Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
INITIER, DEFENDRE, TRANSMETTRE

INITIER, DEFENDRE, TRANSMETTRE..

 

Initier, réveiller en chacun le besoin, l’envie, puis la nécessité de retrouver, une voie, puis donner les clés sans ouvrir la porte, vers l’être l’intérieur, le faire croître pour donner un sens à sa vie, être enfin mieux avec soi-même et dans la société, être en capacité de recevoir la lumière et la vérité et réaliser, ce rêve éveillé, par un travail constant, source infinie de bien-être. Défendre cette vérité, retrouver cette parole perdue, avec l’aide des mots substitués, par des actions exemplaires, et, enfin transmettre les secrets, de la joie, de l’espérance du bonheur dans ce monde, en suggérant, a chacun à son rythme, sans dogmes, connaître la joie de construire son temple intérieur, pour construire une société bonne en s’inspirant des lumières de la tradition pour marcher dans l’obscurité de l’avenir, avec l’aide de l’autre, et, du Grand Architecte. C’est le but de la franc-maçonnerie, mettre en place cette construction.

 

Le dernier numéro de Points de Vue Initiatiques la revue de la Grande Loge de France en vente totalement libre est paru avec le titre de Que transmettons-nous ? Et le sous-titre : Initiation-Silence-Eveil-Conscience-Humilité-Travail-Naissance-Joie-Partage-Amour-Idéal-Lumière. Un Sacré numéro, un outil pour œuvrer à cette réalisation suprême, une inspiration sur la voie où la raison ne saurait suffire, où cette réalisation a besoin de la discipline d’une pratique quotidienne des arts libéraux, de l’acquisition des connaissances, pour faire grandir son être intérieur, ce Sacré numéro peut être une borne posée sur la route de la Connaissance, pour celui qui saura lire entre les lignes et découvrir lettre après lettre le langage du cœur, en particulier l’article P69 : La transmission par le langage poétique de David Michel dit Perrot. Véhicule de transmission en soi, l’expression poétique renoue sans s’embarrasser de quelque discours commun avec le sens transhistorique de l’homme et tisse avec le beau, l’amour et le divin en l’homme une étonnante tapisserie amoureuse.

 

 

Dans une société de l’immédiateté, de la vitesse, où l’information a muté en communication où, la dictature de l’avoir tout de suite, écrase la possibilité d’être en devenir. La lecture et la méditation sont comme des bouées de sauvetage de l’esprit.

A l’heure, à la minute, à la seconde, où se diffusent les fausses vérités par les autoroutes à péage des géants du numérique, qui s’exonèrent de la répartition de leurs profits, appauvrissant de plus en plus les pauvres d’entre nous, enrichissants ainsi les plus riches, sous les yeux de nos dirigeants, au pire complices, au mieux totalement désarmé et impuissant, reléguant la noblesse de la politique aux parties les plus sombres de l’économie.

Seuls les citoyens qui se posent, méditent, sans être soumis à une quelconque pression ou servitude, si ce n’est le rêve, la folle utopie, ou la naïveté assumée de la recherche d’une vie bonne et d’un bonheur commun en harmonie avec la nature. « J’ai fait un rêve ! » disait il y a 50 ans le pasteur Martin Luther King, où en sommes-nous de ce rêve ?

 

Nos loges maçonniques sont encore des lieux de refuge, clos et couverts suffisamment placés haut sur la montagne pour que nous puissions recevoir la Lumière éternelle, la pure Lumière, avant qu’elle ne se soit dégradée dans l’épais brouillard qui entoure les nouveaux veaux d’or.

 

Charles Cuvelliez, chercheur en communication, professeur a l’école Polytechnique de l’université Libre de Bruxelles (Université fondée par les francs-maçons Belges, en Belgique le terme libre équivaut à publique en France) dans le journal Le Monde du 04 Avril 2018 rubrique Idées, écrit un article sur « les fake news », sous le titre : Légiférer contre les fake news ne sert à rien.

Pour extrait : «  Une rumeur démarre sur Twitter quand un utilisateur lance un Tweet en la reprenant. On parle de ‘cascade’(….) Un Tweet véridique  prend six fois plus de temps pour atteindre 1500 personnes et 20 fois plus pour générer 20 ‘cascades’ (…) les fausses informations politiques mettent 3 fois moins de temps pour atteindre 20 000 personnes que les vraies.

Pourquoi sommes nous réceptifs à ces « fake news » : « Nous ne sommes pas différents des sociétés animales qui délèguent à l’un des leurs le rôle de lanceur d’alerte en cas de danger. (…) Le caractère imminent nous dispense de vérifier. On aime aussi le caractère transgressif des fausses nouvelles »

Il y a donc une sorte de barbarie moderne dans ces fausses rumeurs, qui nous éloignent de la justice.

 

Le caractère simpliste plaît également : « le j’aime, j’aime pas » sans nuance et sans réflexion. Les robots n’y sont donc pour rien ils ne font qu’amplifier la rumeur.

 

Charles Cuvelliez nous indique que la meilleure arme contre la rumeur est le  « fact checking ». Celui qui retire un prestige social en diffusant une fausse nouvelle apparaît alors aux yeux de tous comme ridicule. Le remède n’est donc pas de légiférer ou de créer un ministère de la Vérité et de la censure. Mais, le marquage des « fake news », mieux les classés sous la rubrique publicité par exemple.

Il serait dangereux de confier à un état ou aux géants du numérique la gestion de ce problème.

 

En conclusion, vu sous le prisme du citoyen adulte responsable et de la franc-maçonnerie, c’est bien et toujours par soi-même que l’on doit chercher la vérité et se faire une opinion, la vigilance et la persévérance sont indispensables.

La lecture du dernier numéro de Points de vue initiatiques : Que transmettons-nous ? A doses régulières, constitue un antidote face aux fausses rumeurs.

 

JF.

  

Sources : Points de Vue Initiatiques revue de la Grande Loge de France disponible pour tous par abonnement sur le site de la Grande Loge de France.

 

Le journal Le Monde Edition du 04 Avril 2018 Rubrique Idées.

INITIER, DEFENDRE, TRANSMETTRE
INITIER, DEFENDRE, TRANSMETTRE

Commenter cet article

François Morel 12/04/2018 11:44

Le monde spirituel dans lequel naissaient, vivaient et mouraient ceux qui nous ont précédés a pratiquement disparu. Nous survivons aujourd'hui dans un monde bassement matérialiste, terre-à-terre, le terme est approprié, car lorsqu'il nous arrive encore de lever les yeux de nos smart phones et de les tourner vers les étoiles, ce n'est plus pour les adorer, mais pour nous demander comment nous pourrons les exploiter. Il suffit de voir ce que nous sommes en train de faire subir à notre mère la Terre, à nos frères les animaux, à nos sœurs les plantes...

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog