Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois

RÉPONSE AU COMMENTAIRE

 

Galinier (email) le mardi 28 janvier 2020 à 13:53 sur ACTUALITÉS GRANDE LOGE DE FRANCE

Je pense que les hauts grades, appellation injustifiée et orgueilleuse pour moi, représentent une maçonnerie de complément souvent sectaire. Elle repose malheureusement, d'une manière pratiquement exclusive, sur des légendes et religions révélées. C'est toujours intéressant d'apprendre quelque chose, mais je pense que les Loges bleues et leurs symboles, sont l'amande lumineuse de la maçonnerie. Entrer dans le Pentagramme, c'est un exemple, il faudrait des années lumière pour en faire le tour. C'est l'astronomie de l'Univers. Laissons les religions aux prêtres et, revenons aux Lumières. Là est la vraie maçonnerie, qu'il faut prolonger et adapter à notre époque, sans oublier les besoins importants des hommes d'aujourd'hui. Nous souffrons d'absentéisme dans nos Loges. La maçonnerie se dématérialise, aux yeux des médias et profanes. Elle peut mourir par manque d'intérêt, de fraternité et cotisations lourdes, sur le budget des frères. J'ai 40 années de maçonnerie. J'ai été maçon régulier dans les hauts grades du RER. Je pense qu'il est temps de penser à notre avenir en laissant à la porte du Temple métaux et honneurs. C.G - Réponse à PM ADAM.

 

Bonjour Cher Galinier,

 

C’est sans esprit de polémique que je réponds à ton commentaire, je suis d’ailleurs en accord avec toi sur quelques points de ton commentaire, je veux simplement exposer mon point de vue à l’aune de mon ancienneté dans notre noble institution qui depuis plus de 300 ans a permis de donner la Lumière à ceux qui l’ont demandé.

À propos de l’appellation « hauts grades » elle m’a toujours gêné également, elle véhicule au premier degré une forme d’orgueil, si l’adverbe introduit une graduation qui n’est pas justifiée si elle a instituer une hiérarchie d’honneur, mais l’adverbe haut est polysémique, vouloir s’élever spirituellement n’est pas condamnable, ni d’ailleurs l’exclusivité des dits « hauts grades ». L’on peut faire un parcours initiatique toute une vie à travers les trois premiers grades des loges symboliques ou bleues.

Je préfère donc le terme de : grades de perfectionnement, que je sois maçon en loge bleue ou en loge de perfection, j’ai trouvé à me perfectionner, et au-delà de la même manière a transmettre et à combattre en maître maçon ou dans les grades chevalerie spirituelle.

C’est pour moi la volonté, l’élan spirituel qui importe, la hiérarchie doit être spirituelle.

Ce qui compte pour moi ce n’est pas le camion des apparences, mais le fret qu’il transporte.

Il n’y a pas de polémique à faire, surtout en France la Franc-Maçonnerie est tellement variée, l’offre dépasse la demande comme le témoignent les micro obédiences et les loges aux colonnes dégarnies, chacun peut cheminer dans cette grande maison, il y a plusieurs pièces, chacun profite des fondations, jusqu’à la toiture qui s’écroulerait sans elles.

 

Si la richesse des premiers grades est infinie, cela n’occulte pas la lumière des grades de perfectionnement.

À propos des religions, je suis de ton avis, en Franc-Maçonnerie pas de prêtres, de guides, de gourous, nous avons nos rituels. Mais la Franc-Maçonnerie est perméable aux valeurs universelles, qu’elles soit communes ou pas avec celles des religions, des philosophies, des écoles de pensée, elle retient la substantifique moelle de ces valeurs, en restant imperméables aux dogmes, le Franc-Maçon juge par lui-même, avec la Lumière de la raison, mais aussi de mon point du vue avec son intuition intime, il a besoin du savoir, pour prétendre accéder à la Connaissance.

 

La lumière n’a pas de limites, elle éclaire les compagnons sur le chemin, et elle illumine les maîtres, la lumière est présente dans toutes les loges, sans discrimination, elle n’est ni plus, ni moins bonne selon les loges, elle est, tout simplement et elle est le tout.

 

Mon frère sur la nécessaire adaptation de la Franc-Maçonnerie à notre siècle, si tu parles du dépoussiérage des rituels, j’abonde la langue du XVII ou du XVIIIème siècle n’est celle d’aujourd’hui, mais les valeurs universelles traversent, l’espace et le temps, elles sont un trésor. Il faut que ces valeurs franchissent les portes des loges, si non à quoi serviraient t’elles sinon à développer une sorte d’Hubris parmi les frères.

 

Le franc-maçon doit devenir un temple de l’esprit pour rayonner humblement dans le monde, sans ostentation. Ainsi la fidélité à sa loge bleue, son travail, sa persévérance et sa présence en loge sont des devoirs naturels pour lui. L’absentéisme en loge, est la négation de l’initiation maçonnique dont la spécificité est qu’elle est individuelle et se réalise dans un cadre collectif, l’initié se nourrit des différences.

 

Au manque d’intérêt des frères dans leur loge, qui est un constat dans certaines loges, il est constant d’observer que cela tient d’abord au manque de travail en loge, ensuite au manque de formation, d’instruction, de propédeutique, c’est la responsabilité des maître maçons, ne faut-il pas aussi donner une perspective aux maîtres ? Selon leur désir les loges de perfection peuvent êtres cette perspective.

 

J’en viens au montant des cotisations, en ce qui concerne strictement ce qui est du fonctionnement, du rayonnement, de la protection du rite, de l’administration de l’obédience, pour moi par exemple cela représente 190,00 € par an, c’est-à-dire 0,53 € par jour soit la moitié du prix d’un café, soit 8 livres par an, soit 2 fois qu’un abonnement pour un portable etc.. 

La cotisation totale est d’environ 350,00 € par an on n’arrive là au prix d’un café par jour. 

 

Je conclurais mon frère, en disant que la Franc-Maçonnerie centre d’union fraternel, mérite mieux qu’une opposition entre la maçonnerie des trois premiers grades et les loges de perfectionnement. Chacun peut trouver son bonheur dans cette grande maison, pourvu qu’il en ait la volonté, la vraie maçonnerie est celle de l’amour fraternel.

 

Jean-François Guerry.

Commenter cet article

cincinnatus 02/02/2020 11:33

Mon précédent commentaire a été tronqué, voici la suite.....
Que la GLUA ne se soit pas manifestée sur ces loges américaines est en effet scandaleux, peut être est elle gênée elle aussi quant à l'attitude à adopter, mais il est triste de constater que la maison mère de la Maçonnerie ne puisse se résoudre à trancher sur ce sujet!
Une idée me vient à l'esprit, pourquoi ne pas remplacer les livres sacrés, Bible, Coran,...par d'autres ouvrages qui ne seraient pas en contradiction avec nos nouvelles "valeurs"
Je songe aux "Recettes de Tante Marie", à "l'Annuaire des PTT", au "Guide Michelin",...sans exclure le Kama Sutra!

cincinnatus 01/02/2020 15:09

BAF Galinier
Ton commentaire du 31/01
Voici donc relancé le débat sur la présence d'homosexuels dans nos loges!
Personnellement je m'en f...., à condition toutefois que ces braves gens ne viennent pas m'indisposer et que la promotion canapé entre un VM libidineux et un jeune éphèbe, apprenti de son état, ne vienne perturber la "belle harmonie" de la loge!
Cependant, et je m'en suis déjà expliqué dans ces colonnes, une chose m'est insupportable, c'est l'hypocrisie dont la FM fait preuve à ce sujet!
En effet, dans la Maçonnerie, régulière tout au moins, nous prenons nos engagements sur la Bible laquelle condamne d'une façon non ambiguë (Lévitique 18/22, 20/13, Corinthiens 6/9,10) ce genre de moeurs, aussi, admettre sur nos colonnes des personnes qui les pratiquent me parait il incompatible avec la présence du VSL en loge.
Alors de deux choses l'une, ou bien la Maçonnerie retire des temples le livre sacré et admet sans réserve les "homos" dans les loges, ou bien elle respecte les exigences de la Bible et refuse l'accès au Temple des pré- cités.
La Maçonnerie sera t'elle "claire" un jour sur ce problème?
Que la GLUA ne se soit pas manifestée sur ces loges américaines est en effet scandaleux

cincinnatus 30/01/2020 19:03

Mon BAF Galinier
Nous sommes , parait il, les héritiers ou successeurs des loges opératives.
Question:
Les loges pré- citées, celles des constructeurs de cathédrales, relevaient elles, elles, d'une "grande Loge", autrement dit d'une obédience?
Si ce n'est pas le cas alors supprimons ces dernières, cela coûtera moins cher et les épouses n'en seront que plus satisfaites!
Peut être devrions nous envisager de mettre en place seulement une sorte de directoire, lequel n'aurait à se soucier que du respect des rites, tout le reste, finances, initiations, discipline, etc... ne relevant que de l'autorité de la loge.
Est ce utopique?
Puisque le problème des "métaux" a été abordé dans ton commentaire, parlons du prix des décors qui atteignent des sommets!
Il est heureux que je sois resté RF (dans mon obédience d'origine au sud de la Méditerranée) et que je ne sois pas "passé" TRF, car vu le coût du tablier et des divers gadgets qui nous transforment parfois en véritables maréchaux soviétiques, ma femme aurait sans doute demandé le divorce!

galinier 31/01/2020 16:12

Mon BAF Cincinnatus, tu étais certainement dans cette maçonnerie sectaire GLUA made in monopole Anglais, véritable miroir aux alouettes. J'ai été RF également. Les décors de cette maçonnerie sectaire sont très onéreux et ils le restent toujours. Aux USA certaines Obédiences régulières de la marque Anglaise, ont rejetés hors de leurs Loges, les homosexuels. La GLUA depuis, ne s'est toujours pas manifestée. C'est honteux. G.C

jean françois 31/01/2020 08:19

Bonjour Mon B A F Cher Cincinnatus
À ma connaissance et sauf erreur de ma part une tel corps maçonnique existe chez nos voisins Suisse, La Grande Loge Alpina réputée pour ses travaux ( ainsi d'ailleurs que le GO de Suisse), la GL Alpina donc a deux structures le Grand Maître gère le rite et la transmission initiatique se consacre donc essentiellement à tous ce qui relève de l'objet même de la Franc-Maçonnerie, c'est un Grand Maître choisi pour sa sagesse et ses connaissances du rite et sa fraternité. À côté il existe un président d'association élu pour sa rigueur administrative qui gère donc l'obédience les deux fonctions étant totalement séparées.
Je n'ai pas par ailleurs d'indications sur la taille des tabliers et le poids des médailles ? Sans doute que d'autres frères pourront enrichir ce commentaire ou le rectifié avec la rigueur de leur équerre et l'ouverture de leur compas
Jean-François

Galinier 29/01/2020 18:53

Mon B.A.F Jean François, merci de ta réponse. Je suis d'accord avec toi, nos rituels sont des trésors, mais la maçonnerie doit quand même évoluer, tout en gardant précieusement ses fondamentaux. Les hauts grades pour moi, sans vouloir être péjoratif, représentent une maçonnerie de complémentarité, sans plus.Elle doit s'adapter à l'esprit de notre temps, c'est inéluctable. Je n'ai cependant aucune, opposition, entre les trois premiers grades des Loges bleues et la maçonnerie de perfectionnement. En ce qui concerne, nos Loges, qui souffrent énormément d'absentéisme. Je pense qu'il serait bon qu'en complément du collège des grands officiers, qui participent aux cérémonies d'élévations, dans chaque rites de nos Loges, que des frères choisis en fonction de leur ancienneté et professionnalisme, aillent dans les Loges, pour dispenser sur place, c'est important, en fonction de mon ancienneté et, cela dit en toute humilité , un enseignement maçonnique assez général, selon les besoins du VM en exercice. La maçonnerie change. Il y a eu les grands constructeurs opératifs, puis les lumières et, aujourd'hui, il lui faut une nouvelle évolution. Je pense à Darwin et à son intelligence de la nature. Pour revenir aux cotisations effectivement 390 euros l'an, n'est pas une dépense énorme, mais il faut y ajouter la cotisation, des grades de perfectionnements et les agapes qui accompagnent les travaux. Pour beaucoup de frères, c'est très onéreux. Je pense que certaines Obédiences devront malheureusement vendre certains immeubles, dont la vétusté est par trop avancée. C'est la loi d'un marché, qui peut être affecté par des démissions nombreuses. La GNLF il y a 10 ans à subit un véritable tsunami qui doit nous tenir en éveil, car tout est possible Fraternellement mon B.A.F. C.G .- PS tu as mon mail, nous pouvons directement échanger, si tu le désires.

jean françois 30/01/2020 08:46

Mon B A F Cher Galinier, je vois que nous sommes globalement d'accord, (les différences enrichissent toujours), ce n'est pas une surprise, ayant tous les deux quelques années de maçonnerie pour moi 33 ans cette année, dont 20 ans à la GLNF, que j'ai quitté au moment des problèmes que nous connaissons, pour rejoindre la GLDF. J'abonde sur le terme de complémentarité des grades de perfectionnement, qui seraient vides de sens sans avoir franchit avec fidélité, et persévérance les 3 premiers degrés qui contiennent le tout. L'absentéisme est pour moi (sauf cas de force majeur) un renoncement au chemin initiatique, il induit la tentation " d'un recrutement forcené", et de ce fait l'on néglige l'accompagnement des frères sur le chemin de la connaissance des rituels et de la découverte des idées universelles dissimulées sous les symboles, idées qui doivent êtres mises en pratique, sous peine se desséchées dans le monde profane. Quand aux cérémonies d'installation ds VM est-elle utile dans la forme actuelle très administrative (à la GLDF), les représentants de l'obédience pourraient revenir aux temps anciens où les VM descendant de chaire installaient leur successeurs, transmission beaucoup plus initiatique que celle pratiquée par des officiers dont c'est parfois la première visite en loge.
Pour les cotisations je te suis également c'est le cumul qui ferme la porte à de nombreux profanes, pour ma part je pense qu'il faut que les obédiences vivent néanmoins et soient bien structurées pour pouvoir transmettre dans la rigueur, on sait ce qu'il advient des loges dites sauvages qui tournent en rond, avec quelques frères et parfois des VM à vie ! Pour les problèmes financiers on a parfois dans les obédiences une volonté patrimoniale immobilière démesurée. Personnellement ma loge ouvre ses travaux dans une taverne et les cotisation sont presque réduites de moitié. Il faudrait aussi une plus grande solidarité entre frères et avec l'obédience, pour aider les frères les plus modestes, sans ostentation avec discrétion comme il est d'usage.
Voilà quelques réflexions de ce jour pour ce qui est correspondre en direct bien volontiers je ne sais pas si j'ai en mémoire ton mail tu peux me réexpédier un message sur la boîte : courrierlafmaucoeur@gmail.com
B F
Jean-François

claudius 29/01/2020 13:41

Je partage les propos de galinier et de cincinnatus,, parfois mes propos que je juge réalistes ne sont pas publiés sur ce Blog, ayant eu tout au long de mon parcours Maçonnique la volonté d'une expression qui frappe pour éveiller ceux qui se cachent dans le feutré des mots ou bien ceux qui s'expriment avec emphase afin d'être honorés par leur prétentieuse culture.
Le recrutement ne peut se faire qu'en faisant le tri de certaines connaissances profanes afin qu'elles puissent être reconnues pour telles, à la condition aussi que le futur parrain ait travaillé son égo afin d'être en mesure d'être reconnu lui aussi pour tel , par le profane qu'il contacte.
Le réveil face au désenchantement de la fréquentation des loges repose à mon humble avis au talent du frère orateur, pourvoyeur de nouveautés culturelles, à la fois riches et concises.Par expérience en maçonnerie il y a de nombreux Wagons avec de nombreux voyageurs, aussi il faut des locomotives de qualité pour les tirer à gravir les merveilleux 3 degrés de l'initiation.
J'ai dit!
Claudius

jean françois 30/01/2020 16:15

Mon B A F Galinier je suis heureux de savoir que tu as pu poursuivre ton chemin à la GLAMF où comme tu l'imagines j'ai beaucoup de frères avec qui je suis en relation avec joie, nous avons tant partagés ensemble.Si tes pas te guident en Bretagne j'airais plaisir à te rencontrer
BF
Jean-François

galinier 30/01/2020 12:14

Mon B.A.F Jean François, je suis tellement d'accord avec ton commentaire, que je ne peux plus rien te dire. J'ai été 32 ans à la GNLF. J'y suis né et j'ai terminé comme grand officier. Je respecte et aime ton Obédience. Je pense que pour les cotisations elles devraient être au maximum de 200 euros l'an pour les Loges bleues. Nos frères souffrent du chômage et de salaires peu élevés, maxi en général 2000 euros par mois, selon des statistiques Français. Les épouses expriment leurs mécontentements. pour les frais de restaurant et agapes.Les GM des Obédiences semblent souvent par trop isolés dans leur tour d'ivoire. Je suis à la Glamf depuis 2010. J'ai aidé à son développement, au départ. Il faut sauver notre maçonnerie et je pense avoir quelques solutionsen toute humilité. Fraternellement. C.G

cincinnatus 29/01/2020 11:25

Je suis de ceux qui ont toujours ironisé sur les fameux "hauts grades", et la raison de cette attitude ne réside pas seulement dans le fait que j'appartiens à une obédience qui n'en possède pas,( ce qui fait donc de ses membres des primitifs attardés!), mais aussi et surtout, dans l'observation critique que j'ai pu faire sur nombre de ceux qui adhèrent à cette hiérarchie et se prennent pour Hiram lui même!
"Tu permets je suis XVIIIème,et je sais de quoi je parle", me suis je parfois entendu dire, quelle prétention et quelle rigolade, mais aussi quel affront fait à la véritable Maçonnerie qui se doit d'être humble et modeste!
A une époque on m'a suggéré de rejoindre ce super Ordre," j'avais le niveau" parait il (!) et en plus je pourrai côtoyer des "gens intelligents"!
Comme aurait dit Sacha Guitry , une seule solution...la fuite!
Certes il y a de braves frangins qui relèvent des "grades de perfection" et ils ont droit à toute ma sympathie, même si elle est un peu amusée, mais à côté d'eux, gens sincères et respectables, combien de "m'as tu vu" et de 'frères" qui ne font que rechercher dans leur ascension vers le 33éme du REAA ou du 99ème d'une certaine obédience, une reconnaissance, un pouvoir....qu'ils n'ont sans doute jamais obtenus ailleurs!
J'ai connu un Grand Maître, africain, qui me disait que "plus on montait dans ces degrés moins on trouvait de Maçonnerie", et je pense qu'il n'avait pas tout à fait tort!
Il est bien évident que je vais me faire malmener, tant pis, mais afin de me faire pardonner un peu mes impertinences, je dirai que ce qui existe au niveau des hauts grades se retrouve également hélas, dans les "simples loges bleues" où d'aucuns se prennent parfois la tête!
Le responsable de cette situation est probablement à rechercher dans le recrutement lequel semble privilégier avant tout......le copinage !

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog