Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
MA LOGE EST ESPERANCE, ELLE EST COMME LE COLIBRI
MA LOGE EST ESPERANCE, ELLE EST COMME LE COLIBRI…

 

Ma loge fait sa juste part du travail, même s’il n’apparaît pas toujours comme concret à l’œil du profane. Les Frères eux se reconnaissent comme tels.

Dans un monde occidental, moderne où l’on a la chance de connaître l’art, la culture, l’agriculture, l’industrie, le commerce… L’homme s’est endormi, sédentarisé, son esprit est immobile. Il lui est difficile de se remettre en chemin vers l’autre.

 

Les apparences sont trompeuses on croit tout savoir, mais souvent on ne sait rien. Nous n’avons que l’illusion du savoir, nous ne recherchons que le pouvoir et l’avoir, pas la Connaissance. Avons-nous emprunté une mauvaise voie dans le labyrinthe de la vie ?

 

Robert Delafolie écrit : « Il arrive une chose très désagréable, depuis 10 à 30 000 ans ; un enfant mal élevé se prend pour majeur, et le Sapiens Sapiens (qui sait qu’il sait), se retrouve Homo Bellicosus, Economicus, Horribilis , malgré alerte et alarme permanentes, de la haute et vaste pensée humaine, à travers les lumières de tous horizons, (…)

 

Alors que la vie peut être différente, vraie, belle, merveilleuse, quand on aime, on devient aimé, bien aimé.

 

Le Chevalier de Ramsay dans son célèbre discours de 1737, qui conserve toute son actualité, grâce à son contenu sublime où il nous parle d’une terre peuplée  d’une unique et seule famille. Cette famille composée d’enfants, qui sont considérés avec une égale dignité. Bien sûr il parle aussi d’une élite, mais celle-ci est chevaleresque, elle domine par l’esprit et elle est au service de l’humanité et des plus humbles de tous, pour que la lumière soit partagée. Grâce à cette lumière l’homme quittera la barbarie pour la justice.

 

Dans ma loge, nous sommes tous des colibris porteurs d’eau pour donner à boire à ceux qui ont soif et éteindre l’incendie qui ruine notre terre. Nous sommes en ordre et en harmonie, chaque frère est à sa place, et a une place. Nous sommes réunis et rien ne nous sépare. Nous vivons une fraternité qui nous élève, nous connaissons l’harmonie des contraires elle nous unifie. Nous parlons une langue, un langage secret, c’est la langue mystérieuse des oiseaux, celle du cœur.

 

Le profane sourit de notre naïveté se gausse de notre utopie, peut importe comme les colibris, nous portons la bienfaisance partout où nous le pouvons.

Ce ne sont pas des paroles, ce n’est pas un rêve, nous avons eu les clés, nous avons été initiés, éveillés aux mystères, nous avons eu la révélation, celle de la vraie vie. Nous avons pris conscience de notre capacité infinie à donner de l’amour. Nous avons travaillés à réduire notre vanité, peu à peu nous retrouvons notre libre arbitre, perdu par la faute de notre avidité à construire des réussites matérielles ou sociales, vouloir à tout prix faire des  tours de Babel par orgueil, nous avons négligés les petites choses concrètes, utiles à l’autre.

 

Nous avons trop souvent oublié d’être des colibris porteurs d’espérance, alors dans ma loge et dans notre vie, nous avons un idéal, un plan magique redevenir des colibris pour donner du sens à notre vie et à notre initiation maçonnique.

 

JF.

MA LOGE EST ESPERANCE, ELLE EST COMME LE COLIBRI

La Légende du Colibri :

 

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : " Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! "

Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

 

 

Robert Delafolie (+2011)  a travaillé toute sa vie à l'Opéra de Paris. Il a également voué sa vie à l'étude des grands Opéras et à la transmission de la connaissance traditionnelle. Ayant donné de nombreuses conférences à travers le monde, il a également collaboré avec "Renaissance Traditionnelle", maison fondée en 1970 par René Désaguliers.

Commenter cet article