Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
THEORIA

THEORIA

 

THEORIA ET PRAXIS.

 

Ces deux pans de la philosophie sont pour moi complémentaires, comme l’Equerre et le Compas. Sans rectitude logique de la pensée, sans force agissante, sans voie de recherche, comment envisager d’ouvrir son esprit, d’accueillir de recevoir des enseignements, de franchir des portes, de visiter les appartements de son subconscient. Ouvrir le compas de l’esprit, et tracer les plans de construction de son être par une Praxis quotidienne, vivre à soi-même, offrir à autrui le meilleur de soi. Pratiquer l’humble doute est salutaire à celui qui se forge des théories sur des bases dont le contrôle lui échappe. Mettre en Lumière l’exemplarité, concrétiser sa Praxis. « C’est au pied du mur que l’on voit le Maçon. »

 

JF.

 

Un texte sur la Philosophie tiré « des Flambeaux ».

 

PHILOSOPHIE.

Elle peut-être théorique ou pratique. Théorique elle étudie l’esprit humain sous divers aspects, conscients ou inconscients : sensibilité, intelligence, activité. C’est l’objet de la psychologie. Elle étudie aussi comment nous devons penser, en général (logique formelle) et dans l’élaboration des diverses sciences (logique appliquée, méthodologie) ; comment nous devons agir (morale)- quels sont les caractères du beau de l’art (esthétique)- Enfin les diverses solutions proposées au sujet des questions dépassant la science et relatives à la valeur de la connaissance, à la matière, à la vie, à l’âme, et à Dieu (Métaphysique).

 

Quant à la philosophie pratique, la seule qui soit populaire elle réside dans l’application d’un système de morale. Et comme le plus connu de ces systèmes est le stoïcisme, est dit philosophe celui qui oppose la plus parfaite sérénité aux coups du sort, et qui est capable sans broncher de recevoir une tuile sur la tête.

 

Philosopher, c’est donc essentiellement réfléchir, penser en tout désintéressement, penser pour penser, et non pour agir. C’est même penser sa pensée. C’est chercher à savoir comment on pense, et même pourquoi l’on pense, pourquoi l’on vit et agit, et pourquoi tout existe.

Ces divers pourquoi ne peuvent sans doute recevoir une solution certaine. Mais quelles jouissances pour l’esprit d’envisager, de parcourir les diverses solutions possibles, les plus probables. Celles-ci varient d’ailleurs avec les tempéraments et les tendances de chacun.

 

A chacun donc de construire son temple selon son style. L’essentiel est d’en construire un, pour s’y réfugier en cas d’alerte, et pour y adorer en silence les Dieux de son choix.

C’est là qu’il passera les plus belles heures de sa vie et personne ni rien ne pourra l’atteindre.

Heureux donc le philosophe qui, comme disait Lucrèce du temple serein de la sagesse, contemple la vie pleine de périls, et les hommes qui dans cette vallée semée d’obstacles, entreprennent à travers mille passions déraisonnables une course effrénée à l’abime.

 

Extrait de l’opuscule : « Les mots qui sauvent » de Charles Henrich 1945. Transmis par Claudius contributeur du Blog.

PRAXIS

PRAXIS

LIRE VU CHEZ SUR HIRAM-BE

LE GRAND LIVRE DU TRICENTENAIRE DE LA FRANC-MAÇONNERIE, VUE PAR LA GLNF

 

Des racines de la franc-maçonnerie et de l’humanisme aux penseurs contemporains de l’initiation, 20 auteurs parmi les plumes les plus autorisées de la franc-maçonnerie (Jean-François Blondel, Gérard Charlassier, Alain Roger Coeffé, Roger Dachez, Jean-Louis Duquesnoy, Antoine Faivre, Bernard Girod, Christian Hervé, Norbert Hillaire, Yves Hivert Messeca, Jean-Pierre Laurant, Patrick Meneghetti, Pierre Meste, Bruno Pinchard, Remzi Senver, Thierry Thave, Philippe Thomas, Thierry Zarcone) ont accepté de répondre à l’appel de la Grande Loge Nationale Française pour offrir aux francs-maçons et aux chercheurs de la franc-maçonnerie le privilège de leur mémoire restituée et de leurs mystères mis en perspective dans des questions d’une actualité renouvelée. Ce sont 300 ans d’histoire, 3 siècles d’épaisseur, de réflexions, de mystères et d’émotions qui sont présentés en près de 700 pages. Qu’est-ce qui explique les 300 ans de la Franc-maçonnerie ? A quoi se destine-t-elle ? C’est à ces questions et à bien d’autres que ces prestigieux auteurs ont voulu répondre dans le cadre de l’animation éditoriale assurée par le Grand Orateur de la GLNF Jean-François Variot, sous l’autorité de son Grand Maître Jean-Pierre Servel.

 

En savoir plus sur http://www.hiram.be

THEORIA ET PRAXIS

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog