Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
MAGRITTE : Symboliste, Philosophe, Surréaliste.
MAGRITTE : Symboliste, Philosophe, Surréaliste.
MAGRITTE : Symboliste, Philosophe, Surréaliste.

MAGRITTE : Symboliste. Philosophe, Surréaliste.

 

Quand on évoque René Magritte et sa peinture avec une certaine orthodoxie, c’est manie de classer. L’on place en avant le mot surréaliste. L’exposition actuelle du Centre Pompidou donne un autre éclairage sur ces œuvres qui ne lassent de surprendre et susciter notre imagination.

Lors de ma dernière visite à Bruxelles l’hiver dernier, j’ai visité le Musée Magritte à deux pas de la statue de Godefroy Bouillon qui domine la place royale.

Je fus impressionné par l’effet des ses tableaux sur mon imagination, j’ai découvert le symbolisme de Magritte. Néophyte en la matière, j’aime néanmoins parcourir les musées découvrir les peintres à travers leurs œuvres, ils reflètent pour moi leur époque, d’autres sont intemporels, leurs œuvres sont une visite de leur vie intérieure ou des reflets de leur sensibilité.

Les peintures de Magritte provoquent une émotion et force notre imagination, un désir de connaissance, un voyage dans un rêve éveillé, le monde étrange de Magritte est une provocation, la naissance d’un doute. Il suscite l’intérêt, comme il le fit dans ses affiches publicitaires son premier métier alimentaire.

Son détournement des objets de leur utilité première, efface leur matérialité, l’incongruité force à la réflexion. Symbolisme et philosophie font donc partie de son œuvre. A l’exemple de ses tableaux de la série « La Condition humaine. » évoquant l’allégorie de la Caverne de Platon.

 

Nul doute qu’avec notre sensibilité Maçonnique notre imaginaire sera content et satisfait.

 

JFG.

 

EXPO : Magritte la Trahison des Images. Centre Pompidou à Paris jusqu’au 23/01/2017.

 

Un Musée Magritte à Bruxelles

 

Le Musée Magritte Museum, qui a ouvert ses portes au public le 2 juin 2009, dans l'Hôtel Altenloh appartenant aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, a accueilli en moins d'un an plus de 500.000 visiteurs.

Situé en plein coeur de Bruxelles, place Royale, ce Musée, aménagé grâce au mécénat de compétences déployé par les filiales françaises et belges de GDF SUEZ et au soutien de la Fondation Magritte, offre au regard du public les créations de l'artiste surréaliste appartenant aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et provenant principalement d'achats ainsi que des legs Irène Scutenaire-Hamoir et Georgette Magritte. De nombreux collectionneurs particuliers et des institutions publiques et privées se sont également joints au projet du Musée Magritte Museum par le prêt de leurs chefs-d'oeuvre.

 

Biographie

 

Je ne pense pas connaître de circonstances qui auraient déterminé mon caractère, ni mon art. Je ne crois pas au "déterminisme".

 

René Magritte naît à Lessines, dans le Hainaut, le 21 novembre 1898. Aîné de trois enfants, sa jeunesse est marquée par de multiples déménagements, l'instabilité financière due aux mauvaises affaires de son père et la mort dramatique de sa mère en 1912 qui se suicide par noyade dans la Sambre. Dès l'âge de 12 ans, Magritte suit des cours de peinture chez un maître d'école et se passionne pour les films de Fantômas tout en lisant Edgar Allan Poe et Maurice Leblanc. Avant de s'installer en 1914 à Bruxelles pour suivre les cours de l'Académie des Beaux-Arts, il rencontre déjà, à la foire de Charleroi, celle qu'il recroisera quelques années plus tard dans la capitale et qui deviendra sa muse et son épouse : Georgette Berger, devenue Georgette Magritte en 1922.

A l'Académie, le jeune peintre rencontre Victor Servranckx et Pierre-Louis Flouquet qu'il suit dans l'aventure constructiviste du groupe 7 Arts, période durant laquelle il effectue ses premiers travaux décoratifs et publicitaires. En 1922, Magritte sympathise avec le professeur de piano de son frère Paul : E.L.T. Mesens, un dandy davantage attiré par l'esthétique nihiliste du dadaïsme. En 1923, un autre ami, le poète Marcel Lecomte, lui montre une photographie du Chant d'Amour (1914) de Giorgio de Chirico. C'est le choc et le début de son oeuvre surréaliste avec, en 1926, la réalisation du Jockey perdu. Mais c'est aussi l'ébauche d'une aventure commune avec la cristallisation de diverses personnalités qui fondent, à Bruxelles, le noyau dur du groupe surréaliste : Paul Nougé, Camille Goemans, E.L.T. Mesens, Marcel Lecomte, André Souris et Louis Scutenaire. En 1928, ce groupe signe au complet la préface de Nougé pour son exposition à la galerie L'Epoque de Paul-Gustave Van Hecke, l'époux de la styliste Norine dont Magritte réalise aussi les projets publicitaires.

 

 

Je déteste mon passé et celui des autres. Je déteste la résignation, la patience, l'héroïsme professionnel et tous les beaux sentiments obligatoires.

 

J'aime l'humour subversif, les taches de rousseur, les genoux, les longs cheveux de femme, le rêve des jeunes enfants en liberté, une jeune fille courant dans la rue.

MAGRITTE : Symboliste, Philosophe, Surréaliste.
MAGRITTE : Symboliste, Philosophe, Surréaliste.
MAGRITTE : Symboliste, Philosophe, Surréaliste.
MAGRITTE : Symboliste, Philosophe, Surréaliste.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog