Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Jules Verne

Jules Verne

JULES VERNE

 

 

 

Il n’était sans doute pas franc-maçon, aucun document n’a été retrouvé attestant de son appartenance à l’institution. Mais son lexique est particulièrement maçonnique. C’est sans doute du à sa proximité, et sa fréquentation, de nombreux francs-maçons.

 

Ainsi dans les Indes Noiresconsidérées comme une loge maçonnique par Michel Lamy, en effet ses habitants sont désignés comme des enfants de la veuve. La référence au silence, et à la réflexion fait penser aux obligations des apprentis d’une loge.

Le Voyage au Centre de la Terrepeut aussi être assimilé à une descente initiatique dans la caverne.

 

Dans les indes Noires l’on peut également entendre dans la mine abandonnée couvres-toi Harry ! Il pleut.

 

On trouve aussi la présence de l’acaciadans L’île mystérieuse.

 

Toutes se références incitent à lire ou à relire Jules Verne avec un œil différent, sous l’œil présent à l’Orient des temples maçonniques.

 

A noter qu’à Nantes lieu de sa naissance, à ma connaissance il existe au moins une loge maçonnique qui porte son nom, son ombre est donc toujours présente aux abords du théâtre Graslin.

 

Jean-François.

JULES VERNE

Jules Verne

ISBN : 2253012726 
Éditeur : 
LE LIVRE DE POCHE (01/03/1976) 


Note moyenne : 3.67/5 (sur 262 notes) 

Résumé :

Chaudière éventrée, pistons tordus, passerelles brisées...
Les vieilles houillères d'Aberfoyle, en Écosse, sont bien mortes. De mystérieux événements continuent pourtant de s'y dérouler... Un terrible mystère semble dissimulé au fond de la mine ! Dans l'épaisse obscurité, les galeries résonnent encore de coups de pic. Les souvenirs, sans doute ! Mais ces lueurs éphémères s'éloignant sans bruit... Les fées maléfiques des légendes écossaises ? Une voûte qui s'écroule, le lac Katrine qui se vide...
Et cette enfant terrorisée... Par quoi ? Par qui ? Pas de doute, un esprit malveillant hante les lieux ! Contre rumeurs et superstitions, James Starr, l'ancien ingénieur, viendra-t-il à bout de tous les secrets que referme la vieille mine d'Aberfoyle ?

Dans les houillères épuisées d'Aberfoyle en Ecosse, ne vivent plus que le vieux contremaître Simon Ford, sa femme et son fils. L'ancien directeur, l'ingénieur James Starr, reçoit che lui à Edimbourg, dix ans après la fermeture des mines, un message de Ford: "Si M. Starr veut se rendre demain aux houillères, fosse Dochart, il lui sera fait une communication de nature à l'intéresser..." Quelques heures après, arrive une seconde lettre, non signée: "Inutile à l'ingénieur de se déranger, la lettre de Ford étant maintenant sans objet". Follement intrigué, James Starr part aussitôt pour Aberfoyle. 
Au cours de la visite des anciennes galeries, des tentatives de meurtre, des phénomènes étranges se produisent. Cependant, Simon Ford a bel et bien découvert un fabuleux filon! Mais impossible de revenir! On a rebouché l'entaille par où Starr, Ford, sa femme et son fils s'étaient glissés; ils sont enfermés dans la mine!
Les Indes noires: une aventure captivante aux multiples péripéties, comme seul Jules Verne sait les imaginer.

 

Source Babelio.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog