Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LA BARONNE STAFFE, WHATS APP, LA COURTOISIE MAÇONNIQUE.

LA BARONNE STAFFE, WHATS APP, LA COURTOISIE MAÇONNIQUE.

 

Blanche, Augustine, Angèle Soyer dite la Baronne Staffe est une écrivaine française, née en 1843 décédée en 1911. Ses prénoms comme son œuvre principale, Usage du monde : Règles du savoir vivre dans la société moderne, sentent bon l’inutile et le désuet, mais aussi le bon sens, qu’il serait peut être bon de réintroduire dans notre société actuelle où les réseaux sociaux remplacent les conversations entre proches, mais la communication ne se fait plus dans les salons, mais simplement par quelques « poucettes » comme dirait Michel Serres sur nos Smartphones.

 

Une des recommandations de notre Baronne conserve cependant selon moi toute sa valeur : « Qu’il faut faire intervenir son moi le moins possible, c’est presque toujours un sujet ennuyeux pour autrui. » Pourtant nous n’hésitons pas au mépris des bonnes manières à intervenir sans ménagement dans un groupe de messagerie comme Whats App.

Notre Baronne dit également à ce sujet : « Qu’il est très impoli de s’emparer de la conversation et de condamner toutes les autres personnes au silence. »

 

Il existe de moins en moins de lieux dans notre société ou l’on respecte la prise de parole d’autrui, ou la parole circule suivant une règle bien établie, l’on ne sait plus écouter sans interrompre, comme si s’emparer de la parole, couper la parole était une force. Ainsi l’on tranche la parole de l’autre on la dénature, on la conteste sans avoir pris le plus souvent la peine de l’écouter, l’on réduit son expression, l’on déforme son contenu. C’est un peu ce que nous faisons avec Whats App, il suffit de relire une conversation en entier pour s’en apercevoir.

apercevoir.

 

Il serait peut être judicieux de mettre au point une application maçonnique calquée sur le système de prise de parole en loge : avec demande de parole, respect et écoute de la parole d’autrui et fin de prise de parole par la formule « j’ai dit.»

 

Cela mettrait un peu de courtoisie dans nos communications virtuelles.

Mais cela semble déjà d’un autre âge comme la Baronne Staffe.

 

JF.

 

Recherches : Wikipédia et le Magazine du Monde.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog