touche de près ou de loin à la FM !
Emulation d’origine et de cœur, ce rite où parait il on ne fait pas de planche…mais où l’on « discute » quand même en dehors des tenues, c’est du moins ce qui se fait chez les sujets de sa gracieuse majesté et dans les contrées lointaines d’où je viens, je m’attendais à ce que les FF Ecossais, friands, par définition, de morceaux d’architecture et autres, iraient se ruer sur ce site pour y exprimer leur point de vue et ainsi générer de passionnants et fructueux débats, hélas j’en suis pour mes frais, « personne ne moufte » (oh !)
Aussi, afin de réveiller les adeptes du « houzé, houze, houzé » et dans le but de les inciter à y aller de leur verve, je m’en vais les taquiner quelque peu en leur précisant que, d’avance, j’accepte de bon gré la volée de bois vert qu’ils ne manqueront pas de m’administrer suite à mes impertinences.
Emule de Lavoisier, chacun comprendra que je ne puisse avoir, et je m’en excuse, qu’une vision nécessairement ironique sur l’Alchimie, mais, mais, mais…..je veux bien faire l’effort d’essayer de comprendre ce qui pour moi relève de….. l’incompréhensible sinon de l’incongru, le grand Newton lui-même s’intéressait à ce genre de chose dit on ; d’autre part étant joueur de bridge, ni classé, ni très doué, je veux bien encore m’initier à votre curieux « Tarot », même si la « pousse » et la « garde » n’ont probablement pas lieu d’être citées dans votre étrange « jeu de cartes ».
Ne m’accablez pas au vu de mon ignorance, laissez moi seulement un peu de temps, je n’ai plus que cela à faire depuis qu’ayant rendu mon tablier, je médite comme en son temps la plèbe, du haut de la colline de Rome que vous savez!

Tout cela pour vous dire que si parfois je me jette à l’eau par mes interventions dans des domaines où je puis avoir quelque chose à dire, qu’attendez vous, vous, pour en faire autant dans des domaines qui à priori relèvent de vos compétences ?
Venons en donc aux taquineries promises, et que vous prendrez, du moins je l’espère, avec le sourire., Je m’en vais donc conjecturer des raisons pour lesquelles vous restez muets comme des carpes :
• Primo « vous n’avez rien à dire » diable, n’auriez vous aucune culture, ni générale ni maçonnique à partager avec quiconque?
• Deuxio « vous ne souhaitez pas vous mettre en avant » cet excès de modestie vous honore…mais ne fait pas avancer le débat !
• Tertio « vous n’avez pas de temps à perdre », voilà qui ne serait guère aimable à l’endroit de notre cher JF qui se défonce pour vous (nous) cultiver !
• Quarto « vous auriez la trouille des conséquences de vos écrits », voyons nous ne sommes pas dans certains états du golfe, votre tête ne risque quand même pas de sauter !
• Quinto « vous préférez lire les âneries des autres » plutôt que ce qui pourrait être considéré comme étant les vôtres !
Maintenant que je vous ai remis les verges pour me battre, vite à vos stylos, j’en suis déjà tout…guilleret (alors là pour comprendre il faut être au moins du 90 ème de « Misraïm ») ...à l’idée de vous lire et de récolter ce que j’ai semé!

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog