Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LA CONNAISSANCE, L'ÉTOILE, LA LETTRE G

LA CONNAISSANCE, L’ÉTOILE, LA LETTRE G…

 

L’initiation maçonnique véritable, ouverture de la porte de l’homme intérieur, se révèle loin des laboratoires elle se révèle grâce aux forces de l’esprit et par l’émotion produite face aux mystères des merveilles de la nature. Nous sommes comme des enfants éblouis par les splendeurs mises sous nos yeux, hier soir encore j’ai vu l’étoile flamboyante dans le regard de mon Frère entre les colonnes, il a découvert avec modestie le chemin de la vérité et de la lumière qui le mène au centre de l’étoile.

Ensemble nous avons vu encore briller l’étoile, rappelant le Psaume 133 le cantique des montées de David, cette exhortation à la vie fraternelle.

 

Voyez ! Qu’il est bon, qu’il est doux d’habiter en Frères tous ensemble !

 

C’est une huile excellente sur la tête, qui descend sur la barbe, qui descend sur la barbe d’Aaron, sur le col de ses tuniques.

 

C’est la rosée de l’Hermon qui descend sur les hauteurs de Sion ; là Yahvé à voulu la bénédiction la vie à jamais.

 

La connaissance à plusieurs formes celle que recherche le Franc-Maçon est la connaissance fine.

 

Il y a deux formes de connaissance : l’une véritable, l’autre obscure. À la connaissance obscure appartient : la vue, l’ouïe, l’odeur, le goût, le toucher.

La véritable connaissance est toute différente. Quand la première se révèle incapable de voir le plus petit, ou d’entendre, ou de sentir, ou de goûter, ou de toucher et qu’il faut pousser ses recherches sur ce qui est plus difficilement perceptible à cause de sa finesse, alors intervient la connaissance véritable qui, elle, possède un moyen de connaître plus fin.

(Sextus Empiricus contre les mathématiciens Fragment 11)

 

JF.

LA CONNAISSANCE, L'ÉTOILE, LA LETTRE G

De façon générale, Sextus Empiricus s'oppose à tous les dogmatismes (stoïcien, épicurien, aristotélicien...) mais aussi au « scepticisme » faillibiliste de la Nouvelle Académie, qu'il ne considère pas comme un réel scepticisme (contrairement au sien propre). Alors que les premiers affirment avoir trouvé la vérité et que les seconds affirment qu'elle est insaisissable, le sceptique pyrrhonien est celui qui "continue la recherche"1, au lieu de s'arrêter à l'une de ces conclusions ou à n'importe quelle autre.

Source WIKIPEDIA

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog