Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LA CHEVALERIE DE L'ESPRIT

LA CHEVALERIE DE L’ESPRIT

 

 

 

Le célèbre discours du Chevalier André-Michael de Ramsay, dont on ne sait pas exactement à quelle date il a été prononcé sans doute en 1736, est une pierre posée pour la construction de l’ordre maçonnique en général et son imprégnation par les valeurs de la chevalerie en particulier dans les juridictions écossaises qui gèrent la transmission des hauts grades.

 

Ce discours oblige les francs-maçons a réfléchir sur les traditions qui jalonnent les légendes maçonniques, et déroulent leurs valeurs dans l’espace et le temps, elles sont réunies dans ce discours magistral, elles constituent les bases d’une « Religion Universelle », où chaque homme au-delà de ses différences peut trouver un port d’attache. 

 

Cette religion universelle de Ramsay prône l’amour de l’humanité en général, elle grandit donc l’homme au-delà de ce qu’il est, lui donnant une perspective, un but à sa vie réunir les hommes en une parfaite harmonie, les faire vivre dans une grande république utopique, une république de la bienveillance, mais aussi de l’exemplarité.

 

Une des performances du Chevalier de Ramsay si j’ose dire à été, de réunir l’institution Chevaleresque et l’institution maçonnique, de faire la transition de la pierre à l’esprit, de poser le compas sur l’équerre.

 

C’est dans un contexte historique particulier que la chevalerie de l’esprit se propage dans les loges maçonniques.

Jacques Bodineau dans la revue Salix organe de diffusion des Rencontres Ecossaises N°35 de Décembre 2007, relate : « Les Relations Ecosse France à l’aube du XVIIIème siècle. »

L’auteur rappelle l’histoire de la période de 1649 à 1746, les luttes de succession pour le trône d’Angleterre, la venue en France de Jacques II le Stuart, et de la diaspora jacobite, les chevaliers étaient légion à Saint Germain en Laye. Les travaux de David Stevenson enseignant à l’université de Saint Andrews servent de fil d’Ariane pour la compréhension de la naissance de la franc-maçonnerie spéculative, et sa forte connotation chevaleresque. Charles-Bernard Jameux dans ses recherches et en approfondissant les travaux de David Stevenson, dans son ouvrage Franc-Maçonnerie, temps, mémoire, symboles,émet, une thèse sur la datation de la franc-maçonnerie spéculative, de sa naissance en Ecosse, et de son imprégnation par les calvinistes.

 

Pour le Chevalier de Ramsay, les valeurs de la chevalerie sont universelles, on comprend dès lors la justification du grade de Chevalier d’Orient et d’Occident, et les valeurs partagées entre les chevaliers de l’esprit. Valeurs qui furent considérées comme subversives ont connaît la suite et les bûchers sur lesquels  ces valeurs devaient à tout disparaître en fumée.

 

En remontant le temps jusqu’au VIIème siècle et dans l’espace jusqu’à la péninsule Ibérique. A cette époque cette péninsule connaît une baisse démographique importante due à des  pandémies comme la peste, elle connaît aussi une lutte intestine pour le pouvoir politique, ces faiblesses furent une opportunité pour les musulmans. Après avoir la conquête de l’Afrique du Nord, la voie était ouverte pour la conquête de la péninsule Ibérique.

Les Juifs d’Afrique du Nord harcelés par les Chrétiens s’allièrent aux musulmans.

 

En 711 Tariq Ibn Ziyad débarque dans la baie d’Algésiras, les musulmans occuperont l’Espagne jusqu’en 801, leur départ définitif eut lieu en 1492 avec la chute de Grenade. A noter que chaque 9 octobre à Valence en Espagne on célèbre la victoire du Roi Jacques Ier d’Aragon, le Roi Jaime Ier qui bouta les musulmans hors de la ville en 1238.

 

Les musulmans avaient mis en place une civilisation cosmopolite idéale selon de nombreux historiens, on parle aisément d’apogée culturel. A y regarder de plus près ce fut une période de persécution des Juifs et des Chrétiens, sous ce califat d’occident, période qui peut rappeler les moments les plus sombres de l’inquisition.

 

S’il est incontestable que la vie culturelle et intellectuelle se développa en particulier à Cordoue, comme le témoigne l’architecture Andalouse. Il n’en demeure pas moins que la majorité du peuple était opprimée.

 

La seule présence d’Averroes, d’ailleurs considéré comme hérétique par ses congénères ne peut servir d’alibi, à cette civilisation qui opprima sans états d’âme. Une hirondelle ne fait pas le printemps, même Arabe.

 

Il faut donc un peu de mesure et de tempérance, dans nos enthousiasmes, être toujours dans une écoute bienveillante, sans pré jugé, sans a priori, les idées sont recevables, mais elles doivent être passées au tamis de l’histoire et de notre jugement en ayant une connaissance, la plus objective possible.

 

Si pour le franc-maçon le passé éclaire l’avenir, il faut le regarder avec rigueur.

 

Les Chevaliers qu’ils soient d’Orient où d’Occident ne forment pas semble-t-il une légion, capables de faire régner l’harmonie. Il faudra encore manier la truelle et l’épée, pour mettre fin  par exemple aux persécutions des chrétiens d’orient ou des musulmans de Birmanie.

 

Je remercie Christian M, un lecteur du Blog qui m’a fait parvenir un article de presse qui traite de ce sujet.

 

Jean-François. 

LA CHEVALERIE DE L'ESPRIT

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog