Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Pythagore

Pythagore

ILS ONT…

 

 

Ils ont des points, des lignes, des figures géométriques, des nombres, des outils. Ils sont les enfants de Stonehenge, de Crotone, de Karnak, d’Athènes, de Babylone, Jérusalem, d’Écosse, d’Irlande, d’Angleterre, ils ont des Amis en Loge à Bordeaux, et des frères de Voltaire, de Benjamin Franklin chez les neuf sœurs à Paris, ils ont une mère Loge à Marseille. Leurs secrets sont ceux de Pythagore, de Socrate, d’Euclide, d’Hermès, de Pharaon, des prophètes, de Moïse, de Jésus, de Jean. Ils sont les amis de Lafayette, de Louise Michel. Ils sont tous les enfants d’une veuve du Mont Liban, de Nephtali, leurs sœurs et les frères sont sur toute la terre.

 

Ils ont tous vu la lumière dans les ténèbres, ils l’ont reçue, elle les a éclairé, elle illumine leur cathédrale intérieure.

 

Jean-François.

 

 

François un lecteur du Blog nous propose sa réflexion sur le nombre trois, merci pour sa contribution, les enrichissements et les questions sont les bienvenus.

 

Jean-François.

ILS ONT...
ILS ONT...
ILS ONT...
ILS ONT...


LA SYMBOLIQUE DU NOMBRE 3

Dès son initiation, l’Apprenti est confronté aux nombres, dont il comprend rapidement qu’ils sont porteurs, dans l’univers maçonnique, d’un symbolisme encore plus fort que dans le monde profane.
Car dans ce monde dit profane, notons-le au passage, les nombres et leur signification cachée ont fasciné les hommes, que ce soit en Mésopotamie, en Égypte, chez les Mayas et les Aztèques, en Chine où aujourd’hui encore les nouveaux milliardaires déboursent sans compter pour que les plaques minéralogiques de leurs limousines arborent leurs chiffres porte-bonheur. Le chaman qui imprimait l’image de sa main sur les parois de Lascaux ou sur les rochers du Tassili ne s’est-il pas interrogé sur le nombre 5 ? Et les milliards d’individus qui achètent un billet de Loterie, ne placent-ils pas une foi aveugle dans la combinaison de quelques chiffres ?
Pour en revenir à notre Apprenti, certains de ces nombres retiennent plus spécialement son attention, piquent sa curiosité et, espérons-le, attisent sa soif d’apprendre : 3, 5 et 7.
Le nombre 3, en particulier, jalonne ses premiers pas. Il apprend qu’il a 3 ans, et qu’il y a dans sa Loge 3 Lumières principales, ou Bijoux de la Loge (le Volume de la Sainte Loi, l’Équerre et le Compas) et 3 Lumières secondaires, à l’Orient, au Midi et à l’Occident, symbolisées par le Maître de la Loge, le Soleil (ou 2ème Surveillant) et la Lune (ou 1er Surveillant). Que ces 3 Lumières dites secondaires sont elles-même symbolisées par le chapiteau ionique (la Sagesse du Maître de la Loge), le chapiteau dorique (la force du 1er Surveillant), le chapiteau corinthien (la Beauté ou 2ème Surveillant). Ils sont les 3 officiers principaux évoqués par l’invocation : « 3 la dirigent... »
On lui enseignera aussi que la première Loge fut consacrée par 3 grandes offrandes qui reçurent l’approbation divine : le consentement d’Abraham au sacrifice de son fils, les prières expiatoires du roi David, et la construction du Temple par Salomon.
Il ne pourra que remarquer, durant la Tenue, que le Couvreur frappe, en certaines occasions, 3 coups à la porte du Temple, et que le Vénérable Maître et les deux Surveillants assènent, lorsque les circonstances l’exigent, 3 coups de maillet.
Sans prétendre donner une liste exhaustive de la fréquence de la mention du nombre 3, notons aussi qu’il existe 3 grades (Apprenti, Compagnon et Maître), que nous devons exécuter 3 pas lors de la marche de l’Apprenti, que les outils de l’Apprenti sont au nombre de 3 (la Règle de 24 pouces, le Maillet à dégrossir et le Ciseau), que les 24 heures de la journée sont divisées en 3 parties : une partie à prier Dieu Tout Puissant, une à travailler et à nous reposer, et une à servir un ami ou un Frère dans le besoin).
Qu’est-ce que le Delta rayonnant, sinon un triangle à 3 pointes. Et on nous désigne souvent comme « Les Frères 3 Points » !
Nous devons nous efforcer de respecter 3 principales règles de conduite : la Discrétion, la Fidélité et l’Obéissance et d’appliquer 3 principales Vertus morales ou théologales : la Foi, l’Espérance et la Charité.
Le Vénérable Maître, après avoir montré à l’Initié les 3 lumières secondaire, l’informe des 2 grands dangers qu’il a évités, comme du 3ème qui le menacera jusqu’à sa dernière heure.
Je m’en tiendrai là, bien que chacun de ces points mériterait sans doute d’être développé. Mais au-delà du constat, se pose la question : « Pourquoi ? »
Les théories, les tentatives d’explication, ne manquent pas, qui trouvent souvent leur origine ou leur justification dans l’Histoire, qu’elle soit conventionnelle ou mythique. Je ne les énumérerai pas. Pour ma part, j’ai pris connaissance avec intérêt de cette définition du nombre, donnée par Irène Mainguy : 
« Un nombre est une unité et chaque nombre est l’expression différente de la même unité. C’est l’unité primordiale qui se divise comme la cellule d’un organisme pour se démultiplier. Tous les nombres sont issus de l’Unité, de même que le point génère toutes les figures géométriques qui sont une prolifération et une continuité du point ».
Si l’on admet ce postulat, ce que j’ai fait en cette occasion, on peut donc en déduire que le nombre deux n’est pas l’addition de deux Unités distinctes mais la division en parties égales de l’Unité, d’où sont issus tous les couples d’opposés et de complémentaires (le jour et la nuit, l’éveil et le sommeil, l’homme et la femme, le chaud et le froid, etc.) 
La clé des nombres se situerait donc entre le 1, qui est à la fois être et non être, substance et essence et le 2 qui est deux moitiés ou deux pôles de la même réalité. Dieu n’a t-il pas procédé de cette manière, en divisant l’Unité, Adam, pour créer Eve ?
L’Unité dans la génération des nombres se polarise ou se dédouble en essence indivisible et en substance divisible tout en restant elle-même. L’Unité primordiale, en se dédoublant, conduit à la Dualité. Mais on ne peut pas s’arrêter à cette limite inconfortable qui renvoie entre deux extrêmes. La Dualité sous son aspect négatif est opposition, et sous son aspect positif complémentarité.
Avec le nombre 3, l’idée d’opposition disparaît, grâce à ce troisième terme qui est conciliateur des oppositions nécessaires et fécondes, et ramène à l’Unité. Le Binaire est ramené à l’Unité par le nombre 3.
Qui donne naissance à la première figure géométrique possible, le Triangle. Et aux 3 pieds indispensables à la stabilité à tout édifice.
Le Ternaire, synthèse de ce qui apparaissait opposé, constitue pour nous la représentation intelligible de l’Unité, raison pour laquelle je hasarderai que la Franc Maçonnerie rappelle la Loi du Ternaire pour ses principaux symboles.

 

François.(un lecteur du Blog) 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog