Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
L'INITIATION LA FIN DES A PRIORI

L’INITIATION LA FIN DES A PRIORI

 

Nos a priori ne sont bien sûr fondés sur aucune expérience, mais simplement sur notre méconnaissance, nos préjugés sans rapport avec le réel, ils sont ou de bonne ou de mauvaise foi. Ils polluent nos rapports sociaux, notre vie avec les autres, ceux qui nos entourent et les hommes en général. Ils sont une réduction de notre pensée et de la dimension d’autrui.

 

Nous habillons la vérité, d’une vision de celle-ci, nous fondons nos jugements sur nos certitudes, nos préjugés. Pourtant, il est, des a priori, qui naissent de notre intuition, en dehors de notre raison. Voltaire pensait à ce propos,  les a priori ne sont pas à la portée de l’humain, cela concerne ce qui était avant. Il l’exprimait ainsi : « Raisonner a priori est une chose fort belle ; mais elle n’est pas de la compétence des humains. »Il pensait sans doute que cela est du domaine du Grand Architecte ?

Cela se discute au regard de l’adage : la première vue ou la première impression est souvent la bonne, j’en ai l’intuition.L’application de cet adage stricto sensu pourrait faire tomber bien des têtes innocentes. Il faudra confirmer cette intuition pour ne pas s’enfermer dans nos certitudes et prendre les apparences pour des réalités.

La méthode initiatique propose un travail sur nous-mêmes, par le préalable de la connaissance de ce que nous sommes, pour aller vers la connaissance de l’autre, sans préjugés, sans a priori, sans jugement hâtif. Il nous faut pour cela acquérir une autre conscience, ou élever notre conscience, aller vers une conscience plus éveillée, plus vigilante. C’est un long travail que de combattre nos a priori, ils ont la vie dure ils sont nourris par notre ego. 

 

L’initiation qui est commencement, nouvelle vie, donc évolution permanente permet à cette nouvelle conscience née du choc de l’initiation, de naître  et évoluer. Nous passons du sommeil de notre conscience, à son réveil puis à l’éveil, c’est la voie royale vers la vérité de l’être, vers la fin des a priori, la libération pour l’accession à cet autre plan de conscience qui permet l’accueil de l’autre, l’expansion de l’amour fraternel.

A quoi servirait l’initiation si elle ne permettait pas de lever le voile des apparences, pour atteindre une vision plus haute, plus juste, plus complète de la spiritualité qui est en germe en nous.

 

Si nous devions nous satisfaire de nos a priori, il serait inutile d’ouvrir le livre des mystères de la vie, de chercher à connaître  l’essentiel, le sens intérieur, l’Es-sens-ciel. L’initiation maçonnique propose un voyage au centre, au cœur des choses, au-delà des a priori.

 

JF. 

L'INITIATION LA FIN DES A PRIORI

A LIRE : le commentaire de Cincinnatus article sur la quête de la Vérité un véritable défi du 10/10/2018

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/
2018/10/la-quete-de-la-verite-un-veritable-de

 

Commenter cet article

JF 15/10/2018 18:13

DE CINCINNATUS !!!!

‌Ainsi donc, s’il faut en croire ce qui a été dit dans cet article, nos « à priori ne seraient fondés sur aucune expérience » !
A cette affirmation je crois qu’il convient de faire une réponse de Normand car tout dépend de l’expérience en question!
En effet, si bien évidemment ces « à priori » ne reposent sur aucune expérience, tout au moins que nous aurions vécue, sinon ils ne seraient pas qualifiés de tels, qui nous dit que certaines expériences, autres que celles que nous aurions pu connaître ne justifient pas ces sortes d’intuitions qui nous font prendre une attitude pouvant paraître irrationnelle à l’égard de tel ou tel évènement ?
Si nous sommes de simples passagers sur cette terre, il n’en va pas de même pour notre ADN qui est présent sur la planète bleue depuis que le monde est monde et qui se transmet d’une façon plus ou moins complexe d’un individu à ses descendants.
Qui vous dit que cet ADN au cours des âges les plus anciens, celui d’Adam et Eve bien sûr, n’a pas « enregistré » dans sa mémoire, dans ses gênes donc, un certain nombre de situations vécues lesquelles, dès qu’elles pointent à nouveau le bout de leur nez , entraînent chez l’individu porteur de ces gênes une réaction « à priori », un peu comme un organisme ayant été vacciné contre une quelconque maladie secrète des anticorps qui vont s’attaquer aux antigènes lorsque ceux-ci se manifestent?
Ce patrimoine dont nous héritons ne serait il pas l’une des composantes de ce que l’on appelle « l’instinct » chez nos « frères inférieurs » et qui leur permet de faire face à certaines situations ?
Aussi est il possible que nous ayons malgré tout, et inconsciemment, de bonnes raisons d’agir parfois « à priori » comme nous le faisons, car quand bien même rien d’objectif ne puisse justifier notre comportement, dame nature, elle, sait ce qu’elle fait.

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog