Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
DE LA PATIENCE
DE LA PATIENCE.

 

Ces plantes qui naissent dans des terres incultes, stériles, sont un message d’espérance on les croyaient mortes. Elles poussent par je ne sais quel mystère ; une alliance du feu soleil, de la rosée céleste déposée jour après jour, sur les ailes de ses feuilles, qui reverdissent soudain, lentement la sève de l’éternel printemps monte et se répand dans les plus infimes espaces.

1650 ou peut être 1750 je ne sais, je ne sais plus, peu importe je suis là, presque impatient en silence sur le parvis du temple.

 

Les travaux seront bientôt ouverts. Dehors les TGV s’enfoncent dans un bruit d’enfer dans les ténèbres, les autoroutes de l’information déversent leurs flots de certitudes éphémères, ici le Maître des Cérémonies parle lentement : « Mes Frères merci de couper vos portables. » Nous sommes presque hors du temps, dans quelques instants, patience, nous allons entrer dans un monde différend, un espace sacré.

 

Prenez place mes Frères, au son du maillet les portes de nos consciences s’ouvrent lentement laissant passer un rayon de lumière, puis la grande lumière descend de l’Orient vers l’Occident, elle éclaire les Frères sur les colonnes. Au loin s’éloignent les bruits, lentement la joie remplie les cœurs.

 

La Patience règne, elle tue l’orgueil des ambitions, elle porte l’amour Fraternel, la paix intérieure. Si la patience est la vertu des ânes qu’elle soit remerciée, elle me permet de porter mon bât sans souffrance.

 

JF.

 

EN PLEIN MIDI

 

Le soleil s’illumine.

 

Le livre est ouvert.

 

L’équerre repose sur le Compas.

 

La parole monte dans les cœurs.

 

La Confidence dans les regards.

 

Il est midi plein !

 

JF.

LA PATIENCE SAUVAGE CONQUERANTE

LA PATIENCE SAUVAGE CONQUERANTE

Commenter cet article