Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE PARTAGE

LE PARTAGE

 

En cette période de fêtes, il est juste et bon de s’interroger sur notre altérité. La Franc-maçonnerie ordre initiatique fraternel. Est une école du partage.

Dans notre société matérialiste ou l’individualisme, la recherche effrénée du tout pour soi, du bien être corporel ou la préoccupation du corps dépasse celle de l’esprit. La Franc-Maçonnerie peut paraître décalée, à contre courant, elle place le Frère, le citoyen, l’autre au centre de ses préoccupations. L’altérité est consubstantielle à la Franc-Maçonnerie. L’homme animal social, politique au sens noble du terme est animé d’un instinct grégaire, qui le pousse à vivre en groupe et dont l’une des déviances peut être la soumission aveugle et le manque de réflexion personnelle.

 

L’initiation Maçonnique est d’abord individuelle, mais portée par le groupe, la loge. Le Maître Maçon agit par lui-même et réfléchit selon sa conscience en toutes circonstances, ce qui ne veut pas dire renier l’égalité qui doit régner entre tous les hommes pourvu qu’ils soient libres et de bonnes mœurs.

 

Nietzsche en reniant ce principe d’égalité, nie le principe même de la démocratie, c’est un danger qui nous menace aujourd’hui en laissant de plus en plus d’espace aux mouvements extrémistes.

Nietzsche fustige l’égalité fondement de la fraternité, comment pourrais tu être mon Frère, si je ne te reconnais pas comme égal malgré tes différences. Pour Nietzsche les hommes ne doivent pas êtres égaux. La hiérarchie est inévitable, selon lui les forts doivent dominer les faibles.

Cette forme d’individualisme aristocratique inné, menace le plus faible, le plus démuni, l’oublié de la société.

 

Il y a une réflexion à avoir sur cette notion de hiérarchie quasi institutionnelle dans notre société qui privilégie les lieux ou se nourrit la compétition pour une pseudo excellence intellectuelle, débouchant sur des hiérarchies sociales et professionnelles et dominantes. La standardisation des élites intellectuelles on aboutit à un rejet de ces mêmes élites qui seront bientôt victimes de leur succès, un excès remplaçant l’autre.

 

Faire une place trop grande aux hiérarchies d’honneur et matérialistes au détriment des hiérarchies spirituelles c’est renoncer, à l’espérance. C’est ensemble en harmonie que le monde sera meilleur et la vie bonne.

 

Naïveté ? Angélisme ? Je veux bien être angélique en contemplant une œuvre d’art, le travail de l’ébéniste, ou le bruit vent dans les feuilles de l’arbre qui inspire le pianiste sur son clavier.

 

La hiérarchie d’honneur, ne mène qu’à un entre soi réducteur ou pire à une solitude mortifère.

 

Le message Maçonnique d’altérité, de partage doit être diffusé parce que, selon la formule connue il y a plus de Maçons sans tablier que d’initiés.

 

La démarche Maçonnique est une voie vers plus d’altérité, comment emprunter cette voie, en s’inspirant des préceptes des grands initiés qui sont le fondement de la tradition Maçonnique. Les enfants de la veuve sont à l’écoute des écoles du « miracle Grec », du chaudron spirituel d’Alexandrie, des collégia Romaine, des Jérusalem terrestre et céleste, de l’amour et de la justice nectars distillés par Jésus sur les rives du Jourdain, l’ensemble couronner par les Lumières qui ont placé l’homme au centre, sans qu’il eut besoin de renier sa foi.

 

Tous différents nous avons plus de raisons de nous réunir que de nous diviser. L’amour de l’autre n’est pas quantifiable, il est inépuisable, il est une énergie renouvelable.

 

C’est dans l’échange que ce trouve la vie bonne, meilleure, l’homme se libère, se perfectionne, s’enrichit de l’autre, il dépasse ses limites ou il se croyait contraint, sa recherche d’absolu prend forme, tout est possible avec les autres. Le combat du Franc-Maçon est d’abord la conquête de son soi véritable, l’amour de ce qu’il est avec ses imperfections, son humanité qui le mène à l’amour des autres, vers la connaissance et la vérité.

Aimer l’autre, c’est partager avec lui la lutte contre l’ignorance le fanatisme et l’ambition.

 

JF.

 

Quelques Citations :

 

“Un bien n'est agréable que si on le partage.”

 

Sénèque

 

“Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage.”

Albert SCHWEITZER

 

“Que de fois la mère partage Et ne garde pas sa moitié !”

Sully PRUDHOMME

 

“L'amour est la seule chose que le partage grandit.”

Massa Makan DIABATE

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog