Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
CONSTRUIRE

CONSTRUIRE.

 

 

L’école, du grec Skolê, du latin schola, lieu où l’on enseigne, mais aussi ensemble de ceux qui reçoivent un enseignement, et s’efforcent de le transmettre. Réceptacle de la mémoire des traditions, des connaissances, chemin vers la Connaissance. L’école est le lieu privilégié du combat contre l’ignorance et le fanatisme.

C’est le Lycée d’Aristote, le Jardin d’Épicure, ce jardin aux portes ouvertes à tous où poussent les herbes folles de l’esprit, tous y sont les bienvenus riches et pauvres, pourvu qu’ils soient vertueux disent les francs-maçons.

 

 

L’école est donc un lieu de propagation des lumières de l’esprit, qui sont sans limites. Elle semblable à un temple sacralisé un lieu où l’on demande et où l’on reçoit la Lumière. Cette école qu’elle soit Normale, Centrale, Polytechnique, primaire ou secondaire, elle est un espace d’ouverture ou l’esprit s’ouvre se développe.

Il n’y a pas d’écoles maçonniques, dans les loges pourtant les sœurs et les frères sont instruits par leurs anciens, non pas abreuvés de connaissances intellectuelles, mais guidés vers l’ouverture de leur être intérieur, on y enseigne l’ouverture, l’éveil, le réveil, l’essor de l’intelligence du cœur, avec la méthode du symbolisme. Les francs-maçons se réfèrent aux symboles de la construction, ils sont des hommes libres construisant leur avenir en s’appuyant les pierres de construction des diverses traditions en extrayant le meilleur de chacune d’entre elles, sans soumission à aucun dogme, le compas de leur esprit largement ouvert, persuadés que toutes les traditions ont des valeurs fondamentales communes. Ils construisent donc un temple à l’universel.

 

Sur les traces de leurs frères opératifs, maçons de métier, le temple de pierre, devient un temple de l’esprit prêt à accueillir le principe créateur aux multiples noms réunis en un seul. Ainsi les sœurs et les frères en construisant ce temple, se construisent eux-mêmes. Ils ont en main les outils symboliques, ils connaissent les divines proportions de la géométrie sacrée, ils savent écouter la douce musique de l’âme, discerner en toutes choses par leur intuition le bien et le mal.

 

Par leurs exercices spirituels individuels et collectifs les francs-maçons gravissent les degrés de la Connaissance, véritable ascension des barreaux de l’échelle mystérieuse. Ils se construisent avec persévérance, vigilance et humilité, les flèches des cathédrales montent lentement vers le ciel qu’elles n’atteindront jamais, mais elles percent la brume vers la lumière.

Par leurs constructions les francs-maçons s’humanisent et se spiritualisent, ils se métamorphosent, ils veulent changer le monde, remplir le vide de l’indifférence avec l’amour fraternel.

 

Ils travaillent du lever du jour à la tombée de la nuit, en suivant un chemin parsemé d’étoiles qui flamboie, des comètes qui laissent tomber leurs fils de lumière jusqu’à éblouir les ombres de la terre.

 

Construire, se construire, c’est comme écrire un poème, attraper au vol quelques mots épars pour les réunir dans une douce mélodie, c’est comme le peintre qui met des couleurs sur sa toile, comme le musicien qui laisse flotter dans l’air quelques notes, comme un souffle qui convient de son cœur, alors une divine harmonie envahit notre être, l’écho frappe l’univers entier.

 

Jean-François. 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog