Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
IL EST QUESTION DU GRAND ARCHITECTE

IL EST QUESTION DU GRAND ARCHITECTE

 

 

Une partie des sœurs et des frères font référence au Grand Architecte de l’Univers auquel ils dédient leurs travaux, ils travaillent à sa gloire. D’autres font référence à des principes moraux, humains, ils prêtent leurs serments sur les constitutions de leurs ordres respectifs. Tous se retrouvent dans la chaîne de la fraternité universelle.

 

Ceux qui travaillent en se référant aux trois grandes lumières et prêtent leurs serments sur un volume de la loi sacrée, ont chacun, leur idée sur la représentation du Grand Architecte de l’Univers. Parmi ceux-ci il en est pour qui les choses sont d’apparences simples. Le Grand Architecte est Dieu. D’autres doutent, ou lui donne un autre nom, d’ailleurs l’ancien testament attribue plusieurs noms à Dieu, l’on retrouve ces noms dans les rituels maçonniques. 

Quel nom choisir pour désigner le Grand Architecte ? Comment nommer celui qui est tout, qui embrasse tout ?

 

Dans son ouvrage paru en 2006 : Le légendes cachées dans la Bible. Études de Kabbale maçonniques. Le philosophe et frère André Benzimra, fait un rapprochement entre El Schadaï le tout- puissant et le Grand Architecte  de l’Univers. 

 

« La toute puissance implique un pouvoir sans limite. (…) Il dépend du tout puissant qu’une chose soit ou ne soit pas. »

 

Cette toute-puissance de El Schadaï s’exerce dans l’extériorisation, mais aussi dans l’intériorisation. Ramener la manifestation à son principe. El Schadaï aurait donc le pouvoir de faire accéder chaque être à des états supérieur de conscience, de spiritualité. D’où le recours à son aide, par des invocations constantes, que le Grand Architecte me vienne en aide !

 

El Schadaï contrôle, assigne des limites à l’extériorisation de l’être, il aide à la maîtrise de l’ego en quelque sorte, il guide l’être vers plus haut que lui, l’aide à surpasser, à dépasser sa matérialité. C’est la voix, qui mène vers l’intériorité, la spiritualité.

 

El Schadaï serait le principe du principe, pas si sûr car au-dessus de lui, il y a encore l’infini, indéfinissable Ein Soph.

 

 

Pour André Benzimra, El Schadaï, se tient entre El Elyon : le très haut et Elohim l’être créateur. El Elyon s’éloigne de tout ce qui s’extériorise, c’est lui qui se rapproche le plus de Ein Soph, tandis que Elohim se rapproche des choses qui veulent s’extérioriser en s’éloignant de Ein Soph.

 

El Schadaï apparaît donc comme un médiateur entre ces deux puissances divines. Où alors autre interprétation El Schadaï serait le plus proche de Ein Soph.

 

El Elyon se caractérise par une forme d’intransigeance, de radicalité, il refuse la création qu’il considère comme une dégradation du principe. Elohim lui considère que la manifestation venant du principe, elle doit donc être développée.

 

El Schadaï harmonise en quelque sorte les tensions contraires, c’est en ce sens qu’il est proche de l’idée, du concept du Grand Architecte de l’Univers.

Il s’inscrit comme le souligne André Bezimra au centre des deux triangles entrecroisés du sceau de Salomon. El Schadaï c’est le culte du principe supérieur, mais aussi des créatures qui en sont la manifestation.

 

Le franc-maçon aspire en fonction de son humanité à atteindre les plus hautes sphères de la spiritualité, il tend vers elles, mais humble, il est conscient de sa condition humaine, de son être de chair. Il reçoit en lui la lumière éternelle du principe, et à force de la faire grossir, elle jaillit vers l’extérieur, en augmentant sa spiritualité, et sa qualité d’homme, il travaille à la régénérescence de l’Adam originel.

 

 

Pour aller plus loin sur la connaissance de El Schadaï, et sa figuration dans la franc-maçonnerie, observez l’équerre que porte en sautoir le Vénérable Maître qui préside aux destinées de la loge et de ses frères, ces deux branches inégales posées sur son cœur concilient, les aspirations spirituelles, et les qualités humaines, rectifiant sans cesse la marche vers les vertus. En étant conscient de sa position intermédiaire entre le ciel et la terre, en faisant des allers et retours, sur l’échelle où le long du fil à plomb, on arrive à parvenir à une forme de joie, proche du bonheur.

 

JF.    

 

A LIRE : Légendes cachées dans la Bible. Études de Kabbale maçonnique Par André Bezimra

Préface de Claude Cagne.

 

Diffusion Edidit Paris ISBN : 88-7252-278-1

IL EST QUESTION DU GRAND ARCHITECTE

Le Blog a franchi la barre des 500 000

Pages vues avec 501 853 Pages.

Merci de votre fidélité

 

Vous voulez écrire au Blog dans le Blog 

 

Adresse : courrierlafmaucoeuragmail.com

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog