Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage

            FRANCS-MACONS DE LA MER –XVIII- Lapérouse le Bilan de deux ans et demi sur les Mers….

 

Après avoir parcouru pendant deux ans et demi les mers du globe, et avant la disparition des deux Frégates. Lapérouse et son équipe de scientifiques nous ont laissés, des travaux qui nous sont parvenus au gré des escales, par les courriers et surtout par Monsieur de Lesseps qui quitta l’expédition au Kamtchatka.

 Des relevés chronométriques, des observations astronomiques, des relevés géographiques et hydrographiques. Fleurieu de Langle parle de ces travaux.

 

« Je ne puis parler qu’avec étonnement et admiration de l’exactitude des résultats que nous ont donné les distances de la lune au soleil et aux étoiles mesurées avec les cercles de Mr le Chevalier de Borda (…) Nous aurions encore des résultats plus satisfaisants si les cercles avaient été exécutés avec la précision qu’on peut exiger »

 

C’est avec ces informations que l’ingénieur Bernizet, pour la Boussole, et l’officier Blondela pour l’Astrolabe se chargèrent d’établir les cartes.

 

Il nous reste quelques travaux du chirurgien Rollin sur les pascouans et les Hawaïens, sur la physiologie et la pathologie des américains de conception et de la Californie.

 

 A noter le travail du botaniste  La Martinière et du jardinier Collignon, collecteurs de nombreux échantillons de végétaux.

 

Sur le plan économique, des observations concernant le commerce des fourrures, dont les concurrents les plus sérieux étaient les Anglais et les Espagnols. Les Anglais commençait le commerce avec les Russes, alors que les Espagnols étaient déjà bien installés auprès des Chinois.

 

Le commandant de l’expédition fit donc l’acquisition en Alaska d’un chef Tlingit de l’île du Port aux Français, qui convenait parfaitement à ce commerce. Il écrit :

« (…) Une nation qui aurait des projets de factorie sur cette côte comme celles des Anglais dans la baie d’Hudson ne pourrait faire choix d ‘un lieu plus propre à pareil établissement »

 

Ce que pense Lapérouse de la politique et de l’économie a été rapporté par Catherine Gaziello en ces termes/

« A travers ses observations sur la politique et le commerce, Lapérouse apparaît comme un homme ouvert aux Lumières, tout acquis aux libertés qu’elles apportent avec elles. Cependant, il s’intègre uniquement aux courants philosophiques les plus orientés vers l’action et ne développe pas de théorie qui ne trouve une application pratique dans l’organisation d’une société ou d’un gouvernement. Enfin, ses analyses ne le conduisent jamais  à une contestation de l’ordre établi : l’abolition de la propriété privée par l’instauration d’un système de communauté lui paraît condamnable. Quant à la religion, il ne songe pas à lutter contre sa puissance, mais plutôt à l’orienter dans un sens nouveau. C’est donc un point de vue « éclairé », tout autant qu’une documentation sur la politique et le commerce des nations européennes outre –mer que Lapérouse donnait au ministre ».

 

 Que sont devenus la Boussole et l’Astrolabe ? Elles auraient dû êtres à Brest à la fin de l’été 1789…. A suivre.

 

Étiquette et Source : Lapérouse Voyage autour du Monde- Edition de Conti.

FRANCS-MACONS DE LA MER - XVIII- Lapérouse le bilan du Voyage
Franc-Maçon de la Mer.

 

Mark Twain de son véritable nom Samuel Longhorne Clemens (1835-1910), ouvrier typographe, imprimeur, journaliste, il a eu une jeunesse mouvementée. En 1757 il rencontre un capitaine de showboat, il décide faire carrière en qualité de pilote sur le Mississipi, profession qu’il exerça jusqu’au début de la guerre de sécession au cours de laquelle il combattit avec une milice sudiste. C’est bien sûr sa qualité d ‘écrivain qui fit sa réputation, avec les aventure de « Tom Sayer » ou celle du « Huckleberry Finn ».

Mark Twain fut initié le 22 mai 1861 dans la Loge « L’étoile Polaire » à l’Orient de Saint Louis dans le Missouri, passé compagnon le 12 juin et Maître le 10 juillet de la même année !!! Il fut suspendu, et réintégré en 1867 et finit par démissionner le 8 octobre 1868.

 

Source : Dictionnaire des Marins Francs-Maçons. Loge de recherche Lapérouse Éditions SPM KRONOS. 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog