Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Jérusalem

Jérusalem

LA REVUE SYMBOLISME 1912

 

Probablement dans la revue symbolisme d’octobre 1912, Oswald Wirth écrivait d’une manière de manière prémonitoire :

« Notre institution (la Franc-Maçonnerie) est arrivée à l’âge où elle doit prendre conscience d’elle-même. La période de son développement instinctif est close : il lui faut maintenant discerner nettement son but, et savoir par quels moyens d’action il est réalisable.

Le passé doit nous livrer le secret de l’avenir, en ce sens, qu’il nous appartient de retrouver la Parole perdue la véritable Connaissance initiatique. »

 

La Franc-Maçonnerie du XXIème siècle reste a construire, à faire sens pour le présent et l’avenir, clarifier son but : société initiatique occidentale, fraternelle traditionnelle ? Association caritative à l’américaine en plein déclin ? Club élitiste ? Fraternelle professionnelle ? Pseudo parti politique ? Faute d’affirmer son choix, elle est condamnée a poursuivre son atomisation ou les loges deviennent des obédiences, sans êtres capables de réaliser le grand projet de l’origine être un centre d’union pour les hommes.

 

Et pourtant l’espoir toujours doit demeurer Henri Tort-Nogués et Robert Amadou le disait avec force. « Faut-il désespérer et doit-on renoncer ? Certainement pas. Mais rester lucide et continuer malgré tout à combattre pour ces idéaux qui ont été ceux de la Franc-Maçonnerie et qui le restent encore. Ne jamais renoncer. Continuer à se battre. Vouloir de toutes nos forces, vouloir encore et toujours espérer… espérer encore. Affirmer notre volonté et notre foi, cette foi dont le poète Dante disait : « Qu’elle est la substance des choses espérées. » 

 

Vers 1954 Henri Corbin était adoubé en l’église Anglicane  de Paris, dans l’Ordre souverain de Saint de Jérusalem, le plus ancien des ordres chevaleresques, rapidement il contribuait à faire naître l’Université de Saint Jean de Jérusalem. C’est peut-être par une résurgence de cette université, qu’une transversalité pourrait s’établir entre tous les corps maçonniques, obédiences, juridictions qui prétendent offrir à leurs membres, une voie vers une élévation spirituelle. Il se murmure à couvert des intentions dans ce sens.

 

JF.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog