Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
BOUDDHISME ET FRANC-MAÇONNERIE

BOUDDHISME ET FRANC-MAÇONNERIE

 

Le thème central du dernier Franc-Maçonnerie Magazine est : « Bouddhisme et Franc-Maçonnerie des Philosophies humanistes dans l’air du temps. »

 

Ce titre un peu provocateur fait état de ce que serait le Bouddhisme une philosophie ainsi que la Franc-Maçonnerie, néophyte en ce qui concerne le Bouddhisme, j’ai beaucoup appris à la lecture de cet article de Jean-Moïse Braitberg.

 

En ce qui concerne la Franc-Maçonnerie mes pairs après bientôt 30 ans de pratique m’ont affirmés de manière constante que la Franc-Maçonnerie n’était ni une philosophie, ni une religion, mais un ordre initiatique Fraternel, issu des corporations de métiers des constructeurs, sa méthode le symbolisme des outils, se prolongeant par une spiritualité a dogmatique.

 

Elle n’est donc ni une philosophie au sens moderne ou l’on entend cette discipline c’est à dire une simple Théoria, sauf à y ajouter comme les anciens la Praxis ce qui n’est pas le cas de son enseignement actuel, ni une religion au sens commun si l’on exclu également le sens étymologique du mot.

La Franc-Maçonnerie centre d’union Fraternel, lieu de rencontre  des hommes qui sans elle ne se seraient pas connus et reconnus. Elle bannit de ses travaux en Loge toutes les discussions politiques et religieuses.

Je parle là de la Franc-Maçonnerie spéculative dont l’origine se situe dans les années 1650 à 1717, ses racines sont ancrées dans les Lumières, qui ont libérées l’homme de tous les asservissements physiques et moraux, en plaçant l’humain au centre.

 

Bien sûr depuis l’arbre maçonnique à vu plusieurs branches se développer, mais les branches sont toujours reliées par la sève qui monte du tronc, même si elles poussent dans des directions différentes, qui ne sont pas en opposition.

 

Je reviens à l’article sur le Bouddhisme et note une certaine contradiction entre le titre et un passage relatif à la comparaison entre Franc-Maçonnerie et Bouddhisme, je cite dans ce paragraphe « Différences » :

« Autre différence les rituels et initiations Bouddhiques ont un caractère religieux. Le Bouddhisme  est sans l’ombre d’un doute une religion et non un courant spirituel laïc. Une religion d’un type particulier car sans dieu et sans dogme, mais une religion quand même »

 

Si cette définition est acceptable, enfin les Bouddhistes jugeront ! Il y a néanmoins une confusion entre le titre de l’article et ce passage, peut être du à la multiplicité  des formes et pratiques du Bouddhisme.

Par contre je reste interrogatif « sur le courant spirituel laïc » ? Que serait la Franc-maçonnerie.

Si j’accepte sans réserve que la Franc-Maçonnerie s’inscrit dans une   spiritualité occidentale, conséquence de l’initiation de ses adeptes. Le terme laïc me pose problème, c’est au mieux réduire l’ensemble de la Franc-Maçonnerie à une seule de ses branches certes aussi respectable que les autres mais pas unique. Cela ressemble à une forme d’exclusion alors que la Franc-Maçonnerie est un centre d’union.

 

Et vous quelle est votre « Doxa » à ce sujet ? Doit mettre la laïcité  à toutes les sauces au risque de l’affaiblir, de la diluer, ne sachant plus très bien de quoi il s’agit. Cette spécificité Française mérite d’être renforcée et défendue, pas étendue à tout et n’importe quoi.

 

Par ailleurs cet article ne masque rien des zones d’ombres du Bouddhisme, qui sont souvent mises sous le boisseau ou simplement ignorées, mais l’essentiel étant la grandeur  morale et la sagesse progressivement acquise par la pratique de ses préceptes intemporels, qui permettent à chacun dans le secret de son cœur de développer les vertus qui anoblissent l’homme en particulier et le monde en général.

 

JFG.

 

Source Franc-Maçonnerie Magazine N°51.

BOUDDHISME ET FRANC-MAÇONNERIE

Commenter cet article

Claudius 19/10/2016 20:55

Mes FF:. Méditer, c'est d'abord se plonger dans le calme afin de permettre à son esprit de prendre conscience des actions, les bonnes et les mauvaises de son passé, ses interrogations sur les réalités de son présent afin de leur donner une suite qui se voudrait créatrice , utile en vue de participer à l'évolution de la société dont il est partie prenante.
Il y a les autres qui méditent par vocations diverses par convictions religieuses , philosophiques, ils se coupent du monde par la prière, vivent dans leur autarcie mentale non créatrice envers la société, ils deviennent utiles lorsqu'ils sortent de leur isolement et qu'ils expliquent par l'écriture les résultats de leur vécu, ceci devant servir d'exemple et faire progresser ceux qui sont restés dans les ténèbres de la méconnaissance.(Nous pourrions écrire des pages sur le sujet, mais des érudits l'ont déjà fait.
Claudius

JFG 19/10/2016 17:51

Bonjour F Tuck, si je suis d'accord avec ton commentaire, néanmoins je ne verserais pas dans le jeter le bébé avec l'eau du bain tout n'est pas a jeter dans cette revue dont la directrice de la publication est Hélène Cuny et le rédacteur en chef Jean-Marc Vésinet

Frère Tuck 19/10/2016 17:40

De même que la FM n'est pas une religion, le Bouddhisme n'en est pas une non plus: tout au plus, une philosophie du "vécu"... en rapport avec une certaine discipline morale, dont la méditation est un des principaux supports. Et comme la FM, le Bouddhisme rejette tous systèmes et dogmes religieux. De même dans la FM, si l'on peut parler de fraternité et de spiritualité, il ne s'agit pas non plus de "philosophie humaniste"... Ces "valeurs" liées à une "laïcité" omniprésente qui encombre le débat en France sont propres au DH et au GODF dont est issu l'auteur de cet article qui doit être, si je me souviens bien, le rédacteur en chef de FM Magazine. A mon humble avis, parler de "courant spirituel laïc" relève d'une méconnaissance de la "spiritualité en Franc-maçonnerie" tout comme de la "philosophie de la vie" du Bouddhisme. C'est bien là la raison des lacunes observées par ce blog quant aux zones du Bouddhisme restées obscures dans cet article qui relève plus du bla bla bla que d'une étude approfondie. La superficialité de ses articles m'a découragé de lire cette revue depuis longtemps...
Bien fraternellement, de Frère Tuck.

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog