Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LA BOITE DE PANDORE

LA BOÎTE DE PANDORE

 

 

La terre, l’eau, le feu et la force de l’esprit du dieu des dieux, ont façonné un personnage mythique la déesse Pandora. Zeus atteint dans ses prérogatives par Prométhée celui qui voulait être Dieu à la place de Dieu en dérobant la puissance du feu. A provoqué Zeus par vengeance celui-ci a créer Pandora, une sorte de Golem, de déesse éduquée par Athéna aux arts manuels, par Aphrodite à l’amour passion, l’amour Éros, Hermès lui enseigna la perfidie, Argos enfin compléta son éducation par l’art oratoire des fourbes et des menteurs. Pandora fût transformé en beauté fatale, funeste envers tous les hommes cherchant le bien. Elle était l’orgueil incarné.

 

Tous ces maux furent stockés dans une grande jarre, symbolisée par une boîte, mais Zeus sans doute par compassion y rajouta l’espérance. Quand tout est sombre il reste l’espérance.

 

Il n’est pas question de se hasarder dans les interprétations du mythe elles sont multiples. La femme est souvent la victime expiatoire de l’orgueil de l’homme. L’envie, la curiosité, l’âpreté au gain, sont souvent la perte de l’homme et de l’harmonie du monde.

Les malheurs arrivent par l’ignorance, le manque de modestie et d’humilité, ce sont souvent les hommes qui sont en cause.

 

Alors quand la boîte de Pandora est ouverte plus personne n’est capable d’arrêter les malheurs qui s’abattent sur tous, il reste la foi et l’espérance.

 

J’ai été frappé de l’engagement, de la persévérance des femmes dans le mouvement social des gilets jaunes, ce sont elles qui à mon sens expriment le mieux la souffrance, elles qui assurent l’essentiel chaque jour pour ses enfants. Décidément comme le chante si bien le poète :la femme est l’avenir de l’homme, son espoir, son espérance, toutes ses mères courage, sans lesquelles nous ne serions rien, ne sont pas des Pandoras, mais sont dignes souvent sans violence. J’ai une pensée particulière pour elles en cette journée où les cœurs pleurent, elles semblent seules être en capacité de refermer la boîte de Pandore.

 

JF.

 

Julie Zenatti La boite de Pandore

Selon la mythologie, jadis les hommes vivaient sans femmes et ne connaissaient ni fatigue ni vieillesse ni souffrance. Zeus donna naissance à une créature de sexe féminin parée de tous les dons. Belle, intelligente, rusée, futée et désirable. Mais Pandora c’est son nom, ouvre la jarre et de ce vase jaillit la souffrance, la mort, le vol et puis le crime. Sa main à ouvert la boîte de Pandore mais je suis sûr que son cœur aurait voulu la refermer. Mais je suis sûr que son cœur aurait voulu la refermer.

Je n’étais qu’une figurine faite de sang, de terre et d’eau
Une fille frêle et fragile puis femme fatale au lourd fardeau
Les dieux m’appelaient Pandore, je vous en supplie, écoutez-moi

J’ai mélangé dans les airs le mal au souffle de la vie
En ouvrant la jarre des interdits

Ferme-toi, je t’en prie
Pandora, je t’en supplie
Je t’en supplie
Pour que revive l’amour
Que les nuits se changent en jour
Pandora

J’ai délivré de mes mains la méfiance et la jalousie
J’ai libéré de leurs chaînes la convoitise et la folie
J’ai donné un nom au mal, je vous en supplie
Pardonnez-moi

Mais je suis sûr que son cœur aurait voulu la refermer

La destinée de Pandore
Ce ne sont pas des ponts d’or
Mais c’est hurler, pleurer d’infini

Ferme-toi, je t’en prie
Pandora, je t’en supplie
Je t’en supplie
Pour que revive l’amour
Que les nuits se changent en jour
Je t’en supplie
Je t’en supplie
Pour que revive l’amour
Que les nuits se changent en jour
Pandora

Sa main a ouvert la boite de Pandore
Mais je suis sûr que son cœur aurait voulu la refermer

La seule espérance

Mais je suis sûr que son cœur aurait voulu la refermer

Etre libre

Je n’étais qu’une figurine faite de vengeance, de terre et d’eau
Une fille frêle et fragile puis femme fatale au lourd fardeau
Les dieux m’appelaient Pandore et depuis je crie

Ferme-toi, je t’en prie
Je t’en prie, je t’en prie ferme-toi
Pandora, je t’en supplie
Je t’en supplie, je t’en supplie
Je t’en supplie
Pour que revive l’amour
Que les nuits se changent en jour
Ferme-toi, ferme-toi
Pour que revive l’amour
Que les nuits se changent en jour
Pandora

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog