Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
DES TROIS VERTUS....

DES TROIS VERTUS….

 

Philippe, toi qui as fait le premier pas du pied gauche, celui du côté du cœur, un jour déjà lointain dans le temple, et depuis fait bien plus que des pas, des chemins, pratiqué les vertus, à tous les points cardinaux, et qui a monté les marches par trois, cinq, sept et plus peut-être, regardé l’encens qui monte en spirale le long du fil à plomb vers la voûte étoilée. Toi qui poses tes souffrances et tes joies sur les mots, qui tombent sur la feuille blanche, toi qui ouvres ton cœur et ton âme aux frères, qui te dépouille de l’inutile, pour rejoindre la rose au centre, tu sais que de toutes les vertus théologales, celle de l’amour couronne les autres, elle est à elle seule, le chemin de la vie.

 

JF.

ACACIAS AU KENYA

 

Causons un peu !

 

Bavardons, échangeons, j’ai tant besoin de vous,

Tant besoin de savoir, et tant besoin d’amour ;

Les premiers mercredi et 3ème vendredis du mois

Je vais au Temple ! Je vais me ressourcer ! Je vais « communier ! »

Ne vais-je pas fuir,

Puisque je vais chercher « refuge »,

Puisque je vais fermer les yeux ?

Vais-je ouvrir mon cœur, vais-je me ressourcer ?

Tous les autres mercredis, tous les autres vendredis,

J’affronte les railleries, les regards sombres,

Les reproches muets de mes frères profanes…

Peu de gloire au travail m’accompagne,

Je trime sans discernement, m’esquintant le corps et l’esprit ;

Je m’éparpille, pris au piège de ma routine,

J’entretiens mon ennui ;

Quelquefois j’aperçois, heureux et festoyant,

Un frère du temple, un frère de l’ombre,

Il agite une « vague main », semble me reconnaître,

Comme tel,

Comme tel désarroi,

Telle misère de l’âme ;

Il est sincère, heureux, cela j’en suis sûr,

Heureux de me croiser, heureux de nos secrets,

Et je le suis aussi, mais ces comportements délicieux et furtifs

Sont induits par notre appartenance

Au même temple, poussiéreux,

Qu’avons-nous fait de nos talents ?

Qu’avons-nous fait de nos serments ?

                        La rupture semble inéluctable,

Consommée, avec le monde, le profane.

Le grand rassemblement des forces humanistes

N’accueille-t-il que des ombres ?

Bâtisseurs que nous sommes,

Où sont les ponts ?

Qu’avons-nous fait des hommes ?

Comment restituer, comment guérir de ce malaise de l’âme

Qui me ronge au dedans et annihile mes forces ?

 

Ma quête commence là ! C’est trouver des réponses,

C’est justifier cela ; ma présence là-bas

Et l’aventure ici ;

La grande, l’immense aventure de la vie.

 

 

Philippe Jouvert.

Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

DES TROIS VERTUS....

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog