Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ UNE PARTICULARITÉ

LE RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ UNE PARTICULARITÉ DE LA FRANC-MAÇONNERIE SPÉCULATIVE.

 

 

La franc-maçonnerie est l’héritière, la dépositaire des secrets des guildes des constructeurs de cathédrales, des corporations des métiers de la construction, construire des monuments remarquables, qui s’échelonnent sur plusieurs siècles nécessite la conservation de méthodes, de secrets. Les gestes, les paroles, l’esprit qui guide la main, l’esprit de mesure, sont les leviers de ces constructions exceptionnelles. Les hommes réunis dans leurs loges au pied de ces monuments étaient dans un état de transcendance, à force de construire ils se construisaient eux-mêmes.

 

Leurs donneurs d’ordres étaient les clercs, du latin clericus c’est-à-dire ceux qui sont instruits, pratiquement les seuls à savoir lire et écrire (Pour les autres ils ne savaient ni lire ni écrire…) formant le clergé, les héritiers des lévites du temple du Roi Salomon tribu sacerdotale. Les clercs de l’Église chrétienne constituant le clergé, puissance intellectuelle et spirituelle. Ils étaient les marqueurs de la foi et de la morale, les chevaliers de l’esprit, imposant le dogme  religieux aux croyants et à toute la société.

 

Les premières fêlures du dogme apparaissent avec le clergé régulier avant-dernière classe du clergé avant les laïcs. Les moines franciscains par exemple prônaient le retour aux valeurs morales de l’église originelle, avec une autre interprétation de la parole sacrée qui s’était dégradée au fil des siècles.

 

Les francs-maçons opératifs free masons, hommes libres se déplaçaient de chantier en chantier avec leurs rites, leurs légendes, leurs allégories. Ils se référent au mythe d’Hiram l’architecte du Roi Salomon constructeur du temple.

 

La fin de la construction des monuments remarquables, laissa place après la renaissance au siècle des lumières, le règne de la raison, le développement des sciences et des techniques, l’essor de l’imprimerie mire fin à la dictature intellectuelle de la scolastique. Conjointement les francs-maçons spéculatifs prirent possession des loges, les philosophes, les écrivains, les scientifiques surpassèrent bientôt en nombre les opératifs, les nobles s’entichèrent pour ces nouveaux cénacles de la pensée moderne, une franc-maçonnerie chevaleresque plus en rapport avec ses membres vis le jour.

 

Jean-Claude Sitbon franc-maçon du Rite Écossais Rectifié nous propose avec son livre L’Aventure du Rite Écossais Rectifié, une approche historique de ce rite qualifié de chrétien ou christique, qui s’est structuré en France en 1720 à partir du Rite Français, de la S O T la Stricte Observance Templière corps maçonnique d’outre-Rhin, qui ambitionna un temps de faire renaître l’ordre du temple et de récupérer son trésor et ses biens, et enfin la doctrine de Martinés de Pasqually inscrite dans son Traité sur la réintégration des êtres dans leur première propriété. Le véritable architecte du Rite Écossais Rectifié fût le soyeux Lyonnais Jean-Baptiste Willermoz ainé de treize enfants né en 1730 et décédé à l’âge de 94 ans en 1824, construisit sa vie durant l’architecture du Rite, écrivit les rituels, créa des loges, contribua au rayonnement du Rite en France et en Europe.

 

Ce Rite a été hébergé par les plus grandes obédiences maçonniques françaises dont Le Grand Orient de France, et est pratiqué aujourd’hui à La Grande Loge Nationale Française, La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, La Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française, La Grande Loge Féminine de France, La Grande Loge Traditionnelle de France etc..

 

Le Régime Écossais Rectifié est structuré en deux corps maçonniques : les loges symboliques ou bleues régissent les premiers grades, apprenti, compagnon, maître et un quatrième grade dit vert, Maître Écossais de Saint-André qui couronne, synthétise, finalise l’initiation. Le second corps maçonnique, gère la deuxième classe du régime écossais, il est séparé du premier corps maçonnique, c’est une classe chevaleresque dite de l’Ordre Intérieur, c’est une progression initiatique censée conduire vers sa propre intériorité.

 

C’est donc une aventure passionnante à laquelle nous convie Jean-Claude Sitbon un voyage historique plein de rebondissements, d’arrêts, de nouveaux départs, également un voyage initiatique. Son ouvrage est celui d’un chercheur scrupuleux et précis, historien de ce rite particulier dans la sphère maçonnique, rite non dogmatique inspiré par les valeurs chrétiennes, mais respectueux aujourd’hui des croyances de ses membres qui sont diverses et lui donne donc son caractère universel, véritable centre d’union fraternel.

 

Jean-Claude Sitbon se réfère aux textes originaux de Jean-Baptiste Willermoz, ainsi qu’aux ouvrages de deux auteurs qui se sont intéressés à ce Rite, à savoir René Le Forestier et Alice Joly. Il procède en fin d’ouvrage  à l’étude de deux correspondances et d’un discours remarquables de Jean-Baptiste Willermoz : la lettre à un candidat à l’admission et le discours pour la réception d’un apprenti maçon.

 

À tous ceux francs-maçons ou non qui s’intéressent à l’institution, cette vieille dame bien vivante après ses plus de trois cents ans d’existence, je ne puis que recommander la lecture de ce livre passionnant sur un Rite Maçonnique particulier, ou se conjugue les valeurs de la morale du plus humble de tous, sans souscrire à aucun dogme, l’esprit de la chevalerie spirituelle qui anima les pauvres chevaliers du temple, et la doctrine de la réintégration des êtres dans leur première propriété, vertu et puissance spirituelle divine.

 

                                            Jean-François.

 

 

Note : J’aurais l’occasion de revenir dans un autre article sur le Tome II de cette Aventure qui traite de la substitution emblématique de Tubalcaïn par Phaleg.  

 

 

Le Livre : L’Aventure du Rite Écossais Rectifié - Tome I   de Jean-Claude Sitbon Éditions de la Tarente ISBN 97-829-16280-20-2 sur 315 Pages Prix 26 €

WWW.LATARENTE.COM

 

 

Jean-Claude Sitbon, en 2009 il fonde à Marseille Le Cercle d’Études et de Recherches sur le Rite Écossais Rectifié (CERRER). Il s’attache à l’étude de la symbolique du rite et à ses spécificités, tout en privilégiant une approche universelle. 

Il donne de nombreuses conférences en France et en Europe. Vous pouvez lire ses articles sur son site Web 

http://rite-ecossais-rectifie.com

 

Important : Jean-Claude Sitbon donnera une conférence gratuite ouverte à tous sur réservation, à l’occasion des deuxièmes Rencontres Maçonniques de Kerdréan à Auray Le Bono 56400.

Le Vendredi 10 Avril 2020 

 

Sur le thème : 

« La Mort Initiatique dans la Tradition Maçonnique. »

 

Contact pour renseignements et inscriptions : 

rencontresmaconniqueskerdrean@gmail.com

LE RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ UNE PARTICULARITÉ
LE RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ UNE PARTICULARITÉ

Commenter cet article

cincinnatus 08/11/2019 18:43

J'aurais bien aimé que les pratiquants de ce superbe rite donnent leur avis!
Hélas c'est toujours le monde du silence!

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog