Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
HUMEUR : JE N'AI RIEN DIT...

 

HUMEUR : JE N’AI RIEN DIT ….

 

 

L’Alya, est l’élévation spirituelle pour les juifs, ce n’est pas que la fuite vers Israël pour pouvoir vivre en paix et être reconnu comme un citoyen de la république. Changer de lieu, fuir pour pouvoir pratiquer en paix et vivre sa religion, c’est ce que ne permet plus dans certains quartiers de France notre république laïque, plus prompte parfois a dénoncer les signes ostentatoires religieux qu’a assurer la liberté de culte, on en vient à tolérer l’intolérance religieuse.

 

En associant les lumières à laïcité que l’on veut consubstantielle à notre république, une forme de douceur à la française, qui oublierai les opprimés minoritaires.

Les francs-maçons fidèles à la tradition dans leurs loges s’interdisent toutes polémiques, discours politiques ou religieux en principe !

 

Pour autant ils ne s’interdisent pas suivant leurs convictions personnelles, leurs sensibilités propre de se référer, à la doctrine, l’enseignement, je vous laisse le choix, du plus humble de tous qui donna sa vie pour assurer à jamais la libération des opprimés, défendre les droits des plus faibles, anéantir les tyrannies, cette doctrine doit s’imposer à toutes les consciences.

 

Même le frère Voltaire initié tardivement, figure emblématique des lumières et de la liberté déclarait :

 

« Je ne suis pas contre les juifs mais contre le type de piété dont ils sont les inventeurs et qui trouve dans le christianisme sa forme la plus aboutie. »

 

Il est libre de sa pensée, mais aussi garant de la tolérance des lumières dont il se revendique. On a souvent tenté d’édulcorer sa pensée en le déclarant anticlérical, mais pas contre les religions, quand même ! Je lui concède qu’il ne fut pas un athée stupide, mais quel écho aurait aujourd’hui de tels propos ?

 

Saint-Jean Chrysostome  dont l’exemple et même le patronyme a été repris par plusieurs loges maçonniques, martèle dans ses sermons en parlant des juifs :

 

« Ce peuple de chiens à la nuque raide dont les synagogues sont des tanières de bêtes impures. »

 

Il est difficile de trouver plus de haine.

 

Plus près de nous en pleine affaire Dreyfus le journal La Croix se proclama avec force et fierté le journal le plus anti-juif de France. A noter qu’il vient d’être consacré comme le meilleur journal de France en 2019.

 

 

 

Voilà des exemples de haine anti juifs, haine qui touche la société et les religions. Pourtant le peuple de l’ancienne et la nouvelle alliance, sont frères il y a l’ainé, et le cadet.

Les rituels maçonniques qui font référence au symbolisme de la construction du temple de Salomon et l’ancienne alliance, puis avec la Jérusalem céleste de Jean de Patmos à la nouvelle alliance sont conformes au désir de spiritualité et de tolérance des sœurs et des frères.

 

C’est donc pour être en conformité avec leurs serments que les francs-maçons sont également amis des pauvres et des riches pourvus qu’ils soient vertueux et s’imposent d’accueillir dans leur loges toutes les femmes et les hommes sans ostracisme, sans distinctions par rapport à leurs convictions religieuses ou non et politiques à l’exception des extrêmes qui divisent, la franc-maçonnerie restant un de seuls centres de culture de l’amour fraternel.

 

La tolérance n’empêche pas la force de la justice, l’actualité récente interroge sur notre capacité de républicain laïque à protéger sans distinctions tous les citoyens. Quand l’Alya n’est plus seulement un retour vers plus de spiritualité, mais une fuite Israël pour trouver un refuge, quand des juifs de plus en plus nombreux sont poussés en dehors de leurs communes de France par l’intolérance et la haine.

L’affaire Sarah Halimi renforce cette incompréhension, s’il suffit d’être consommateur occasionnel ou régulier de substances pour pouvoir crier sa haine et tuer, sans risquer même d’être jugé, en étant déclaré irresponsable par un expert. Il ne s’agit pas de renoncer à la notion d’irresponsabilité mais au moins de laisser la justice fut-elle humaine faire son travail, ne doutons pas que cet état de fait fera jurisprudence, et imaginons un instant une telle résolution pour les accusés du procès de Nuremberg ! Qui suis-je pour juger me direz-vous, je me refuse simplement à regarder ailleurs, pour éviter que nous soyons bientôt peut-être tous obligés de faire notre Alya.

 

Jean-François Guerry

Je n’ai rien dit... 

« Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste 

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste 

Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit, je n’étais pas juif 

Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit, j'étais protestant... 

... Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait plus personne pour dire quelque chose » 

Pasteur Martin Niemöller 

Président des Eglises réformées de Hesse-Wassau. Partisan de l'arrivée d'Hitler puis résistant. Déporté à Dachau de 1938 à 1945 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog