Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
ETRES ET LUMIERES

ETRES ET LUMIERES

 

Les deux mots par nature polysémiques tendent ensemble a réaliser une monosémie, par purification et montée sur une spirale ascendante, l’unité de l’être et la grande lumière commencent a paraître au fur et à mesure de l’initiation maçonnique, la lumière et la conscience intérieure s’amplifient par le travail, la persévérance, l’acquisition des degrés, en même temps la modestie de faire briller l’essentiel.

Le Franc-Maçon sait aussi se défier de cette monosémie de l’être qui ne peut se confondre avec un dogmatisme rétrécissant, c’est l’ouverture du cœur qui mène à l’harmonie et l’unicité.

 

L’initiation est comparable à la sève qui monte dans l’arbre, se répand dans les ramures, elles sont toutes tournées vers la Lumière  et la vérité. La compréhension, l’acceptation des divers états d’êtres, réalisée au rythme de chacun ouvre de plus en plus large le compas de la conscience intérieure.

 

Par la compréhension de la multiplicité, de l’anthropologie humaine, des chercheurs, des philosophes, des historiens, des poètes, des scientifiques, dans une transversalité « fructifiante » se sont unis pour une élévation de la conscience humaine, pour une spiritualité active. Ce furent les rencontres d’Eranos à Ascona en suisse ou encore l’Université Saint Jean de Jérusalem, la haute teneur des travaux présentés par Carl Jung, Henri Corbin, Gilbert Durand, Mircea Eliade et plus tard la médiéviste Marie Madeleine Davy qui accompagna Stella Corbin en Suisse.

 

Ils Ouvraient en toute simplicité une voie, vers l’unité de l’être, unité fondamentale de l’espèce humaine. Cette communauté de pensées, de savoir et d’action est un exemple de réussite de l’union de tous les hommes de bonne volonté. Gilbert Durand déclarait : « C’est  travers la pensée symbolique que l’on redécouvre l’unité fondamentale de l’espèce humaine.»

 

J’ai le sentiment que dans la simplicité de ces rencontres, extra académiques il se passait, comme une sorte d’égrégore de la famille humaine. Un cheminement spirituel commun et personnel, qui permet de toucher l’entrée de l’âme.

 

Le modèle de ces rencontres d’Eranos ou de cette Université de Saint Jean de Jérusalem pourrait peut-être donner un élan nouveau à la Franc-Maçonnerie s’inscrire dans un élan de transversalité spirituelle. Ce pourrait être le point du jour, l’instant où la grande lumière subliminale se développerait pour inonder notre humanité, une Utopie pour la réalisation d’Êtres de Lumière.

 

JF.

 

Marie Madeleine Davy parlait de ses amis Henri Corbin, Nicola Berdiavev, de ces « êtres ailés ». Le voile d’origine se lève sur eux.

 

Un autre espace se découvrait.

Un au-delà du Labyrinthe.

L’espace du dehors et du dedans s’unifiaient.

Il n’existait entre eux aucune différence.

L’amour devenait connaissance

Et la connaissance amour,

En se montrant inséparables.

Unis, le féminin et le masculin se déployaient

Au-delà d’un androgynat à la fois fécondant

Et créateur, transformant en esprit la fine pointe de l’âme.

 

Source : la revue Ultréïa – citation du Livre de Marie Madeleine Davy : Récit d’une expérience d’intériorité  Retz 1985 page 248.

ETRES ET LUMIERES

Gilbert Durand naît le  à Chambéry (Savoie), de parents originaire du Dauphiné.

Agrégé de philosophie, professeur de philosophie en lycée de 1947 à 1956, puis professeur de sociologie et d’anthropologie à l'université Grenoble II.

Il fonde, avec Michel Maffesoli, en 1988, les Cahiers de l'imaginaire. Il est le cofondateur - avec Léon Cellier et Paul Deschamps en 1966 - et le directeur du Centre de recherche sur l'imaginaire

En 1940, il s'engage dans les Forces françaises libres.Il devient le chef du réseau de résistance Gallia-Kasanga pour la Savoie. Il est membre du 5*TM bureau de l'Armée secrète. Il est membre du Cercle d'Eranos et résistant dans le maquis du Vercors.

Il fut également un peintre et un catalogue. Il est franc-maçon, membre de la Grande Loge nationale française.

Source WIKIPEDIA

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog