Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois

Tout ce qu'on fait en Loge doit être secret ; mais ceux qui par une indiscrétion malhonnête ne se sont pas fait un scrupule de révéler ce qu'on y fait, n'ont point révélé l'essentiel. Comment pouvaient-ils le révéler s'ils ne le savaient pas ? S'ils l'avaient su, ils n'auraient pas révélé les cérémonies.

Casanova

Commenter cet article
F
Casanova parlait du secret de la franche-maçonnerie mais n'a jamais su tenir sa langue... Il aimait se vanter de choses qui restent à vérifier, mais ils n'hésitait pas, paradoxalement, à s'attaquer à ceux qui "révélaient" des pseudos secrets.
Recueilli dans ses mémoires:
« Les hommes se faisant recevoir francs-maçons que dans l’intention de parvenir à connaître le secret de l’ordre, courent grand risque de vieillir sous la truelle sans jamais atteindre leur but. Il y a cependant un secret, mais il est tellement inviolable qu’il n’a jamais été dit ou confié à personne. Ceux qui s’arrêtent à la superficie des choses pensent que le secret consiste en mots, signes et attouchements ou bien que le grand mot est au dernier degré"...
Quant à ses "frasques", effectivement, il vaut mieux les oublier!
Bien fraternellement, de Frère Tuck.
Répondre
J
Bonjour ! Certes Mon Cher Cincinnatus notre Frère Casanova n'a sans doute pas été un parangon de vertu, mais les Frères l'ont reconnu comme tel. Et si l'exemplarité doit être l'attribut des Frères, force est de constater quelle est le plus souvent un but, ce qui nous rappelle la maxime du taciturne "Il n'est pas nécessaire...." Quand au secret Maçonnique comme le dit Ange au Sourire, il n'est pas en tête de gondole à la FNAC en promotion temporaire.Il est aussi et essentiellement un long chemin d'espérance, de persévérance, de vigilance et de foi que l'on peut selon ses convictions mettre en l'homme ou dans la recherche de la connaissance du Grand Architecte. Sans oublier que la transmission de cet intime secret se fait oralement dans le temple sacralisé, comme le font depuis des temps immémoriaux nos prédécesseurs sur ce chemin. L'écrit ne se développa qu'avec l'expansion de l'imprimerie et le désir des obédiences. Récemment un de mes Frères s'étonnait de la demande des Frères de recevoir un rituel écrit, il m'indiqua qu'il n'en voyait pas l'utilité les Frères recevant leur salaire dans le temple, et les officiers étant désignés pour cette mission , le VM transmettant le souffle par son baiser fraternel au nom du Grand Architecte et de tous les Frères. Nous pourrions dans cette réflexion parler aussi des Rites d'oralité bien éloignés des têtes de gondole de la FNAC.
Et pour revenir à Casanova, la Franc-Maçonnerie aura sans nul doute laissée une empreinte dans son coeur, toute lumière même faible reste une lumière.
JF
Répondre
A
pardon, un petit rajout : le plus important est qu'ils ne transmettent rien...
Répondre
A
Lire une situation ou la vivre, ce n'est pas la même chose, même si d'un individu à l'autre il y a aussi des degrés de compréhension et de perception. Lire, ce n'est pas vivre de l'intérieur. Je ne connais pas Casanova aussi bien que d'autres, mais je crois aux vertus de l'étude et de l'expérience et reprends ici la phrase de Lanza del Vasto publié sur un autre post qui me semble si juste : « Le but du travail n’est pas tant de faire des objets que de faire des hommes. L’homme se fait en faisant quelque chose». Les bavards, je le crois en toute humilité, n'apprennent et n'instruisent pas. Bonne journée.
Répondre
C
Que le sieur Cazanova se fasse donneur de leçons, sinon moraliste, me fait bien rire (jaune!) quand on sait quel individu plutôt ignoble il fût!
Autrement dit, il n'est pas un très bon exemple des valeurs maçonniques, peut être ferait on bien d'oublier ce sulfureux personnage et ne plus le citer.
Quant aux "secrets de nos loges", soyons sérieux, il n'est nul besoin qu'un frère , bavard , imprudent, ou quelque peu "pompette" aille les révéler au monde profane, rendez vous à la FNAC ou ailleurs, chacun pourra s'informer sur l'Art Royal, qui de ce fait, l'est de moins en moins!
Répondre
A
il manque un verbe à mon post.. désolée... bien sûr, je veux dire que "raconter" nos cérémonies n'a aucun intérêt initiatique...
Répondre
A
Merci mon Cher JFG de cette sublime interprétation par Yanni et Samvel Yerviyian d'un beau morceau de musique... Un beau moment de partage qui nous montre combien il est important de s'écouter mutuellement pour avancer ensemble... Quant au propos de Casanova - quel Initié ! - je suis d'accord : nos cérémonies n'a vraiment aucun intérêt initiatique... car à qui sert de se gonfler d'importance devant un profane trop curieux si ce n'est à nourrir sa propre vanité... parce que, en plus, dire ce qui se passe... je suis d'accord... c'est diablement difficile...et c'est aussi oublier son serment... Bien fraternellement.
Répondre