Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE RAPT DE LA MÉDITATION

LE RAPT DE LA MÉDITATION

 

 

Il y a eu la philosophie antique, le miracle Grec, avec les exercices spirituels de Marc Aurèle, d’Épicure, la marmite d’Alexandrie, puis la récupération des valeurs par le christianisme et les exercices d’Ignace de Loyola, la spiritualité du Soufisme de l’Islam, l’expansion récente du bouddhisme, toutes ces traditions préconisant la recherche de l’être intérieur, pour mieux vivre ici et maintenant et pour certaines traditions dans une autre vie.

 

Le siècle des lumières en affirmant la primauté de l’homme, en a fait le centre du monde, préférant la rationalité et reléguant la transcendance à la foi.

Les francs-maçons dont l’institution sous sa forme spéculative est issue de la renaissance et du siècle des lumières, se divisent grossièrement,(ce qui est un comble pour ceux qui ambitionnent de réunir tout ce qui est épars), en deux mouvements ceux qui se revendiquent comme étant les enfants des lumières et ceux qui se déclarent enfants de la Lumière. Ces derniers sont largement imprégnés par les traditions et leurs pratiques rituelles.

 

La connaissance de soi, le travail sur soi, la méditation intérieure sont, des pratiques du franc-maçon contemporain. La méditation est à la mode, subitement ce qui semblait réservé à une « élite »se démocratise, se mondialise, le capitalisme procède à un véritable rapt sur la méditation pour en tirer profit. Les G A F A , ayant compris le potentiel infini de nos données personnelles, intimes, mises à leur portée gracieusement sont pour ces sociétés de véritables filons d’or matériel, ces ogres veulent aussi notre or spirituel, ils récupèrent donc les moyens d’exploitations de cet or, comme le yoga, la méditation.

 

 Antonio Pele professeur de droit et de libertés publiques à l’université de Rio de Janeiro qualifie la méditation mise au service du capitalisme de méditation « MC MINDFULNESS » ou« Méditation MC DO.»

 

Par ce rapt peu à peu l’éthique au service de l’économie du capital, supplante la politique, et la société ne change pas. Les individualités sont exacerbées, et l’individu n’est préoccupé que de son soi, pour soi, seul son bien être individuel compte, il ne fait plus société. L’individu devient à son insu le serviteur d’un capitalisme dirigé par quelques élites.

On en revient me direz-vous à la Grèce antique, sauf que les Grecs avaient pour ambition d’améliorer, de changer la société, par leur exemplarité.

 

Les francs-maçons qui veulent avec toute l’humilité nécessaire faire de leur vie une œuvre d’art, construire leur cathédrale intérieure, pierre après pierre, se construire une vie bonne, pour agir sur la société. Alors que la « méditation MC DO »ne vise qu’à un bien-être personnel, elle est donc teintée d’égoïsme, d’égotisme et ne soucie pas de changer la société.

 

Antonio Pele dans un entretien au journal Le Monde de ce week-end le démontre : 

 

« L’idée centrale, c’est que, lorsque cela va mal rien ne sert de changer la société ou de remettre en cause le système, mieux vaut se changer soi-même. C’est encore plus juste depuis la crise de 2008 après laquelle on a vu le redéploiement du capitalisme. On aurait pu imaginer une autre voie, mais pas du tout !

L’augmentation des inégalités n’a fait que croître, depuis lors, de même que la demande faite aux individus d’une résilience toujours plus grande… »(1)

 

Il nous faut donc nous défier du rapt du capitalisme sur nos données personnelles, sur nos pratiques personnelles comme la méditation, et avoir toujours à l’esprit pour nous tous en général, et pour les francs-maçons en particulier, que nous construisons par notre pratique spirituelle une cathédrale intérieure personnelle, mais que cela ne saurait suffire  à l’amélioration du monde, il nous faut transmettre nos valeurs de partage et d’amour fraternel, notre but n’est pas de servir uncapitalisme au profit de quelques individus, mais notre utopie assumée est l’amélioration de l’humanité en général. Aussi rien n’est à Vendre, ni l’œuvre du colibri, ni la politique au service de la cité dans son ensemble.

 

Jean-François.  

 

 

 

Note : Extrait d’un article du Journal Le Monde du 3 et 4 août 2019.

UN PEU D'HUMOUR

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog