Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
QU'EST-CE QUE LE FANATISME ?

DU FANATISME ?

 

Fanatisme, intégrisme, radicalisme ces ismes envahissent la communication et surtout la société. Le Franc-Maçon qui prône : la tolérance, le droit à la différence, le refus du dogmatisme, qui s’interdit dans sa pratique en Loge toute discussion politique ou religieuse, en référence aux bornes fixées par ces prédécesseurs.

S’interroge sur la signification de ces termes qui font partie maintenant de notre langage journalier.

 

Michel Clermont universitaire et spécialiste de littérature et de linguistique, nous donne quelques pistes de réflexions.

 

« On a tendance à opposer la mentalité laïque, à la foi, que le laïc relie au fanatisme religieux. »

 

Il prend ainsi la foi, la spiritualité pour certains, en otage du fanatisme. Si l’on peut à juste titre concevoir que la foi quand elle est tyrannique et totalisante, quand elle intègre la société comme dans certains pays, jusqu’à la sphère politique, avec une religion d’état elle devient alors le ferment du fanatisme.

 

Mais réduire la foi, la spiritualité, le fait religieux à une portion congrue dans la société, à une place de plus en plus réduite dans la société c’est ignorer les aspirations profondes de beaucoup de nos concitoyens, qui après tout sont libres de chercher et de donner du sens à leur vie personnelle, tout en respectant et acceptant les différences. C’est cela aussi être Franc-Maçon.

 

Michel Clermont dit : « la spiritualité quand elle est authentique s’abreuve à une source de vie éternellement renouvelée. » Elle n’est donc pas d’un autre âge !

 

Le raccourci bien tentant entre le fanatique, fanum du temple et la spiritualité est aussi une forme de fanatisme, tous ceux qui fréquentent les temples ne sont pas des fanatiques.

 

Le rationaliste outrancier et le théologien dogmatique pêchent ensemble dans la barque de l’orgueil et dérivent inconsciemment vers l’île du fanatisme ou ils seront captifs.

 

Le laïc quand il devient sectaire s ‘efforce de faire disparaître de la sphère publique le fait religieux, refusant la connaissance de sa tradition historique, laissant ainsi la porte ouverte aux prêcheurs ignorants.

 

La laïcité doit lutter contre l’introduction du fait religieux dans la politique. C’est déjà beaucoup.

 

En conclusion pour ma part je pense que le fanatisme se caractérise par les divisions des hommes libres. Il érige des murs, des fossés, des barrières entre le « Je » et le « nous » c’est une pierre si lourde, si pesante que le Franc-Maçon persévérant devra sans cesse s’efforcer de la tailler, pour la modifier.

 

JF.

QU'EST-CE QUE LE FANATISME ?

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog