Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
BATISSEURS DE CATHEDRALES

BATISSEURS DE CATHEDRALES

DU SPECULATIF A L’OPERATIF

 

Depuis 1717 date de fondation de la Grande Loge Unie d’Angleterre, on a pris pour habitude de dire que la Franc-Maçonnerie s’est transformée d’opérative en spéculative. Que les Frères ont abandonnés les chantiers, les constructions, que les Loges ont été démantelées au pied des cathédrales, faute de travail pour les oeuvriers. Le siècle des Lumières est apparu, les Francs-Maçons n’étaient plus au pied des murs, mais rassemblés dans les tavernes de Londres. Avènement des Lumières ou le début des ténèbres ?

 

Certes l’homme s’est affranchi des dogmes religieux, de la pensée dominante des églises , il a abandonné la scolastique cette philosophie du moyen âge héritière du miracle grec et reprise par les pères de l’église. Emmanuel Kant à fait basculé la philosophie et la pensée de l’époque en plaçant l’homme au centre, les théories coperniciennes se sont imposées, Isaac Newton a révolutionné la physique tous ces hommes et bien d’autres ont remplacés les opératifs et remplis les Collèges de Londres, de Dublin puis les Loges Maçonniques.

 

La Franc-Maçonnerie a remplie aussi l’espace public, la cité elle a inspiré la révolution Américaine, puis Française, paradoxalement composée « des élites » des nobles elle a pris la défense du peuple, écrit ou au moins participé à la rédaction des droits de l’homme. Une partie de ses membres évoluera vers l’abandon de la transcendance révélée, se transformant en une forme de spiritualité Laïque, le Grand Orient ne se réfère plus pour ses travaux « Au Grand Architecte de l’Univers ».

Par des glissements successifs, la Franc-Maçonnerie devient plus humaniste, plus libérale, plus sociétale. De cette fracture naît trois grandes tendances l’une plus spirituelle l’autre plus sociétale, la dernière se veut à la fois spiritualiste et humaniste.

Elle s’éloigne à nouveau du plus grand nombre, si elle reste une école de la pensée libre elle devient de plus en plus intellectuelle elle atteint son point culminant de la spéculation. Elle suit le chemin emprunté par la Philosophie, les philosophes antiques étaient des pratiquants des opératifs de la philosophie agissant dans la cité, c’étaient des faisants, des faiseux. Les philosophes modernes sont devenus des professeurs de philosophie des universitaires donnant des cours magistraux à des élèves, qui, les répéterons. Cela devient une affaire de spécialistes et la philosophie une spécialité, elle a perdue son unicité. Les philosophes n’appliquent plus dans leur quotidien les enseignements reçus dans les écoles, cela devient en langage moderne une philosophie virtuelle.

 

Et nous Francs-Maçons spéculatifs portons nous au dehors les fruits reçus lors de notre initiation ou faisons nous un entre soi réducteur ? Notre discrétion va t’elle jusqu’à l’oubli de nos devoirs, il y a des bannières dans les Loges qui sont inertes, peut être faut t’il s’en saisir pour les porter bien haut, il faut que nous reprenions la truelle et l’épée en main, pour défendre nos valeurs, les affirmer dans ce monde de virtualité, jusqu’à peut être redevenir des opératifs, il reste dans ce monde individualiste des cathédrales à reconstruire ensemble.

 

JF.

Pour aller plus loin :

ACTUALITES MACONNIQUES ET AUTRES

Vu sur Hiram Be le blog Maçonnique

VOULOIR ET OSER, D’YVES MORANT

Par Martial Gabin dans Edition

Vouloir et oser. Voilà un ouvrage qui tranche singulièrement et avec bonheur avec la production « habituelle » des essais consacrés à la franc-maçonnerie, production faite, souvent, de généralités, de lieux communs, de belles déclarations de principes, voire de bons sentiments. Il s’agit là du témoignage d’un frère pour qui l’initiation maçonnique a été l’occasion d’une réelle conversion dans sa manière d’envisager sa présence au monde, à un point tel qu’il a cru nécessaire de faire un détour par l’Orient, par la fréquentation assidue de quelques maîtres spirituels hindous.

GEPLU

 

 

Fruit de la longue et authentique expérience de son auteur, l’ouvrage est riche d’une réflexion très approfondie, intelligente et érudite sur Tantrisme et Franc-maçonnerie, La crise de la franc-maçonnerie, L’initiation dans le cadre de la franc-maçonnerie, Que venons-nous faire en loge, Franc-maçonnerie et alchimie, Le symbolisme, Les mythes et la franc-maçonnerie, La franc-maçonnerie et la tradition, Le mythe de la construction du temple, Le grade de Maître, Les hauts grades, Le trentième degré, La question du Saint-Empire, Quel avenir pour la franc-maçonnerie.

Beaucoup plus et beaucoup mieux qu’un « discours sur … », l’ouvrage dans sa forme et son fond dit et démontre que, pour ceux qui ont « des yeux pour voir et des oreilles pour entendre », l’initiation maçonnique peut être un authentique cheminement initiatique spirituel, forcément spirituel, qui permet au cherchant de, concrètement, changer sa vie et son rapport au monde et de l’habiter autrement.

Il déplore l’appellation « spéculative ». En effet, pour lui, la franc-maçonnerie doit être « opérative » ou n’a pas sa raison d’être. Il ne s’agit pas de spéculer intellectuellement, avec plus ou moins de savoir sur la manière de s’améliorer ou d’améliorer la société, il s’agit de se convertir et de mettre en pratique « l’enseignement » contenu dans les mythes, rites et symboles de la franc-maçonnerie. Il s’agit de « Faire », de « pratiquer ». Mais, et Yves Morant y insiste, encore faut-il vouloir passer d’une initiation « virtuelle » à une initiation effective car c’est un engagement de tout son être.

Yves Morant n’est pas le premier auteur franc-maçon à fustiger le matérialisme de notre société, à affirmer que la franc-maçonnerie est la dernière authentique société initiatique de l’Occident ; d’autres, comme Bruno Etienne, Michel Maffesoli, Gilbert Durand l’ont fait, avec talent. La force de l’ouvrage d’Yves Morant réside dans le fait qu’à l’évidence, il y a engagé toute son intelligence, sa culture, son cœur, son être tout entier, dans sa vérité.

Ne pensez pas qu’il s’agit là d’un x-ième ouvrage dédié à la défense d’une prétendue franc-maçonnerie « spiritualiste » de tradition ; il déplore, au contraire que cette franc-maçonnerie ait dégénéré en « religion de substitution », véhiculant un « néo-spiritualisme », dernier avatar du consumérisme matérialiste. Ce faisant, il invite à une relecture de l’œuvre de René Guénon, d’une autre portée que l’interprétation qui en est faite par ses « idolâtres », et particulièrement « Le règne de la quantité et le signe des temps ». Pour autant, il considère que la franc-maçonnerie dite « sociétale » s’est égarée à la poursuite de buts qui n’ont rien à voir avec ce qu’est, selon lui, la franc-maçonnerie. Renvoyant dos à dos ces deux formes de franc-maçonnerie, il indique en quelque sorte ce que devrait être la franc-maçonnerie : une troisième voie, en quelque sorte « la voie du milieu ».

Vous pouvez faire de « Vouloir et oser », pendant longtemps, votre livre de chevet. Dans chacun de ses chapitres, présentés sous forme de « dialogue ». Il y a là de quoi « spéculer » avec profit,  il y a là de quoi remettre, réellement en cause, quelles qu’elles soient, nombre d’idées reçues sur la franc-maçonnerie. Il y a même de quoi nous inviter à transformer l’initiation « virtuelle » que nous avons reçue en initiation « effective ».

Et quand cette invitation est faîte par un membre du Suprême Conseil pour la France du REAA, qui, en « maçon libre dans une loge libre » fustige le système organisationnel de la franc-maçonnerie, cela mérite, pour le moins, qu’on y prête attention. Pour ce faire,  il suffit de ne pas confondre la franc-maçonnerie avec un « divertissement mondain », avec l’antichambre de partis politiques, avec une religion de substitution, de « savoir lire », de « vouloir et oser ».

Martial Gabin

, d’Yves Morant, aux Editions Dervy, chez Amazon, ou dans toutes bonnes librairies.
ISBN : 979-1024201665
Vouloir et oser

 

 


En savoir plus sur http://www.hiram.be/blog/2017/04/13/vouloir-oser-dyves-morant/#uw4HswbCc8SgqojC.99

 

 

ACTUALITES MACONNIQUES ET AUTRES

 

 

POURQUOI L’ATHÉISME ET PAS L’AGNOSTICISME ?

Par Géplu

Dans le cadre de ses repas des Midis de la Pensée libre, l’association bruxelloise La Pensée et les Hommes organisera mardi 18 avril un repas sur le thème Pourquoi l’athéisme et pas l’agnosticisme ? avec pour invité Patrice Dartevelle.

Patrice Dartevelle a été de 1996 à 2010 directeur du magazine Espace de Libertés, et vice-président du Centre d’Action laïque (CAL) pendant la moitié de cette période. Il est l’un des fondateurs et le secrétaire actuel de l’Association Belge des Athées (ABA).

Le repas aura lieu à La Maison (UAE), Boulevard du Triomphe, Accès 4 de l’ULB, 1050 Bruxelles, le mardi 18 avril à 12h30.

Prix : 18,00 € pp (le plat du jour + 1 boisson) à verser sur le compte BE46 0000 0476 6336 (BPO TBE B1) de La Pensée et les Hommes avec la communication : 17.04.17 + Nbre de personnes.

Tous renseignements : secretariat@lapenseeetleshommes.be

 

En savoir plus sur http://www.hiram.be/blog/2017/04/14

ACTUALITES MACONNIQUES ET AUTRES

Alors que les Chrétiens se préparent à fêter Pâques, on aimerait entendre les défenseurs de la Laïcité, de la Liberté d’expression, faire des communiqués en faveur du respect de la liberté de Culte.

Les Coptes une fois de plus victimes de la barbarie des extrémistes islamiques.

JF.

Égypte : Daech revendique les attentats contre deux églises coptes

 

Un attentat à la bombe près d’une église copte, au nord du Caire, a fait au moins 27 morts, dimanche 8 avril, à trois semaines de la visite du Pape. Une deuxième explosion, encore près d’une église, à Alexandrie, a fait 16 morts.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué les attentats qui ont visé dimanche deux églises coptes en Egypte, l’une des attaques les plus meurtrières visant cette minorité chrétienne dans l’histoire récente du pays.

 

 

La communauté copte d’Égypte a une nouvelle fois été prise pour cible par des terroristes. Dimanche 8 avril, au moment de la messe des Rameaux, au moins 27 personnes ont été tuées par un attentat qui aurait également blessé une soixantaine de fidèles présents dans l’église Mar Girgis de Tantar, une ville au nord du Caire.

Il n’y a pas encore d’informations précises sur la nature de l’attaque. « Soit une bombe a été placée dedans, soit quelqu’un s’est fait exploser », a indiqué le gouverneur de Gharbiya (delta du Nil), le général Ahmad Deif. Selon lui « l’explosion a eu lieu à l’intérieur de l’église ». Les services de sécurité ont ratissé la zone de l’église pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’autres engins explosifs dans les environs.

Deuxième explosion à Alexandrie

Une deuxième explosion a eu lieu dimanche près d’une église en Egypte, dans la ville d’Alexandrie, ont indiqué des médias étatiques, quelques heures après un attentat contre une église à Tanta. Au moins 16 personnes ont été tuées. Le pape copte Tawadros II y assistait en début de journée aux célébrations de la fête des Rameaux, selon une page officielle Facebook de l'Eglise copte orthodoxe.

« L’élément terroriste équipé d'une ceinture explosive » a tenté de pénétrer dans l'église Saint-Marc d'Alexandrie, où se trouvait le pape copte orthodoxe Tawadros II à l'occasion de la fête des Rameaux, mais les policiers l'en ont empêchés et il s'est alors fait exploser, a indiqué dans un communiqué le ministère de l'intérieur. Un responsable de l'église copte avait indiqué que le Pape était parti avant l'explosion.

Des attentats revendiqués par Daech

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué les attentats. Il s’agit d’une des attaques les plus meurtrières visant cette minorité chrétienne dans l’histoire récente du pays. « Des équipes de l’Etat islamique ont mené les attaques contre deux églises, à Tanta et à Alexandrie », a indiqué Amaq, l'agence de propagande de l'EI, dans un communiqué partagé sur les réseaux sociaux.

Ces explosions interviennent, à moins de trois semaines d’une visite du pape François prévue les 28 et 29 avril en Égypte, alors que la branche locale de Daech a appelé à poursuivre les attaques contre « tout infidèle ou apostat en Égypte et partout ». Le groupe djihadiste avait déjà revendiqué l’attaque suicide de décembre dernier, qui avait tué 29 personnes en pleine célébration, dans deux églises coptes au Caire.

À LIRE : la visite symbolique du pape François en Égypte

L’attaque du Caire a relancé les appels à durcir la lutte contre la mouvance djihadiste en Égypte, en particulier dans le Sinaï où elle a mené une série d’attaques sanglantes contre les forces de sécurité.

Les coptes, victimes de l’islamisme

Les coptes-orthodoxes d’Égypte représentent la communauté chrétienne la plus importante et la plus ancienne du Moyen-Orient – 10 % des 92 millions d’Égyptiens. Ils dénoncent régulièrement les discriminations à leur égard aussi bien de la part des autorités que de la majorité musulmane.

Lors de leur visite ad limina à Rome début février, les évêques égyptiens avaient exposé au souverain pontife quelques-unes de leurs difficultés dans un contexte politique et économique tendu en Égypte : montée de l’islamisme entraînant des tensions régulières sur la construction ou la rénovation d’églises, persistance du djihadisme dans le Sinaï. Ces derniers temps, plusieurs chrétiens ont été tués dans le nord de la péninsule contraignant de nombreuses familles à fuir leurs domiciles.

En août 2013, des partisans de l’ancien président, l’islamiste Mohamed Morsi, renversé par l’armée, avaient aussi incendié des dizaines d’églises et de propriétés coptes après une répression policière qui a coûté la vie à des centaines de manifestants islamistes au Caire.

Rodrigue Arnaud Tagnan (avec AFP)

 

Source journal La Croix.

 

ACTUALITES MACONNIQUES ET AUTRES

 

Présidentielle : des obédiences maçonniques lancent un Appel républicain – 13 avril 2017

 

Conférence de Presse du 13 avril 2017

au siège social de la Fédération française du DROIT HUMAIN.

Participants :

  • Christophe Habas, Grand Maître du GRAND ORIENT DE FRANCE
  • Alain Michon, Grand Maître National de la Fédération française du DROIT HUMAIN
  • Viviane Villatte, Premier Vice Président du Conseil National de la Fédération française du DROIT HUMAIN
  • Claude Vial, Grand Maître de La Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm
  • Guy Lecourt, Grand Maître de La Grande Loge Mixte de France
  • Alain Tirard, Grand Maître de La Grande Loge Mixte Universelle.

Communiqué commun des obédiences signataires de cet Appel républicain :

Les Obédiences maçonniques signataires de cet Appel rappellent l’importance de la prochaine échéance électorale qui va engager notre pays pour les années qui viennent. Hors de nos territoires le résultat de cette élection sera observé par toutes celles et tous ceux qui se font une certaine idée de la France républicaine, porteuse historique des idéaux de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

Les Obédiences signataires de cet Appel ne donnent aucune consigne de vote. Mais elles tiennent à rappeler solennellement les valeurs et les principes qui doivent unir les énergies de notre peuple en vue du développement du bien commun.

Les Obédiences signataires revendiquent leur idéal humaniste universaliste et rappellent leur attachement à la République, à la séparation des pouvoirs, au vote comme outil citoyen, à la laïcité pleine et entière comme forme élevée de la paix sociale, à la liberté absolue de conscience, à l’école comme espace préservé préparant au vivre ensemble.

Elles sont attachées à l’édification de sociétés fraternelles respectueuses de la dignité humaine, soucieuses de ne pas considérer l’être humain comme une variable d’ajustement d’une économie dérégulée. Elles veulent faire progresser l’égalité des droits, l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. Au racisme, à la haine de l’autre et aux murs elles opposent la volonté de bâtir des ponts.

Les Obédiences signataires de cet Appel invitent donc les citoyens français à la vigilance la plus grande. Des menaces très inquiétantes pèsent toujours sur notre société. Communautarismes clivants et visions régressives de la vie en société et des rapports entre femme et homme se nourrissent les uns des autres.

En France et hors de France poussent les égoïsmes nationaux et les pulsions identitaires. Rôdent des menaces d’affrontements et de guerres.

Des pans entiers de notre société, dont nombre de jeunes, sont en totale désaffection vis-à-vis de l’engagement et des projets politiques, alors qu’exercer son devoir de citoyen en allant voter est plus que jamais essentiel.

  1. voyons avec inquiétude des positions publiques décomplexées et omniprésentes s’affirmer et occuper les esprits. Elles menacent la séparation des pouvoirs et appellent à des confrontations néfastes. Des concepts et des idéaux qui sont et restent des ferments d’avenir sont manipulés et détournés de leur sens. De vieilles perspectives qui ont fait tant de mal dans le passé réapparaissent sous des formes adaptées aux temps actuels et aux repères parfois perdus.

Pourtant nous voulons inviter nos concitoyens femmes et hommes à ne pas cultiver le déclinisme et la peur, l’abandon ou le repli. Il est inexact de considérer que notre société n’est traversée que de menaces et de dangers. Des espaces ouverts de recherche du progrès humain et l’aspiration à plus de justice existent bien, en particulier chez les jeunes.

Il s’agit donc de chercher des solutions pour l’avenir en gestation dans le monde d’aujourd’hui. Ce travail-là est essentiel. Il doit s’inscrire dans une démarche ouverte et réfléchie, de celles qui inspirent des moments importants de l’Histoire. Il faut bâtir, et non pas craindre.

C’est en prenant en compte cette aspiration que la parole politique, brouillée par des engagements égarés et des pratiques condamnables, pourra se faire entendre largement, se régénérer et revivifier l’espace démocratique.

Les Francs-Maçonnes et Francs-Maçons signataires de cet Appel invitent les citoyens à voter en conscience, de manière éclairée, à veiller dans leurs choix à ce que soit garanti le respect des valeurs et principes qui unissent. Ils incitent à refuser les terribles ferments de discorde et d’affrontements, à se situer dans une démarche responsable et prospective, génératrice d’une fraternité humaine généreuse et créative.

 

Obédiences signataires :

Grand Orient de France.

Fédération française du DROIT HUMAIN.

Grande Loge Féminine de France.

Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm

Grande Loge Mixte Universelle.

Grande Loge Mixte de France.

Grande Loge des Cultures et de la spiritualité.

 

Commenter cet article

CINCINNATUS 17/04/2017 07:22

Cincinnatus à écrit:

....................
Je relève dans l'article intitulé « du spéculatif à l'opératif « » fort bien écrit par ailleurs ", la phrase suivante:
"......il faut que nous reprenions la truelle et l’épée en main, pour défendre nos valeurs,....."
Notre regretté gars de Montreuil, l’inénarrable Georges Marchais, nous aurait sans doute suggéré, lui, de nous souvenir de « la faucille et du marteau », quant au noble Cincinnatus , il nous aurait rappelé sans aucun doute les vertus « du glaive et de la charrue »
Toutes ces expressions invitent à un retour aux valeurs fondamentales de nos sociétés, valeurs qui sont bien malmenées à notre époque, et me semble t’il celles de la Maçonnerie traditionnelle en particulier.
Ces propositions auxquelles j'adhère totalement feront probablement grincer les dents à quelques uns, à savoir ceux qui sous le prétexte non avoué de mettre la Maçonnerie au goût du jour, piétinent allègrement tout ce qui relève d’une tradition qu'ils estiment anachronique.
La Maçonnerie, bien qu’elle s’en défende, est malade, elle a perdu de vue ses objectifs et ses devoirs, elle tend de plus en plus à devenir un nouveau « club service » qui reposerait sur une pseudo spiritualité dont tout le monde se moque si j’en juge par la légèreté avec laquelle elle traite du GADLU ou du VSL, l’un comme l’autre étant destinés, me semble, t’il à prendre place au musée du GO ou d’ailleurs !
A mon point de vue, les « Enfants de la Veuve » feraient bien de s’inspirer de ce qui se fait dans le monde de la recherche lorsque tout semble aller de travers, à savoir, revenir aux fondamentaux afin de tenter de retrouver la « juste voie » .
Ce retour aux sources me parait bien nécessaire, aussi envisageons avec humilité et sérénité, un changement de cap de 180° qui nous fera délaisser quelque peu l'aspect "spéculatif" de l'Art Royal, tout au moins dans ce qu'il peut avoir d'excessif et de prétentieux, au bénéfice de son caractère "opératif".

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog