Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Le Monde des Religions première de couverture NOV DEC 2018

Le Monde des Religions première de couverture NOV DEC 2018

UN PASSEUR DE LUMIERES

 

 

Le magazine « Le Monde des Religions »N°92 consacre sous la plume d’Eric Vinson politologue du fait religieux, un article à Henry Corbin philosophe, écrivain, franc-maçon. Cet article synthétique sur sa vie spirituelle, retrace son parcours hors normes dans les grandes lignes, sont citées les rencontres qui jalonnèrent sa vie René Guénon, Mircea Eliade, Carl Jung et bien sûr son ami Gilbert Durand qui ne fût pas étranger à son initiation maçonnique.

 

Ne retenir d’Henry Corbin que ses travaux sur l’islam Chiite, la gnose Ismaélienne, serait lui faire une injustice eu égard à son parcours spirituel ouvert sur l’universel.

Henri Corbin

Il fut un Chevalier d’Orient et d’Occident, fédérateur dans le cadre du cercle Eranos se réunissant à Ascona en Suisse, il rêvait d’une Université regroupant les spiritualités, sous le nom de Saint-Jean de Jérusalem, il en fonda l’embryon avec son «  Centre international de recherche spirituelle. »Il partageait son temps entre l’Iran et l’occident. Il fut initié en franc-maçon sous les auspices de la Grande Loge Traditionnelle Symbolique Opéra en 1962, il rejoindra ensuite la Grande Loge Nationale Française où il fût un frère actif jusqu’à sa mort en 1978.

Cercle Eranos: H Corbin, M Eliade, T Izustsu

 

Henry Corbin combattait à sa manière pour la promotion d’une Chevalerie de l’Esprit, face à la société trop matérialiste, chevalerie qui permet de révéler l’inutilité  d’une vie matérialiste, irréelle.

Son œuvre est un fil conducteur pour l’homme véritable en recherche de lui-même, de son ange spirituel, elle permet d’ouvrir le compas de l’esprit sur la vie, révéler son soi à soi, pour aller délivrer un message d’amour aux autres.

Son mythe de la création d’une université de Saint-Jean de Jérusalem, pourrait être remis au goût du jour, devenir un centre éclairé de mille lumières, une marmite alexandrine spirituelle, un refuge de paix et de tolérance où tous les passeurs de lumière pourraient devenir des phares éclairants l’orient et l’occident. Une université de pleine lumière pour les hommes désireux d’accueillir en eux un peu de sagesse.

 

JF.

 

Les propositions de thèmes de travail pour cette université universelle mythique :

 

  • Comment renouer les fils de lumière entre orient et occident.
  • Comment vivre dans une fraternité universelle ?
  • Ne plus opposer philosophie et réalisation spirituelle
  • Comment retrouver nos anges gardiens
  • Prendre l’épée et la truelle pour reconstruire une cité de l’esprit.

Extraits Articles du Monde des religions.

 

Henry Corbin Passeur de lumières

Eric Vinson - publié le 30/10/2018 

Connu comme expert du chiisme iranien, cet islamologue est surtout un philosophe de premier plan, reliant Orient et Occident, tradition et modernité, rationalité et spiritualité.

Le nom d'Henry Corbin (1903-1978) est aujourd'hui connu de ceux qui s'intéressent à l'islamologie en général, et aux doctrines du chiisme iranien en particulier, dont il reste laréférence universitaire francophone. Examinées de près, la vie et l'oeuvre de ce grand savant polyglotte - auteur de plus de 300 livres, traductions et articles souvent très pointus - excèdent pourtant ce domaine particulier du savoir qu'est « l'orientalisme », et prennent une ampleur quasi-universelle. À bien des égards inclassable tant il est riche et original, le parcours de ce penseur subtil et inspiré défie ainsi la linéarité d'un récit biographique classique. Tenace, la légende voudrait néanmoins qu'Henry Corbin soit passé en droite ligne de Heidegger à Sohrawardi, autrement dit de la philosophie allemande de son temps à la gnose chiite médiévale, en l'occurrence personnifiées chacune par leur plus illustre représentant. En réalité, il fut sa vie durant un philosophe au sens littéral et originel du terme ; soit un « amoureux de la sagesse », dont l'érudition et la maestria intellectuelle sont tendues dans la quête de cette Sophia partout où elle se cache, à travers les époques, langues, cultures et religions du domaine monothéiste. 

En quête de la sagesse d'Orient et d'Occident 

Article Bonus 


L'errant chérubinique : Les étourneaux

christian bobin - publié le 30/10/2018 

Il a récemment publié Un Bruit de balançoire (L'Iconoclaste, 2017) et La Nuit du coeur (Gallimard, 2018).

C'est un ami que j'ai depuis un peu moins de quatre cents ans. Il vient chaque matin et c'est comme si j'avais réussi à apprivoiser un flocon de neige : ma main sur son livre, c'est ma main d'enfance sur la crinière d'une neige fraîche, tombée la nuit. Il écrit peu, avec beaucoup de blanc entre les lignes. J'ai vu hier une coquille d'escargot géante, désertée. Ce que les marchands ne vendent pas est miraculeux. J'ai pensé à lui, à l'enroulement de ses phrases autour d'un vide bénéfique. L'odeur soûlante des pommes reinette sur la table, à trente centimètres de la feuille sur laquelle j'écris à la main - c'est lui aussi. Je suis athée des calendriers. J'entends rouler les tonneaux de voix anciennes dans le jour d'aujourd'hui. J'écris aux morts pour leur donner de leurs nouvelles car la vie que nous menons est la leur, autant que la nôtre. La vie élémentaire me bouleverse car j'y surprends ton souffle et tes éclairs de pensée. Ton livre est un ciel aux abîmes adorables. Dieu est une pièce de dix centimes que tu fais tourner sur son tranchant, jusqu'à ce qu'elle tombe sur le paradis ou sur l'enfer. J'ai remarqué que les clochards, mendiants, anges des rues, exposent à la vue des passants, dans une boîte en fer ou un chapeau, les plus petites pièces de cuivre qu'ils ont reçues. Les grosses et les billets (rares), ils les cachent. La fricassée des petites pièces est chargée d'attirer les plus grosses. Tes pensées, tes versets, tes brindilles paradoxales - ce sont les piécettes du mendiant. Elles attirent l'or du songe. Tu es comme la pluie, mon ami. Sans aucune prétention et aussi jeune que le dieu-lumière, et riant de lui, avec lui. Tu es comme le coeur, ce pauvre essentiel qui nous escorte... 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog