Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
REFERENDUM : OUI ou NON
REFERENDUM : OUI ou NON
REFERENDUM : OUI ou NON
REFERENDUM : OUI ou NON
REFERENDUM : OUI ou NON

REFERENDUM OUI OU NON ?

 

Il existe en France trois types de référendums.

                  Le référendum législatif : prévu à l’article 11 de la Constitution, il permet au président de la République, sur proposition du Gouvernement ou proposition conjointe des deux assemblées, de soumettre au peuple un projet de loi qui peut porter sur différents sujets (l’organisation des pouvoirs publics, la politique économique, sociale ou environnementale de la Nation et les services publics y concourant, ou l’autorisation de ratifier un traité international).

 

Le référendum constituant : prévu à l’article 89 de la Constitution, à l’initiative du président de la République ou des assemblées, il permet la révision de la Constitution. Le référendum intervient après le vote, dans les mêmes termes, par les deux assemblées, du texte de révision proposé. Si la réponse est positive, la révision est adoptée.

 

         Le référendum d’initiative populaire : il existe en Italie, en Suisse, en Autriche. Il est caractérisé par le fait que l’initiative appartient au peuple et qu’il peut porter sur différents domaines (législatif ou constituant). Les procédures varient, mais on peut dégager des étapes générales : les initiateurs d’un projet doivent réunir un nombre préétabli de signatures soutenant le texte envisagé (pétition) ; si ce nombre est atteint, les pouvoirs publics sont tenus d’organiser un référendum ; en cas de réponse favorable au texte, le Parlement doit nécessairement discuter d’une modification de la loi dans le sens indiqué par le référendum.

Un référendum de ce type est prévu par le traité de Lisbonne entré en vigueur le 1er décembre 2009 : un million de citoyens issus d’un nombre significatif d’États de l’Union européenne peuvent inviter la Commission européenne à soumettre une proposition de texte européen sur une question qu’ils estiment nécessaire (art. 11 du traité sur l’Union européenne).

Aux côtés de ces trois types de référendum, il faut évoquer, pour la France, l’existence du "référendum décisionnel local". En effet, la réforme constitutionnelle du 28 mars 2003 a reconnu à toutes les collectivités territoriales la possibilité de soumettre à leurs électeurs tout projet de texte (acte ou délibération) relevant de sa compétence (art. 72-1). La loi organique du 1er août 2003 a précisé les modalités d’organisation de ces référendums.

 

www.vie-publique.fr/.../referendum/existe-t-il-differents-types-referendum.html

 

Voilà pour les textes officiels, pour cet instrument au service de la démocratie. Ce qui ne devrait pas ouvrir de contestation possible, cela interroge pourtant aujourd’hui.

Plusieurs questions restent ouvertes :

Pourquoi utiliser le référendum ?

Qui défini le contenu de la question ou des questions posées ? etc…

 

Référendum du latin referendum « ce qui doit être rapporté » Le référendum est un plébiscite du latin plebescitum de plèbe peuple et scitum décret. Le référendum serait donc l’expression la plus aboutie de la démocratie !

 

Nos sophistes politiques adroits manipulateurs se sont emparés de cet instrument non pas pour laisser le peuple s’exprimer, mais pour renforcer leurs idées au mieux, au pire leur influence, leur parti politique, leur carrière oubliant le peuple.

 

La démocratie devenant alors une forme cachée d’aristocratie parlementaire, dont les agissements, n’échappe pas au peuple. Ainsi les progrès de la communication révèlent que certains élus votent des impôts dont ils s’auto exonèrent, se votent eux-mêmes leurs rémunérations etc…

On peut dès lors parler de la restauration des privilèges.

Sans tomber dans un populisme extrémiste cela n’améliore pas l’image de nos représentants que nous avons élus.

 

Et comme pour démontrer leur incapacité à gérer les problèmes, pour lesquels ils sont élus et correctement rétribués ils font appel au peuple, pour prendre les décisions importantes. Curieuse manière de travailler pour ceux qui sont souvent des professionnels de la politique, ils ne font pas preuve de beaucoup de courage ou bien seraient t’ils incompétents ?

 

Nous sommes dans une crise générale de confiance, confiance en nos politiques, qui nous proposent le référendum comme un mistigri, mais avons nous confiance en nous mêmes ?

 

BREXIT

Les Anglais n’ont pas exprimés leur refus de l’Europe, mais le refus de cette Europe qui n’est qu’un marché au service exclusif  de l’économie, une bureaucratie complexe qui avance d’un pas de limaçon et se préoccupe de la taille des cures dent, laissant nombre de leurs concitoyens dans la misère. Incapable régler les problèmes fondamentaux. Mettant les réfugiés dans des camps en refusant d’avoir une politique commune pour gérer ce problème humanitaire. Sans vision, sans politique commune l’Europe n’a pas d’avenir, pas de projet, pas de visage.

 

Il faut plus de politique, plus de courage, plus d’humanité, plus d’abnégation, un véritable projet européen au service des peuples. En un mot plus d’Europe !

 

Penser à nos enfants qui hériteront demain de notre maison commune.

 

Sans rêver d’une Europe meilleure, nous ne construirons jamais une Europe meilleureavertissait Václav Havel.

 

JFG.

Commenter cet article

Claudius 01/07/2016 09:53

Enfin nous pouvons lire des propos qui manquent parfois de clarté dans les remarques exprimées, le dialogue est ouvert , remercions ceux qui animent ce blog dans la courtoisie, la tolérance, même s'il est difficile d'avoir un même fil conducteur, le partage des idées est avant tout essentiel, il faut sortir du sous-bois de l'individualisme c'est déjà faire un premier pas vers un peu de lumière. Parler et écrire c'est avoir le courage de se mouiller.
Claudius

Fredéric 30/06/2016 23:03

sacré cincinnatus, les menaces voilées ... très classe

Fredéric 01/07/2016 09:40

Bah je me trompe peut-être, tanpi.

cincinnatus 30/06/2016 23:36

Illustre Frédéric
Il faudra m'expliquer, j'ai probablement les neurones en capilotade, because "les menaces voilées" je ne comprends pas!
Bof ça doit être le grand age!
Et si, plutôt que d'être allusif tu disais ce que tu as sur le coeur!
Un débat, serein je n'en doute, pas pourrait s'engager à la plus grande joie de JF qui n'est guère payé des efforts qu'il fait dans le but de nous intéresser.
Rêvons....

John 30/06/2016 22:13

Oups j'oubliais,

"En un mot plus d’Europe !" Non pas forcément, il faut juste une Europe des nations, décentralisée. Non pas forcément en terme de financement. Plus vous eloignez l'argent des citoyens ( je veux dire l'argent qu'il gagne, le temps qu'il passe ) et plus vous leur enlever la liberté intrasecte de chacun a disposer de son temps, de sa vie.

Plus d'Europe dans le sens de construire des choses en commun, oui. Par exemple des avions nouveau qui vous garantissent 0 problèmes. Par exemple construire MAINTENANT des routes de nouvelles générations. Bref je crois en l'Europe des joint-venture, l'Europe des entrepreneurs.

J'ai participé à un petit colloc avec une horde de jeunes diplomtes avant la cop21, ils sont idiots, ils ont pas vécus, c'est abérants, c'est flippant. Vous n'avez pas idées. Mais ils ont les titres, ils trichent tranquille, ils s'envoient des petits messages par sms alors qu'ils sont autour de la table.

Celui qui a peur des autres, cherche toujours a dominer tout en haut, loin des problèmes. Moi c'est ça dont j'ai peur, le fait que les idiots ont le pouvoir, des pauv types, et pour eux je dois en être un mais bon c'est normal, je regarde les choses autrement qu'eux.

Cordialement,
John.

John 30/06/2016 21:54

Bonsoir,

Le référundum, quelque soit "l'étage" où il se pratique, est un outil s'inscrivant dans le rythme, la vie, d'une démocratie.
Disons qu'en abuser est une erreur tout autant que le fait de pas en utiliser du tout.

Si Référundum est un outil permettant de rythmer le regards de chacun quant à tous, donc de légitimer ou non les actions de celui qui se dit représenter tout les français, alors j'aurais tendance à croire que le problème n'est pas l'outil, et ses variantes, mais plutôt la main qui le tient et le cerveau qui commande la main.

Vous, franc maçons, honnête - enfin je vous laisse le bénéfice du doute, comme toute les corporations, comme toute les associations de personnes discrètent ou non, vous avez aussi le devoir de changer ça lorsque vous le pouvez quitte à perdre tout ce vous avez construit tout au long de votre vie.

Car notre vie n'existe que parce que nous permettons celle des autres.

Ce que je veux dire c'est que l'on fait tout pour détourner le peuple de lui même, un attentat patata, le foot patata, le brex patata ... c'est de la folie que de ne pas être sérieux et de construire dès maintenant la France de demain.
Je crois que c'est une stratégie, vous savez, on tourne autour du pot jusqu'à ce qu'on est la bonne place, celle qui permettra de mieux faire émerger ses propres idées.

Un jour, le peuple va vouloir juste construire son pays tout en ignorant cette minorité néfaste qui oeuvre à son encontre. Vous me direz qui sont ces "méchants", je pense que les services ont une cartographie précise de qui fait quoi, et les méchants ce sont ceux qui induisent comment les services transmettent l'informations. Bref.

cincinnatus 30/06/2016 19:06

Très juste cher JF, nous ne sommes pas "sous la voûte étoilée" et pouvons discuter de tout!
.....Y compris des déclarations "politico maçonniques" du Général Martinez dont je t'ai informées trop récemment pour qu'elles soient déjà sur ce blog et qui sont elles aussi, fort intéressantes!

cincinnatus 30/06/2016 15:32

Dans l'en tête de ce blog je lis:

"Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures."
Aussi je m'interroge sur cet article relatif au référendum et au Brexit, et me demande quel est son rapport avec la Maçonnerie ?
Irais je crier au dérapage pour autant, certes pas, outre l'intérêt qu'offre la lecture de cet éditorial quant à la connaissance des deux thèmes abordés, il permet une ouverture sur le monde réel, nous fait sortir de notre "microcosme maçonnique" , et nous met au contact de ce que d'aucuns appellent maintenant les "vrais gens".
Nous savons tous que nous ne sommes pas les premiers à traiter des faits de société, et si le GO, le DH nous ont largement précédé dans cette voie, ce n'est pas là une raison pour rester entre nous en feignant d'ignorer le monde qui nous entoure et que nous avons la prétention, un peu immodeste, d'améliorer sinon de parfaire.
Donc j'applaudis à cette initiative qui risque de créer quelques remous parmi les "intégristes"de la FM, mais tant pis, cela leur permettra peut être de cesser de se contempler le nombril.

JFG 30/06/2016 18:55

Bonsoir Cincinnatus

Il parait que le projet de la FM est d'améliorer l'homme qui devra ensuite améliorer la société. Il n'est peut être pas inutile de voir ce qui agite la société, et donner en toute humilité son avis de Franc-Maçon. N'étant pas dans le "cadre" rituelique d'une réunion Maçonnique, nous sommes libres de nous exprimer, comme tu le soulignes n'étant pas en dehors de la société.
JFG

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog