Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LAFAYETTE LUMIERE DE LA LIBERTE-VII- 1779-1780 Le Retour dans le Nouveau Monde

LAFAYETTE LUMIERE DE LA LIBERTÉ - VI I- 1779-1780.

 

Le marquis à Versailles et à Paris est adulé, par la cour et le peuple, le roi du nouveau monde, enchaine les conquêtes féminines, particulièrement la belle Comtesse de Simiane petite fille de Madame de Sévigné.

Il fréquente les intellectuels comme Condorcet et la Rochefoucauld. Mais rapidement il s’ennuie voyant que la France n’envahirait par l’Angleterre. Il achète un régiment de Dragon du Roi rejoint le Havre, le 24 décembre sa femme Adrienne de Noailles lui donne un fils il le prénommera Georges Washington.

En avril 1780 Lafayette rejoint l’Amérique à bord « L’Hermione » ce bateau comme Lafayette a une histoire. L’ambitieux Lafayette il a alors 22 ans souhaite prendre la direction du corps expéditionnaire il écrit au Comte Vergennes:

« Si je commande, vous pouvez agir en toute sûreté, parce que les Américains me connaissent trop pour que je puisse exciter de fausses inquiétudes (…) Dans le second cas (celui ou je ne commanderais pas) Monsieur le Comte, il faut d’abord prévenir en Amérique le mauvais effet que ferait l’arrivée d’un autre commandant. »

 

Lafayette embarque le jeudi 9 mars 1780 à bord de l’Hermione il n’appareillera que le 21 mars à cause de la météo. A bord se trouve une palette de jeunes aristocrates dont : son beau frère Noailles, Ségur, Montmorency, La Tour Maubourg et le suédois Fersen l’amant de la Reine. Il accoste le 27 avril dans le port de Marblehead près de Boston.

Il écrit aussitôt à Washington :

« Je suis ici mon cher général, et au milieu de la joie que j’éprouve à me retrouver un de vos fidèles soldats, je ne prends que le temps de vous dire que je suis venu de France à bord d’une frégate que le Roi m’a donnée pour mon passage. J’ai des affaires de la dernière importance que je dois d’abord communiquer à vous seul… »

 

Le 2 mai il quitte Boston, le 7 août il est à la tête d’une troupe d’élite : « les riflemen » 2000 hommes surentrainés moitié cavalerie, moitié infanterie.

 

Le 20 septembre, est révélée la trahison dite de Arnold. Le général Américain Benedict Arnold, a fait savoir au général Clinton commandant des forces Britanniques qu’il était prêt à lui livrer la forteresse de West-Point. Lafayette et ses riflemen s’est dépensé sans compter depuis le mois d’août ; ses pairs sont frappés par l’ascendant qu’exerce le jeune marquis sur ses troupes et sur la classe politique américaine.

En octobre Lafayette rêve de finir cette campagne par un coup d’éclat, reprendre l’île de Staten aux Anglais, mais Washington juge le projet hasardeux il dira :

« Il est impossible, explique t-il à son jeune ami, de désirer plus ardemment que je ne fais de terminer cette campagne par un coup heureux ; mais nous devons consulter nos moyens plutôt que nos désirs »

En effet l’état de l’armée américaine n’est pas bon, et le congrès donne plus des ordres que des subsides.

 

Lafayette se rendant à l ‘évidence écrivit à Vergennes pour demander de l’aide, cela allait changer le sens de la guerre.

 

A suivre….. En route vers la victoire.

 

Sources : Lafayette de Gonzague Saint Bris et Biographie de Lafayette par Bernard Vincent aux Editions Folio Gallimard.

LAFAYETTE LUMIERE DE LA LIBERTE-VII- 1779-1780 Le Retour dans le Nouveau Monde

L’œil de Plasticine

de Véronique Fortuné

Interprété par Justine Guichen

Musique d’Armel Mandart

C’est l’histoire d’une jeune femme qui est en plein mal de vivre. Elle dialogue avec sa « conscience » qui la contraint à se remettre en cause : « Tu dois chasser tes démons et la meilleure arme, c’est toi. »

La pièce est un monologue incisif qui explore toutes les facettes intimes de ce mal contemporain : mal de vivre et crise existentielle.

A la médiathèque de Brec’h

Samedi 14 mai

20 h 30

(Participation libre)

 

Un peu d’info :

La comédienne : Justine Guichen a découvert le théâtre lors d’un atelier de la Mission Locale d'Auray animé par Armel Mandart. C’est tout naturellement qu’elle a fait partie de la Compagnie Mandarine, puis de la Compagnie Vinogen. Elle a joué dans toutes les dernières créations des deux compagnies.

Le metteur en scène : Armel Mandart ne se contente pas de mettre en scène cette performance de comédienne, il crée aussi une musique originale qui vise à coller au plus juste aux sentiments contradictoires de l’héroïne. Voix, accordéon, guitare, saxo. Ce spectacle est finalement très musical.

 

Ce spectacle intimiste dure environ 1h15.

Compagnie Vinogen

56400 Brec'h

Contact : 02 97 24 56 43

LAFAYETTE LUMIERE DE LA LIBERTE-VII- 1779-1780 Le Retour dans le Nouveau Monde

Numéro spécial d’Humanisme paraîtra le 1er Juillet.

3 rue Darboy

75011 PARIS

(+33)(0)148075587

www.conform-edit.com

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog