Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Gilgamesh La Légende

Gilgamesh La Légende

CROIRE OU PAS, DOUTER, IMAGINER ?

 

 

 

C roire, ne pas croire, douter, imaginer, s’inspirer à la lecture, à la connaissance des grands récits, des grandes légendes, qui tracent l’homme, le nomme, le caractérise, le crée, avec ses ombres, ses faiblesses et la force de ses lumières. Les grandes légendes portent un souffle de croyances ou de spiritualités.

 

Salomon, le constructeur du temple, ne fut peut-être pas le plus juste, le plus sage des rois, mais il porte l’image de la justice et de la sagesse, il en inspire la construction en chacun de nous, les mythes et les utopies d’hier sont parfois les réalités d’aujourd’hui. Salomon a généré le désir d’être juste, d’être sage, d’être un homme complet, unique.

 

L’absence de récit, de vision, quand ils viennent à manquer, n’inspire que le désespoir, l’on se réduit a compter ce que l’on a, et a recompter sans cesse en oubliant d’être.

 

À force de faire les fonds de tiroirs, l’on devient insignifiants nous-mêmes, puis vient le sentiment d’injustice et la violence.

 

À force de reléguer l’homme à une utilité, on le déshumanise, jusqu’à le confondre avec un robot, une caisse enregistreuse de supermarché.

 

Alors il ne resterait que la tentation du désespoir ? Ce serait ignorer la force, le désir d’être qui est en nous. Les légendes et les récits se renouvellent, le désir du bien, de la vertu, de la sagesse et de la joie, sont indestructibles, intemporels, j’irais jusqu’à dire consubstantiels aux hommes de bonne volonté.

Star Wars

 

Certains se précipitent dans les salles obscures pour visionner des séries « cultes », s’imaginer en héros, voir les étoiles, voir la lumière apparaître derrière la brume, le voile du quotidien, c’est leur élan spirituel.

 

D’autres plus actifs prennent leur bâton de pèlerin, jacquets sur le chemin de leur rêve, pour aller plus loin, plus haut, se dépasser, s’élever, vers leur Compostelle.

 

D’autres encore dans le silence des temples, communiquent avec eux-mêmes, et s’unissent en fraternité.

 

Aujourd’hui comme hier, les hommes se lèvent et vont à la rencontre d’eux-mêmes et des autres, la légende continue, elle est commencement et fin.

 

                                                                            Jean-François. 

Commenter cet article

claudius 29/10/2019 14:09

A partir de quel âge un être humain, perçoit dans son esprit, le besoin de croire, mais à quoi?Toutes les hypothèses germent au préalable selon son instinct, sa maturité et son degré de culture.Tentons de comprendre le chemin qui mène à sa construction!! A priori,3 éléments fondamentaux qui génèrent une prise de conscience: l’Âme, le Cerveau et l'Esprit. Selon certains penseurs, l'âme viendrait s'intégrer lors de la fécondation Spermatozoïde et Ovule, ne serait-elle pas porteuse en synthèse de l'hérédité maternelle et masculine, puisque toutes les descendances y font référence!!!!
L'être à venir se construit dans une caverne vivante, un cerveau se forme durant la période de gestation, il est constaté qu'étant près de la mise au monde, il perçoit les sons, il manifeste des sensations, son cerveau est en passe d'activité. Une foi né, il va progressivement découvrir l'environnement dans lequel il va devoir s'intégrer, son esprit va se développer et lui permettre de penser , de se découvrir, de fabriquer une personnalité, il devra épouser les pensées de ses éducateurs, acquérir une maturité progressive , lui permettant de s'interroger sur les raisons de sa venue au monde, et d'en rechercher dans les différents courants de pensées, des religions, lequel il choisira, celui d'y croire , de ne pas croire, de douter, de se contenter de l'imagination des autres qui l'on précédés.
C'est le cerveau merveille de la création, nourri par les mécanismes chimiques du corps,qui lui permettent de coordonner la vie, de développer un esprit , d'échafauder des pensées à s'interroger sur le pourquoi de son existence et de sa disparition programmée dans une vie aléatoire.
Respectons ceux qui croient en un avenir éternel sans en avoir la preuve de leur vivant.
Claudius

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog