Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE TUILAGE MUSICAL OU PAS

LE TUILAGE MUSICAL OU PAS

 

Les francs-maçonsconnaissent cette méthode d’apprentissage initiatique pour la transmission des mots sacrés et secrets, l’on ouvre le chemin de leurs connaissances par la prononciation d’une lettre, puis le récepteur en ajoute une deuxième et ainsi de suite, pour finalement prononcer ensemble le mot connu des seuls initiés, qui devient parole transmise de génération en génération, gardant ainsi toute sa pureté, la véritable tradition fût transmise pendant longtemps par oral, par le souffle, ce même souffle que transmet le vénérable maître au nouvel initié.

 

Cette méthode constitue une chaîne initiatique mystérieuse. Ses premiers mots, ces premières phrases ne me sont pas venues ce matin au hasard. J’ai assisté hier soir à un concert du chanteur Denez Prigent accompagné par l’orchestre symphonique de Bretagne une première, comme un premier mot.

 

Le chanteur Breton auteur compositeur interprète, pratique le tuilage musical. On parle en musique de tuilage quand plusieurs chanteurs chantent à tour de rôle, et que le chanteur qui prend la suite du premier  répète les dernières syllabes chantées par celui-ci  et que le premier  prend à nouveau la suite du deuxième, ainsi il n’y a pas d’interruption, de pause dans la diction et le rythme, ce qui permet aux danseurs qui accompagnent le chant de s’exprimer de manière fluide, cela créé dynamisme et harmonie.

Cela créé aussi une chaine  qui relie intimement les chanteurs entre eux, et avec les danseurs, les deux arts sont alors en parfaite symbiose. 

 

Ce tuilage musical est connu en Bretagne sous le nom de Kan ha diskan, le Kaner étant le premier chanteur, l’initiateur en quelque sorte, et le Diskanerle second chanteur le récepteur. 

 

Ce tuilage peut être plus ou moins long, s’il est court il donne une certaine liberté au chanteur, tandis que plus long il donne de la puissance au chant. Ce tuilage musical est également pratiqué dans d’autres pays en particulier dans les pays de l’est et en Asie.

 

Dans son album de 2003 Sarac’hqui signifie bruissement produit par le vent ou la mer, Denez Prigent a fait une alliance entre la musique traditionnelle bretonne et plusieurs autres musiques du monde, rendant ainsi la sienne plus universelle.

 

Hier soir Denez Prigent a donné encore une autre dimension à son art, en ouvrant une nouvelle page du livre de sa musique, accompagné par l’orchestre symphonique de Bretagne, il y avait encore plus de force dans l’expression de son chant, un air de Brel, diront certains. Il contribue une nouvelle fois à la vie de cette musique spécifique en la renouvelant, belle transmission.

 

Denez Prigent ne chante pas que pour passer le tempsil met sa musique au service de causes humanitaires, il est passeur de mots contre les maladies, pour la défense de l’écologie, pour l’abolition de l’esclavage encore en vigueur dans certains pays, pour la liberté du Tibet, les infanticides en Inde vis-à-vis des filles, contre la prostitution etc..

 

C’est un beau tuilage, et comme quoi un tuilage peut en cacher un autre !

 

JF.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog