Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Jean Greisch, Voyageur entre foi et raison.

Jean Greisch, Voyageur entre foi et raison.

CONCILIER LES CONTRAIRES

 

 

Il y a d’infatigables pèlerins de l’amour fraternel, qui veulent concilier les contraires, réunir ce qui est épars, et au fait, il y a t’il tant de distances entre les hommes, qu’ils ne puissent pas se parler et se retrouver dans la grande chaîne de humaine. Faut-il mourir pour des idées, d’accord mais de mort lente disait l’ami Georges. 

 

La foi est-elle inconciliable avec la raison, il y a des intégristes de la foi, des adeptes des dogmes religieux, comme il y a des intégristes de la déesse raison. 

 

La contemplation des merveilles de la nature, de la création est un appel à notre humilité, à l’accolade fraternelle, à la différence qui enrichie tous les hommes.

 

Je livre ce matin à votre réflexion quelques lignes pour éclairer votre journée d’un rayon de lumière universelle, inspiré par la page culture du journal La Croix  à propos du philosophe Jean Greisch, s’il est croyant, il est aussi à l’écoute de Hegel, Kant ou Spinoza, comme de Paul Ricœur et Emmanuel Levinas, il est pris dans les filets de la foi et de la raison. Du pèlerinage de sa vie il a retenu :

 

« ‘Le plus court chemin de soi à soi passe par autrui’, a écrit Paul Ricœur, voilà ce que je crois avoir compris. Je ne puis plus désormais faire le partage entre ce qui vient de moi et ce qui est ma réponse à ce que pensent les autres. » (1)

 

S’il est un théologien, il est aussi un défenseur convaincu de l’indispensable liberté de la philosophie.

Vu sous le prisme maçonnique il est un défenseur de la foi et de la raison, du savoir et de la connaissance, qui se distinguent et se conjuguent ensemble pour une parfaite harmonie, deux sources égales, qui alimentent  la rivière de l’esprit.

Il faut un perpétuel dialogue entre foi et raison. Il a écrit dans la revue Esprit  en janvier 2013 :

 

« Il n’est pas bon que Dieu soit enfermé dans les placards des sacristies. » (2)

 

Dans une société qui clive, catégorise, enferme dans des identités, il est bon de savoir ouvrir les fenêtres pour respirer l’air pur, ouvrir son cœur aux autres, surtout à ceux qui ne pensent pas comme nous. La franc-maçonnerie espace de partage de valeurs communes, peut, être cette respiration à l’image du poème bien connu de R. Kipling : Ma loge mère.

 

Dans un moment où les jeunes générations réfléchissent sur la théorie de la collapsologie, où l’effondrement atteint les églises, la société, la nature, les hommes seraient bien inspirés de faire du collectif, ok boomer !

 

Jean Greisch, le philosophe croyant propose une réaction Spinoziste :

 

« Ne pas se lamenter, ne pas jubiler, mais chercher à comprendre. »

 

Jean-François Guerry.

 

 

 

 

Source : (1), (2), Extraits du Journal La Croix du 27 janvier 2020. Page Culture : Jean Greisch, voyageur entre foi et raison article de Élodie Maurot.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog