Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LES MOTS DU SILENCE

LES MOTS DU SILENCE

 

Je me suis souvent demandé pourquoi tant de mots pour dire des choses simples. C’est une richesse me dis le linguiste, un passeport pour nous reconnaître  me dis mon frère, ils sont nos mots de famille, nos mots de passe, ils sont parfois sacrés, et puis au commencement était le verbe alors !

 

Il y a des mots secrets tapis au fond de nous-mêmes, de notre cœur, des mots qui hésitent à sortir, à franchir la barrière de nos lèvres, ceux que l’on balbutie. Il y a comme une peur de les perdre, qu’ils se diluent dans une foule de mots, qui ne résonnent plus, qui s’éloignent, s’évanouissent et disparaissent dans une multitude, une vulgarité, une quantité de mots sans intérêt.

 

Et puis il y a ces mots savants pleins d’orgueil que l’on veut placer absolument dans une soirée où l’on s’ennuie, ce sont des mots qui « gonflent », j’entends comme un bruit de crapaud.

 

Mais surtout il y a ces mots d’enfant que l’on avait perdu oublié, soudain ils reviennent c’est l’âge  sans doute!

 

Ces mots, que l’on a du mal à dire, par pudeur, par retenue. Alors on prend la plume on les couche sur une feuille et celui ou celle qui les reçoit nous dit n’écrit pas, parle-moi. Alors ces mots-là, ils deviennent des cris, ils explosent de joie, d’amour, ils ont la fièvre ces mots. Ce sont ceux qu’hier je donnais à ma mère, à mon père, aujourd’hui ils sont à toi mon amie, ma compagne, mon amour.

 

Puis il y a ces bons mots qui font rire, qui font du bien, guérissent nos maux.

 

Enfin il y a des mots magiques ils grandissent peu à peu, il faut les partager, ils sont l’espoir, l’espérance, ils effacent la haine, la vengeance, l’amertume. Ces mots embrassent les tiens mon frère. Je les gardent ces derniers mots avant de refermer le grand dictionnaire de la vie, et si je peux, oui si je peux quand je serais parti là-bas où le regard se perd après l’horizon, je vous écrirais.

 

Je vous écrirais encore quelques mots, s’il reste un peu d’encre bleue dans l’encrier de mon cœur, alors ces mots pleins, et déliés enfin tomberont doucement avec la rosée du matin dans votre boîte à lettres. Je vous déjà sourire en lisant ces quelques mots, que sans doute je n’oserais  jamais vous dire.

 

Car finalement ils ne sont rien, seul le silence est pur et beau.

 

JF.

LES MOTS D'HUMOUR

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog