Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Viktor Orban

Viktor Orban

Un lecteur du Blog Jean-Claude me transmet cet article du courrier des lecteurs de l'Est Républicain en résonance avec la Fraternité !

  L’EST RÉPUBLICAIN édition du 10/10/2016

 

Courrier des lecteurs : Donc pour justifier le refus de l’accueil des réfugiés le premier ministre de Hongrie a organisé un référendum.

 Mais Monsieur Orban a la mémoire courte : en 1956 des dizaines de milliers de ses concitoyens on fui leur pays lors de l’invasion de l’armée soviétique. 1500 furent hébergés en urgence, dans le Doubs, notamment au camp militaire du Valdahon. Un matin en apercevant des soldats en manœuvre dans les parages les réfugiés furent pris de panique. Ils avaient peur qu’il s’agisse de troupes Russes. Les Hongrois avaient été accueillis favorablement chez nous, même si le parti communiste fit part de ses réticences. Il n’en n’était pas allé de même pour les Espagnols en 1939 : quand 1350 d’entre eux, fuyant le franquisme arrivèrent à Besançon, le député de droite publia une protestation intitulée « Pas de ça chez nous ! » Dans laquelle on pouvait lire cette phrase : « Quand une bête va crever la vermine quitte ce qui ne sera bientôt plus qu’un cadavre encombrant. » Ce pamphlet provoqua une réaction de l’Archevêque de Besançon : « Chers fidèles n’endurcissez pas vos cœurs, ne vous laissez pas gagner par cet esprit païen qui tend à pénétrer partout et dont vous pourriez un jour être les victimes à votre tour. » Un an plus tard des milliers de Français partirent sur les routes fuyant l’invasion allemande.

 

Monsieur Joseph Pinard 25000 Besançon.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog