Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
ALEP DE LA LUMIERE A L'OMBRE

ALEP DE LA LUMIERE A L’OMBRE

 

Alep la blanche, celle qui fût la troisième cité de l’empire Ottoman après Constantinople et le Caire est passée de la lumière à l’ombre. Je ne sais pas si son patronyme peut être rapproché avec le Alephde la Kabbale cette lettre du commencement, de la lumière et du verbe. Alep est tombée dans les ténèbres de l’indifférence. Son chemin a été fermé, sa liberté muselée, ses enfants gazés, faut-il détourner le regard, faut-il se coucher, faut-il avoir peur de rester debout, pour dire assez ? Pour dire trop tard, pour dire tant pis, dommage !

 

Théodore Roosevelt, ancien président du nouveau monde, prix Nobel de la paix, franc-maçon de la loge Matinecock à Oyster  Bay affirmait vouloir traiter chaque homme selon son mérite, affirmant ainsi, l’esprit de liberté, d’égalité et de fraternité qui anime chaque franc-maçon et chaque homme épris de justice. Les actes de fraternité sont indissociables du glaive de la justice, le franc-maçon tient ferme dans sa main le maillet et l’épée.

 

Roosevelt disait : « Mieux vaut tenter de grandes choses remporter de glorieux triomphes, même au prix de quelques échecs, que de se mettre au rang de ses pauvres esprits qui ne jouissent ni ne souffrent beaucoup, parce qu’ils vivent dans ce terne crépuscule qui ne connaît ni victoires, ni défaites.

 

Il faut avoir sans cesse le courage de ranimer la flamme de la liberté du frère Bartholdi, pour que la lumière brille de l’orient à l’occident. Pour rester digne et ne pas avoir dire à ses enfants, je savais et je n’ai rien dit, je n’ai rien fait. Les enfants gazés d’Alep méritent mieux que notre indifférence, ils sont aussi nos enfants et notre avenir.

 

JF. 

ALEP DE LA LUMIERE A L'OMBRE

ACTUALITES

 

SUR LE BLOG LA LUMIERE L’EXPRESS

La Grande Loge de France va rendre hommage au colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, l’un de ses Maîtres Maçons initié il y dix ans, au cours d’une cérémonie. Organisée le 19 avril au siège de l’obédience, Rue Puteaux à Paris, à l’invitation du Grand Maître Philippe Charuel, elle aura lieu dans le Grand Temple Pierre Brossolette (qui fut un édifice religieux).

L’information a d’autant plus d’importance, que certains observateurs engagés avaient parié que la GLDF n’organiserait pas d’hommage, une «tenue funèbre», comme on dit dans le jargon maçonnique, mettant en doute la réalité de l’engagement d’Arnaud Beltrame. La Croix a affirmé qu’il avait pris ses distances avec ses frères, ce que Philippe Charuel a contestéLa mère d’Arnaud Beltrame, sur BFMTV, n’a pas caché son agacement en confirmant que son fils était à la fois catholique et franc-maçon, même si sa belle-fille ne semble vouloir ne se souvenir que de l’engagement chrétien de son mari.

 

Certains médias, ou certains journalistes, ont manifestement du mal a concevoir que l’on soit à la fois catholique et franc-maçon, ne parlant que de l’un et occultant l’autre (comme par exemple Envoyé Spécial sur France 2 ou BFMTV). Une vraie méconnaissance de ce qu’est la franc-maçonnerie aujourd’hui (bien loin des caricatures de bouffeurs de curés qui datent de plus d’un siècle).

ALEP DE LA LUMIERE A L'OMBRE

 

Foussier: « Le discours de Macron est clérical 

 

 

Philippe Foussier, élu Grand Maître du GODF le 24 août 2017 (photo François Koch)

Le 9 avril 2018, Le président de la République Emmanuel Macron était l’invité des évêques de France. Il a notamment affirmé que le lien entre L’Etat et les catholiques était abîmé et qu’il fallait le réparer. Le grand mystère, qui plonge dans un abîme de perplexité, c’est en quoi le lien Etat-catholiques s’est abîmé… et en quoi ce discours relève du chef d’Etat. J’ai interrogé ce 10 avril à ce sujet Philippe Foussier, Grand Maître du GODF. Voici sa réponse.

«Le lien entre l’église catholique et l’Etat est très précisément défini par la loi du 9 décembre 1905. S’il doit être «réparé», c’est donc que cette loi l’aurait abîmé.

 On nous promettait depuis plusieurs mois un grand discours présidentiel sur la laïcité. Celui qui a été servi aux évêques de France est bien au contraire un discours emprunt d’un fort cléricalisme.

 De tout les dépositaires de l’autorité publique, on est en droit d’attendre une position de neutralité vis à vis des cultes. Si le président de la République enfreint lui-même cette règle, comment l’exiger dès lors des fonctionnaires ?

 Ce discours comme un certain nombre d’autres précédents révèle de la part du président de la République une forme de nostalgie pour la période concordataire, pendant laquelle l’Etat se mêlait du fonctionnement des cultes et inversement. C’est la loi de 1905 qui a mis un terme à cette confusion entre le spirituel et le temporel.

 Comment le président de la République peut il enjoindre les catholiques à s’engager politiquement ? La leçon de 2012-2013 avec la montée en tension du débat sur le mariage pour tous n’a t il donc pas servi d’exemple ? La société française est assez fragmentée pour ne pas en rajouter en termes d’affrontements, notamment de la part de ceux qui affirment tant de positions péremptoires et dogmatiques sur de nombreux sujets. »

Deux initiés au GODF ont aussi réagi avec virulence. Jean-Luc Mélenchon a qualifié Macron de sous-curéManuel Valls, beaucoup plus modéré, critique aussi le discours du chef de l’Etat, affirmant qu’il faut s’en tenir à la Loi de 1905.

Le 10 avril 2018, à 16 h 41, le GODF a transmis un communiqué intitulé « L’État chez lui, l’Église chez elle ».

Le 10 avril 2018, à 18 h 41, la FFDH a publié le communiqué «“L’Église chez elle. L’État chez lui”»

ALEP DE LA LUMIERE A L'OMBRE

A LIRE

NOTE EDITEUR

Les références à la symbolique alchimique sont nombreuses dans la graduation initiatique maçonnique, ce qui apparaît même au néophyte. En fait, la graduation maçonnique, qui comporte plusieurs cycles, correspond au "Grand Oeuvre Alchimique", dont le mode opératoire comporte plusieurs régimes, c'est-à-dire la répétition, à des niveaux différents, d'une même manière d'opérer. Alchimie et franc-maçonnerie ont des origines très anciennes, alimentées par les mêmes sources ou ayant subi les mêmes influences. L'une et l'autre, en tant que langage symbolique et système philosophique ont une prétention initiatique. Leur finalité est la même : donner à l'homme des outils de connaissance pouvant lui permettre de trouver le sens des origines et ce faisant, le propre sens de sa vie.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog