Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Patagonie : Province de Santa Cruz près du Rio Pinturas

Patagonie : Province de Santa Cruz près du Rio Pinturas

CUEVA DE LAS MANOS

 

 

Comme un cri, un geste venu de l’espace et du temps, pour ce qui est de l’espace, c’est au fin fond de la Patagonie que vous pouvez visiter la grotte de la Cueva de las Manos. Sur ses parois mille mains, se regroupent se serrent dans un même élan, c’était sans doute plus de 13 000 ans avant notre ère. 

 

L’état de conservation de ces peintures rupestres interroge, est-ce le hasard du lieu, les conditions de l’environnement, les caprices du temps ? Où un soin particulier apporté à leur mise en valeur, comme la trace d’un rite initiatique ?

 

Chacun peut imaginer son interprétation du symbole, personnellement vu sous le prisme de l’initiation maçonnique, je discerne dans le fond de cette caverne, comme un appel à la fraternité, un besoin d’énergie fraternelle, un rapprochement avec la matéria prima et les êtres vivants, un premier signe, vers l’autre.

Cela me rappelle une chaîne d’union que j’ai pu faire en l’an 2000 avec mes frères dans les carrières du Roi Salomon à Jérusalem, je ne sais pas si c’est vraiment dans ces carrières que les ouvriers ont taillé les pierres qui servirent à la construction matérielle du temple, mais ce fût pour moi un moment fort, que cette chaîne, un pas vers la construction de mon temple spirituel. 

 

Alors comment ne pas rêver en ce début d’année 2019 d’un monde plus fraternel, d’un monde sans barrière entre les femmes et les hommes, à l’image de ce que furent peut-être ceux de nos ancêtres animistes sans doute en communication avec la nature qui posèrent leurs mains sur les pierres de cette caverne du bout du monde, là où est la finis terrae, là où commence peut-être le ciel de l’esprit. Là où sont abolies les hiérarchies d’orgueil, là où règnent l’harmonie et la paix intérieure.

 

L’image de la beauté de cet art rupestre, de la pierre, nous rappelle que c’est dans le réel des choses simples que se transmettent l’amour fraternel et la joie dans les cœurs.

 

JF.

CUEVA DE LAS MANOS

 

PARUTION FRANC-MACONNERIE MAGAZINE

N°66- Janvier Février 2019.

 

Après la parution de la Revue de la Grande Loge de France Points de vue Initiatiques de Décembre 2018, qui clôturait l’année, la nouvelle année annonce t’elle un débat sur les relations des religions avec la Franc-Maçonnerie, le numéro de Janvier Février 2019 de Franc-Maçonnerie Magazine titre sur Eglise et Franc-Maçonnerie, tandis que le monde politique s’intéresse au rapport entre les cultes et la vie de la cité. Une nouvelle boite de pandore en cours d’ouverture est-ce nécessaire de l’ouvrir dans la période actuelle ? Il y a toujours un danger à vouloir se mêler de ce qui est de la sphère privée, intime.

JF.

Le Sommaire de FM Magazine

CUEVA DE LAS MANOS
  • Pierre Bayle, précurseur du Siècle des Lumières 
  • Publié le  2 Janvier 2019 par  Henri Pena-Ruiz
  • Pierre Bayle naît le 18 novembre 1647 au Carla, près de Foix, dans une famille protestante. Il meurt en exil à Rotterdam, le 28 décembre 1706. Une vie courte, tourmentée par les différentes formes de l’intolérance religieuse. Mais une vie féconde, centrée sur la distinction entre foi et raison, pour conjurer les obscurantismes et les persécutions qui en résultent. De conversion en abjuration, de dissidence en révolte ouverte, se dessine l’avènement douloureux d’une pensée critique originale, dont l’œuvre fera date. Jusqu’à faire de l’éternel dissident une référence exemplaire pour les tenants d’une autre spiritualité que celle de la religion chrétienne. Les francs-maçons, les libres penseurs, et les rationalistes de toutes orientations cultivent la mémoire de Pierre Bayle comme celle d’un penseur majeur de la tolérance, précurseur des Lumières. Voltaire, entre autres, avoue sa dette intellectuelle à son égard et lui rend un hommage appuyé. L’audace et la rigueur, le rejet de tout dogmatisme et la dénonciation de l’intolérance, définissent l’esprit de son œuvre. 
CUEVA DE LAS MANOS

 

  • Église et franc-maçonnerie
  • Les coulisses d’un moment historique ?
  • Publié le 2 Janvier 2019 par Denis LEFEBVRE
  • Il ne s’agit pas ici de revenir sur les textes qui, depuis plusieurs siècles, ont condamné la franc-maçonnerie et ses adeptes : ils sont connus. Mais, plutôt, de se pencher sur la volonté de certains, après la Seconde Guerre mondiale, de renouer des liens entre l’Église et la Maçonnerie, de dépasser les anathèmes et les excommunications, de parvenir à une réconciliation.
    Le révérend père Michel Riquet est à la manœuvre, en sélectionnant les « bons » et les « mauvais » maçons, les « réguliers » et les autres, bref ceux qui croyaient en Dieu et ceux qui n’y croyaient pas, en valorisant certaines obédiences.
CUEVA DE LAS MANOS
  • Société
  • Allemagne - Le poids de l'Histoire 
  • Publié le  2 Janvier 2019 par  Jean-Moïse Braitberg
  • S’il est un pays où la franc-maçonnerie se fait particulièrement discrète, c’est bien l’Allemagne. Et l’on en imagine tout de suite les raisons. Mais, comme toujours, la vérité de l’Histoire est bien plus complexe que sa narration. Née en pleine effervescence romantique, la franc-maçonnerie allemande, dès ses débuts a préféré les ombres de l’ésotérisme aux lumières de la raison. En ce sens, elle a davantage accompagné la folle course vers l’abîme qu’elle ne s’y est opposée. Mais à l’image du peuple allemand tout entier, la franc-maçonnerie a aussi su faire preuve par la suite d’une étonnante et salutaire résilience.
Le GITE L’indispensable du franc-maçon voyageur

Publié le  2 Janvier 2019

Connaissez-vous le GITE ? Si vous êtes du genre globe-trotter, à coup sûr la réponse est oui. À l’origine, fraternelle des métiers de la restauration, le GITE compte aujourd’hui 1800 membres répartis à travers le monde (1300 en France). « Rejoindre le GITE, c’est faire vivre une chaîne de fraternité résumée en trois mots : aide, accueil, entraide » témoigne son président Jean-Claude Pantellini.

 

Propos recueillis par Hélène Cuny

Hélène Cuny : Qu’est-ce que le GITE ?
Jean-Claude Pantellini :
 Le GITE, Groupement International de Tourisme et d’Entraide a été créé peu après la fin de la Seconde guerre mondiale par des maçons issus du milieu de la restauration (maîtres d’hôtel, cuisiniers…). L’objectif était alors de protéger les maçons qui avaient été pourchassés pendant la guerre en leur offrant un lieu d’accueil et une aide. Durant ces années de reconstruction, les membres fondateurs ont œuvré pour faire évoluer la profession : on leur doit par exemple l’adoption de la semaine de 40 h ; ils ont aussi créé un journal professionnel intitulé Gite. Depuis 1955 paraît tous les ans un guide qui recense les membres. 

HC : Comment a ensuite évolué le GITE ?
JCP :
 Notre structure s’est toujours voulue interobédientielle. Dès les années 50, le GITE a intégré des membres belges et suisses. Il s’appelait d’ailleurs alors : Groupement International de Tourisme Européen. Il a également élargi la sociologie de ses membres : il n’était plus nécessaire d’appartenir au milieu de la restauration pour devenir adhérent. Artisans, vignerons, médecins… ont rejoint le GITE. De 1954 à 1968, notre structure est passée de 120 membres à 630 membres. En 1963 a été instauré le fameux macaron, à coller sur les vitres-arrières des voitures, en signe de reconnaissance ! En 2001, le nom a été changé pour devenir Groupement International de Tourisme et d’Entraide. 

HC : Est-ce que l’entraide tient toujours une place importante ? 
JCP :
 Je dirais que c’est un peu l’ADN du GITE ! Nous nous mobilisons lors de grandes catastrophes humanitaires par exemple lors du récent tremblement de terre en Italie. Dans ce cadre, nous intervenons par le canal d’associations humanitaires auxquelles nous envoyons des fonds. Au quotidien, un maçon ou une maçonne faisant la démarche de rejoindre le GITE s’engage à aider et à faire preuve d’accueil. Il s’agit d’une chaine fraternelle.

HC : Comment fonctionne le GITE ?
JCP :
 Pour être membre du GITE, il faut être maître maçon. En France, nous avons un délégué par département et au niveau international, un par pays. Nous sommes aujourd’hui présents dans 50 pays à travers le monde, avec tout récemment l’arrivée de membres croates et arméniens. Les maçons sont voyageurs, ils nous emmènent dans leurs valises ! Ce sont donc 180 délégués qui œuvrent aujourd’hui à mieux faire connaître le GITE au sein des loges. Leur tâche n’est pas facile, car il faut reconnaître que nous souffrons un peu d’un manque de visibilité. Nous souhaiterions mettre en place au sein des obédiences la possibilité d’envoyer un courrier aux loges une ou deux fois par an. Cela redonnerait de la dimension à notre structure qui gagne à être connue des maçons. 

HC : Quels sont vos projets pour 2019 ?
JCP :
 Nous organisons chaque année un grand voyage pour nos adhérents. Le prochain se déroulera en avril au Rajasthan. Des week-ends d’œnologie sont aussi prévus. Récemment, nous avons visité les régions vinicoles de Chablis, la Champagne, la Bourgogne, Saumur, Cognac. Le GITE est riche de belles histoires et de rencontres : des sœurs belges parties au Brésil il y a quelque temps nous ont rapporté qu’elles avaient pris contact avec le délégué sur place et ont passé une semaine inoubliable. C’est çà l’esprit du GITE !

De New York à Namur
À New York, un membre pâtissier vous accueille à La Provence en boîte. Il organise des fêtes lors des événements Français. En Belgique à Namur, le restaurant Le temps des cerises vous ouvrira ses portes.

CUEVA DE LAS MANOS
Leg of Mutton Masons Une mauvaise anecdote sur l’Arc Royal

Publié le  4 Janvier 2019 par  Hervé HOINT-LECOQ


Qui n’a jamais visité une loge en se réjouissant de la qualité de ses agapes ? Ce qui l’était aujourd’hui l’était également hier. Quitte à initier… pour faire un bon repas !

L’anecdote est certes connue, mais n’en garde pas moins toute sa saveur, surtout lorsque l’on sait d’où elle provient : de Laurence Dermott, l’auteur de l’Ahiman Rezon. 

CUEVA DE LAS MANOS
Mixité en loge Un enjeu pour la franc-maçonnerie

Publié le  2 Janvier 2019 par  Cécile Révauger

Parler de mixité in abstracto est impossible dans le contexte maçonnique. Le débat sur la mixité est conditionné par la traditionnelle exclusion des femmes. Il a suffi qu’en 1723 le Révérend Anderson les ait écartées d’un trait de plume, aux côtés des esclaves, pour que des générations de maçons aient respecté à la lettre cet interdit, sans s’apercevoir que le temps avait passé. Ce qui pouvait se comprendre à l’époque des clubs britanniques très élitistes, dans une Angleterre qui réservait exclusivement la sphère publique aux hommes, est bien évidemment devenu absurde de nos jours. Cependant, par respect de la tradition, la majeure partie des frères dans le monde refusent encore de reconnaître leurs sœurs comme telles. Lorsque dans le meilleur des cas, les frères anglo-saxons dits « réguliers » acceptent que les femmes puissent être initiées, ils refusent encore totalement l’idée de mixité. De quand date la mixité en franc-maçonnerie ? Pourquoi la mixité effraie-t-elle encore tant ? Quels sont les enjeux aujourd’hui ?

 

Franc-Maçonnerie Magazine en vente dans les Kiosques ou par abonnement.

CUEVA DE LAS MANOS

Appel des 113 : nous nous opposons aux modifications de la loi de 1905

Préambule

L’appel des 113 est un texte à l’initiative du Comité Laïcité République qui rassemble diverses associations signataires dont la Fédération française du DROIT HUMAIN. Vous trouverez ci-après l’intégralité du texte ainsi que les noms des associations. Nous avions diffusé un communiqué sur ce sujet le 10 novembre 2018 qui est disponible ici https://www.droithumain-france.org/communique-la-loi-de-1905-ne-doit-pas-etre-amendee-10-novembre-2018/

Le texte de l’Appel des 113

Depuis 113 ans, la Loi de séparation des Églises et de l’État est un texte fondateur de notre République. Cette loi et nulle autre, assure la liberté de conscience et affirme sans ambiguïté ni faux-semblants que la République ne reconnaît, ne salarie, ne subventionne aucun culte. Elle garantit le libre exercice des cultes assuré par des associations dont l’objet et le patrimoine doivent être strictement cultuels.

Par l’esprit et la lettre, elle œuvre au rassemblement des êtres humains par-delà leurs différences. Avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, elle est au cœur du fonctionnement de notre vie collective, elle est le moteur du développement de nos libertés, elle contribue de manière décisive à l’égalité entre tous les citoyens quelles que soient leurs convictions.

La Loi de 1905 est la clé de voûte de l’édifice démocratique et républicain qui nous abrite et l’expression de l’idéal de justice et de fraternité universelle qui nous anime. Le principe de laïcité qui en découle est si fondamental qu’il a été inscrit à l’article 1er de notre Constitution.

Par l’universalité des principes qu’elle affirme et des dispositions qu’elle édicte, la Loi de séparation s’applique à tous les cultes et pose le principe de leur adaptation à la société républicaine. Non l’inverse.

Les signataires de l’appel sont conscients des inquiétudes soulevées par les menées communautaristes et par les dérives intégristes de l’islamisme politique, qui affaiblissent la société française. L’organisation du culte musulman, la transparence de ses financements et le contrôle du respect de l’ordre public par les organes cultuels sont les trois préoccupations que met en avant le gouvernement pour envisager la révision de la Loi de séparation.

En aucun cas la modification de cette Loi ne saurait être l’un des moyens de droit permettant de résoudre ces graves problèmes. L’organisation d’un culte et a fortiori ses principes théologiques ne regardent pas l’État mais les croyants et les pratiquants. La transparence du financement privé des cultes peut être assurée par des mesures de police fiscale et par des contrôles étroits autorisés par les lois françaises. La police des cultes est déjà entièrement contenue dans la Loi de 1905. Quant à la lutte contre les menées subversives et terroristes, elle ne relève pas de cette loi.

Au moment où l’unité citoyenne et la paix sociale sont mises en péril, il ne peut être question d’affaiblir leurs fondations en ouvrant la voie aux exigences de tous les groupes de pression et en relativisant le caractère inviolable de leurs principes.

C’est pourquoi les signataires demandent à tous les citoyens et toutes les citoyennes, toutes les associations, tous les syndicats, tous les partis politiques républicains de se rassembler autour de cet appel pour en faire une très large pétition nationale exigeant le respect de la Loi de Séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905.

Pétition disponible sur change.org

ASSOCIATIONS

Agir pour la laïcité et les valeurs de la République ; Association des Libres Penseurs de France (ADLPF) ; Association Européenne de la Pensée Libre (A.E.P.L) ; C.A.E.D.E.L.-Mouvement Europe et Laïcité ; Comité 1905 PACA ; Comité Laïcité République (CLR) ; Conseil National des Associations Familiales Laïques (C.N.A.F.A.L) ; EGALE ; Esprit Laïque ; Fédération française du DROIT HUMAIN ; Fédération nationale des DDEN ; Forces Laïques ; Fraternelle parlementaire (FRAPAR) ; Grand Orient de France ; Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité ; Grande Loge Féminine de France (GLFF) ; Grande Loge Mixte de France (GLMF) ; Grande Loge Mixte Universelle (GLMU) ; la Ligue du Droit International des Femmes (LDIF) ; Laïcité Liberté ; Le Chevalier de la Barre ; Les VigilantEs, réseau féministe universaliste et laïque ; Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) ; Lumières laïques-Cercle Maurice Allard ; Ni Putes Ni Soumises ; Observatoire de la Laïcité de Provence (O.L.P.A) ; Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis ; Observatoire de la Laïcité du Val d’Oise ; Regards de Femmes ; Réseau 1905 ; Syndicat de l’inspection de l’Éducation nationale (SI.EN-UNSA) ; Union des Familles Laïques (UFAL) ; Viv(r)e la République.

COMMUNIQUE

Certains lecteurs m'ont proposé de faire paraître des publicités sur le Blog. Je tiens a les informer que le blog ne souhaite pas faire de publicité.

 

 

Mais est disposé a mettre en ligne les articles que vous pouvez m'expédier à l'adresse mail suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

JF.

Commenter cet article

JF 05/01/2019 09:46

Mon TCF,
Tout d'abord tous mes voeux en cette nouvelle année.
J'ai fait des recherches afin de trouver des blogs ou sites d'échanges maçonniques et je tombe sur le tien qui me plait beaucoup. En ces temps difficiles, il est bon de se sentir relié. Merci donc de prendre le temps de nous unir.
Bien Frat .'.
Marie (Genève)

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog