Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Pierre-Marie Adam Grand Maître de la Grande Loge de France

Pierre-Marie Adam Grand Maître de la Grande Loge de France

ACTUALITÉS

 

 

À l’heure où nos sœurs, nos frères humains, souffrent partout dans le monde, où chez nous cette souffrance explose face à l’indifférence, quand les femmes sont méprisés, les plus fragiles ignorés, les plus puissants de plus en plus arrogants, le progrès réservés aux plus fortunés, à l’heure où les restos du cœur sont assaillis par les demandeurs d’un peu de pain et de chaleur. A la veille de la révélation du message d’amour porté par le plus humble d’entre nous, il est temps de tendre la main.

 

Francs-Maçons nous devons prendre notre part de cette souffrance, à notre mesure avec nos moyens sur le plan moral, porter un message de compassion, influer sur ceux qui ont en charge de faire régner l’harmonie, écouter les plus faibles, ce n’est pas renoncer, ce n’est pas plier, c’est comprendre et se grandir être humble n’est pas une faiblesse, c’est tenir compte de l’autre, c’est l’invité à sa table, afin que soit réuni ce qui est épars.

 

JF.

 

 

Pierre-Marie Adam, Grand Maître de la Grande loge de France : «Comment on fait pour améliorer le vivre ensemble»

 

Extrait article de la Dépêche du Midi

 

Depuis juin dernier Pierre-Marie Adam est à la tête de la Grande Loge de France, une institution vieille de trois siècles et forte de 34 000 membres qui propose par l'initiation maçonnique «une aventure qui s'enracine dans la quête d'une progression intellectuelle, éthique et spirituelle».

Pourquoi la franc-maçonnerie, souvent associée à une société secrète dans l'imagination populaire, souhaite-t-elle aujourd'hui aller plus régulièrement à la rencontre du public ?

Mon prédécesseur Philippe Charuel s'était donné comme objectif d'aller à la rencontre le plus possible du monde profane comme on l'appelle. À travers ces rendez-vous publics, il s'agit de mieux expliquer, de mieux faire connaître les valeurs humanistes que porte la franc-maçonnerie. En même temps, c'est l'occasion pour ceux qui cherchent à mettre un peu d'idéal dans leur existence, un peu de sens à donner à leur vie de trouver peut-être dans cette démarche ce qu'ils recherchent.

Dans une société où dominent le consumérisme, l'individualisme et où les intérêts particuliers semblent avoir supplanté pour longtemps l'intérêt général, comment réussir à porter encore les valeurs d'estime, de respect et de tolérance qui sont celles que la franc-maçonnerie met en avant ?

C'est tout l'objet de notre démarche. Le progrès bien sûr, c'est important, mais derrière cette vie de tous les jours, il faut se demander pourquoi est-ce qu'on s'agite, pourquoi est-ce qu'on avance ? Il y a une quête de sens et une volonté de faire des efforts, de donner du sens. Je ne suis élu Grand Maître de la GLDF que depuis la mi-juin mais dans mon programme, il y a justement les interrogations de notre temps, comment on fait pour améliorer le vivre ensemble. On voit bien les difficultés relationnelles et de vie quotidienne que connaît le pays. Nous, francs-maçons pouvons peut-être jouer un rôle, chacun à notre place. L'un de mes modèles est une personnalité de votre région, le Carcassonnais Henri Tort-Nouguès. Il était à la fois philosophe et franc-maçon. A son exemple, il faut faire en sorte d'avoir une vraie ligne de conduite humaniste s'appuyant sur les principes fondamentaux de l'idée maçonnique.

Quels enjeux principaux vous fixez-vous à la tête de la Grande Loge de France ?

D'abord, se recentrer, renforcer notre démarche dans le domaine du Rite écossais (2) et du rite initiatique dans nos travaux en loge. Mais nous ne devons pas nous contenter d'aller dans nos cénacles. Il faut réfléchir concrètement à quoi ça va servir dans la société pour éclairer les grands problèmes du temps. Il faut faire en sorte que les individus redeviennent une communauté. Je prendrais un exemple au cœur de l'actualité, la crise des migrants. Notre manière de nous comporter à l'égard des migrants, ça a l'air très sociétal, mais n'oublie-t-on la dimension humaine ? Ces personnes ont sans doute, comme nous, des envies et des souhaits. Moi je suis du Nord. Historiquement, les Hauts de France ont toujours été une région de brassage. Cette logique de brassage et de migration, elle existe depuis toujours, alors il faut être beaucoup plus tolérants.

Vous êtes optimiste malgré tout sur l'évolution de la société française ?

Optimiste ? Pas vraiment. Je suis plutôt d'un pessimisme actif.

Interview Pierre Marie Adam avant conférence.

ACTUALITÉS
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS
ACTUALITÉS

ZODIAQUE

 

 

Sous le ciel, auquel nous lançons quelquefois un regard, histoire de prendre de la hauteur, 

 

 

avec l’espoir d’en ramener comme une pêche miraculeuse au reflet de nos yeux, sous le ciel 

 

 

de présence étrangère et toute proche, 

 

 

notre fourmillement, notre agitation, nos intérêts dégoulinants, redoutables nos illusions, 

 

 

alors que la matière 

 

 

ce que nous représentons, 

 

 

vide solidifié par notre angoisse, rien ou presque, 

 

 

rien horizontal, ce qui semble déjà quelque chose aux yeux de ceux croyant devoir y gagner.

 

 

Agités que nous sommes, avec le ciel, nocturne ou de lumière éclairci, tiré en couverture sur nos corps paniqués, qui nous regarde, sinon ces constellations splendides, aux noms d’animaux liés pour toujours à notre destin,

 

 

 bestiaire tournant dans le silence éternel de ces espaces infinis, tournant avec la sérénité impeccable du poème des sphères ?

 

 

Qu’allons-nous faire

 

 

 de ce vide qui nous entoure ?

 

 

De quelle matérialité choisirons-nous de nous faire les architectes, quel palimpseste

 

 

 aurons-nous l’audace d’incarner de danser sur le négationnisme ?

 

 

Le firmament, sur le grand mouvement de notre histoire en cours, penché,

 

 

 concentre son attention sur la musique à l’œuvre par le chœur de nos cœurs,

 

 

 et de sa respiration infime, époussette, comme si de rien n’était, l’épaisseur de notre pensée.

 

 

Nous sommes l’encre et l’encre

 

 

 est l’ombre portée du Verbe.

 

Gwen Garnier-Duguy.

 

 

 

Extrait  du recueil ALPHABÉTIQUE D’AUJOURD’HUI de Gwen Garnier-Duguy. Éditions L’Atelier du Grand Tétras – ISBN 978-2-37531-027-4  parution 2018. 64 Pages 12,00 €

 

Gwen Garnier-Duguy est né en Bretagne à Morlaix en 1972. Il participe en 2003 au colloque consacré à Patrice de La Tour du Pin au Collège de France, y parlant de la poétique de l’absence au cœur de la Quête de joie.Fasciné par la peinture de Roberto Mangu, il signe un roman sur son œuvre, Nox, aux éditions le  Grand Souffle en 2011, Danse sur le territoire, aux éditions de l’Atlantique, préface de Michel Host, prix Goncourt 1986.

2014 Le Corps du Monde,éditions de Corlevour, préfacé par Pascal Boulanger.

2015, La nuit phoenix, Recours au poème éditeurs, postface de Jean Maison. Il fonde en 2012 avec Mathieu Baumier le magazine en ligne www.recoursaupoeme.frexclusivement consacré à la poésie et signe la préface à La Pierre Amour de Xavier Bordes, collection Poésie /Gallimard 2015.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog