Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
UNE SOEUR A LA GRANDE LOGE DE FRANCE !

 

UNE SŒUR A LA GRANDE LOGE DE FRANCE !

 

Après le Grand Orient de France, la Grande Loge de France se trouve confrontée à une situation exceptionnelle qui risque de ne plus l’être à l’avenir. Cela va poser quelques problèmes tant au niveau de chaque Loge , que de l’obédience, une discussion devra s’ouvrir. Voir article de Critica Masonica et l’interview du Grand Maître.

 Et vous quel est votre avis ?

 

JF

 

Une nouvelle rubrique apparaît dans ce numéro : « les entretiens de Critica ». Le premier de ces entretiens est consacré à Cyane Dassonville, l’une des sœurs de la Grande loge de France. Nous avions évoqué ce problème de la présence de sœurs à la Grande Loge de France avec le Grand-Maître Philippe Charuel, lors de notre entretien du 8 janvier. Celui-ci avait été très clair : « Oui, il y en a effectivement à la Grande Loge de France comme il y en a dans toutes les obédiences. Deux cas de figure. Premièrement le transsexuel qui a sur le plan de l’État civil souhaité rester un homme. Dans ce cas-là on s’appuie sur l’État civil et il n’y a pas de problème. Et deuxièmement il y a le transsexuel qui devient effectivement et légalement une femme. Nous avons eu un seul cas de ce type et compte tenu de notre constitution qui rappelle plusieurs fois que la Grande Loge de France est une obédience purement masculine, de fait, on devient une femme, on n’est plus membre de la Grande Loge de France. Pour autant nous n’avons pas abandonné notre sœur, puisque notre frère était devenu une sœur. Nous l’avons rencontrée, accompagnée, et cette sœur est je crois en train de rentrer au Droit Humain. »

 

Cyane Dassonville

Pour Philippe Charuel donc, si le problème existe bien, il est traité au cas par cas avec le plus grand respect des personnes. Cyane est dans le premier des deux cas évoqués par Philippe Charuel puisqu’elle n’a pas encore demandé son changement d’état civil. Elle explique dans l’entretien comment s’est déroulée sa transition : « dans une certaine hypocrisie, malgré l’honnêteté foncière des personnes concernées. » et de préciser que dans sa loge, au moment de son coming-out : « j’ai décidé de faire une planche sur le sujet « transidentité : transgression ou transcendance ? », afin de les éclairer et partager avec eux ce que j’ai vécu, ils en furent touchés et cela fut l’occasion d’un questionnement qui n’a pas dépassé les frontières de ma loge (…) il y a eu un conseil de Maîtres et ils prirent la décision de m’accompagner avec bienveillance dans cette aventure difficile et périlleuse ». Mais pour le reste, l’entourage social et professionnel, « Ceux qui ont accueilli mon coming-out avec bienveillance sont restés, les autres sont partis ou je m’en suis éloignée pour ne pas avoir à subir des remarques ou des maladresses désagréables. Il faut apprendre à se protéger, la transition, surtout au début nous place dans un état émotionnel exacerbé, il convient de prendre soin de soi, même si cela est perçu comme une attitude autocentrée, voire égoïste. La transidentité n’est pas une pathologie, c’est l’environnement qui est pathogène, j’aimerais que cela soit bien compris. »

A la dernière question de Critica : Que feras-tu, une fois ta féminité reconnue légalement si l’obédience t’exclut ou exclut la loge ? Cyane répond : « Ma féminité est reconnue socialement, professionnellement, amicalement ; mais pas maçonniquement puisque comme l’aurait dit Foucault « c’est une logique d’État civil » qui prévaut à la GLDF… Je continuerai si possible mon cheminement initiatique dans ma loge si elle n’a pas été démolie, ou ailleurs, dans une autre obédience plus fraternelle et plus ouverte d’esprit, et verserai une larme pour mes frères qui seront passés à côté d’une belle opportunité de réflexion, préférant détourner les yeux que de faire face au miroir qui leur fut tendu lors de l’initiation. »

 

Sources : Critica Masonica. Revue semestrielle de l’association les amis de critica 12, Rue Pierre Budin 75018 PARIS

UNE SOEUR A LA GRANDE LOGE DE FRANCE !
UNE SOEUR A LA GRANDE LOGE DE FRANCE !

Commenter cet article

JF 26/03/2017 08:38

Nous ne pourrons pas fermer les yeux encore longtemps sur ce problème, mais en ce siècle ou la lumière semble plus artificielle que jamais, nous devons objectivement constater que les femmes ne sont pas exclues de la Franc-Maçonnerie il existe de nombreuses obédiences humanistes, spirituelles, sociétales ou elles sont accueillies, ce qui ne justifie pas l'interdiction, mais sommes nous sûr qu'il y a un manque, un désir véritable d'investir les obédiences purement masculines, le GODF n'a pas doublé ses effectifs depuis son ouverture.Certes ce n'est pas une raison suffisante pour ne pas ouvrir une réflexion sur ce sujet.

Weil 22/03/2017 20:05

ÉGALITÉ LIBERTÉ FRATERNITÉ... non ??
Nous sommes en 2017, la société évolue,nos obédiences devraient se remettre en cause !!
Sommes-nous encore crédibles ?
Nos conformismes,nos individualismes créent des scissions qui se multiplient.
NE VOULONS NOUS PAS RÉUNIR CE QUI EST ÉPARS
F.

Géplu 22/03/2017 17:16

Très bien cet article, d'autant plus qu'il est issu d'Hiram.be et non de Critica Masonica. :)
C'est l'article qui présente le numéro 9 de la revue : http://www.hiram.be/blog/2017/03/20/critica-masonica-n9-paru/

JF 23/03/2017 07:45

Effectivement c'est une erreur de ma part, je te demande de bien vouloir accepter mes excuses, les nombreux lecteurs de ton Blog auront je pense rectifié d'eux- mêmes.
Je vais essayer de m'améliorer en toute humilité n'est ce pas le but de notre chemin initiatique. Saches qu'il n'y a aucune intention de profit dans cette publication, je vois avec plaisir que tu suis régulièrement les articles de la Franc-Maçonnerie au Coeur comme je suis ceux de Hiram Be.
BF
JF.

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog