Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
CONVERSATION : Des pensées de Marc Aurèle au Cabinet de Réflexion.

 

Conversation : Des pensées de Marc Aurèle au Cabinet Réflexion Maçonnique.

 

Marc Aurèle dans pensées pour moi-même - Qui a vu ce qui est dans le présent a tout vu, et tout ce qui a été de toute éternité et, tout ce qui sera dans l'infini du temps.  Tu as subsisté comme partie du tout. Tu disparaitras dans ce qui t'a produit, ou plutôt, tu seras repris, par la transformation, dans sa raison génératrice. - La mort est la cessation des représentations qui nous viennent des sens, des impulsions, qui nous meuvent comme avec des cordons, du mouvement de la pensée et du service de la chair. - Tout est éphémère, et le fait de se souvenir, est l'objet dont on se souvient. Tout ce qui arrive est aussi habituel et prévu que la rose au printemps et les fruits en été ; il en est ainsi de la maladie et la mort, de la calomnie, des embûches et de tout ce qui réjouit ou afflige les sots. - Ne suppose pas, si quelque t'es difficile, que cette chose soit impossible à l'homme. Mais si une chose est possible et naturelle à l'homme, pense aussi qu'elle est à ta portée. J'ai retrouvé un de mes vieux texte archivé de 5982, sur la pensée. Je pense à notre Cabinet de réflexions)

La pensée peut se soustraire au regard du soleil. La pensée bien qu'aucune serrure ne l'enferme, demeure cachée, impénétrable à toute créature ; la pensée se sont les ténèbres où ne pénètre aucune lueur. Mais la divinité à le pouvoir de tout éclairer; son éclat rayonne à travers les parois du cabinet de réflexions, enveloppé par les ténèbres, d'un esprit émanant du monde profane. On peut comparer ces remarques au symbole du Bouddha, dont le nom signifie l'éveillé. L'être humain enveloppé, enfermé dans sa pensée, attend qu'un rayon de la lumière divine vienne l'éveiller. Cet être humain choisi et récipiendaire, en pensée, est prisonnier de la MAYA, c'est à dire l'illusion. La lumière divine fait disparaitre l'illusion et donc la souffrance. C'est aussi le stade auquel devait parvenir les vrais Cathares, ceux qui des purs deviennent des parfaits.  

C.Galinier

CONVERSATION : Des pensées de Marc Aurèle au Cabinet de Réflexion.

Les pensées de Marc Aurèle, sont un peu pour moi, mon cher Claude comme un testament philosophique permanent, un tribunal de ma conscience, ou un exercice spirituel récurrent, ces exercices spirituels de la philosophie antique bien décrits par Pierre Hadot. Comme sont aussi nos tenues maçonniques.Chaque jour qui se lève, déchire le voile des ténèbres et accueille la lumière.

 

C’est le paradoxe apparent du cabinet de réflexion maçonnique. Quand je ferme la porte aux tumultes profanes, aux lumières artificielles du monde de la matière, et que j’ouvre la porte du cabinet noir, la porte des profondeurs de la caverne, là d'où monte la vraie lumière, celle qui illumine tout homme jusqu’au plus profond de son être intérieur.

 

Alors le chemin, l’initium, l’entrée dans la Lumière, dans la vraie lumière commence.

 

Comme Marc Aurèle qui recommandait chaque soir d’écrire ce que nous avions fait de bien, quand le soleil finissait sa course quotidienne. Le profane devant la feuille blanche de son testament philosophique, au midi de sa vie, dans la pleine lumière du cabinet noir, (l'Outrenoir de Pierre Soulages, qui est en fait une ode à la lumière) se pose la question du pourquoi de son engagement, du pourquoi de sa participation à un ordre initiatique et fraternel, de ses devoirs envers les autres, de ses devoirs envers lui-même, du sens de sa vie, de la vraie vie.

 

Marc Aurèle disait qu’il faut prendre soin de soi, de son soi, ce n’est pas autre chose que de construire, de se construire. Il disait encore que l’on prend trop de soin des choses matérielles, et que l'on se néglige.

 

C’est pourquoi chaque jour il faut écrire son testament philosophique, dis autrement vivre le jour présent, comme si c’était notre dernier jour. La fréquentation, la pleine conscience de la mort est un hymne, un chant pour la beauté de la vie. L’éveil du cabinet de réflexion, le choc initiatique, prémisse d’une nouvelle vie, celle de la beauté de l’esprit, qui peu à peu grossira en nous et dominera la matière, le maître intérieur apparaîtra alors plus radieux que jamais.

 

Cette conversation mon cher Claude sur notre vécu  individuel, personnel, et à la fois semblable est une relation d’esprit à esprit, possible par le vécu, par le lien du rituel initiatique, ce que Marc Aurèle recommandait dans son livre VI avec sa pensée 54 :

 

« Habitue-toi à écouter attentivement les paroles d’autrui ; entre autant que possible, dans l’esprit de celui parle. »

 

C’est tout le génie du rite initiatique maçonnique, qui régénère en nous, ce que nous avons vécu, à chaque cérémonie initiatique nouvelle. Montaigne disait : parce que c’était lui, parce que c’était moi.

 

Jean-François Guerry.

Commenter cet article

claudius 17/02/2020 09:38

Bravo mes FF:., vous êtes des enchanteurs par l'élégance de vos propos, leur profondeur, vous savez puiser dans les pensées des illustres qui nous ont précédés ,ce qui permet l'enrichissement de nos esprits, saturés de matérialité, alors que les illustres d'aujourd'hui hormis les scientifiques de la médecine ,ne sont que des incapables du devenir de la plénitude.
Claudius

Galinier 14/02/2020 10:44

Marc Aurèle était aussi le livre de chevet du Président Américain Clinton.Marc Aurèle, pour cette époque était un empereur érudit tourné vers le philosophie et les sciences notamment celles des Grecques. Pythagore, Socrate, Platon,Démocrite et les atomes. Une véritable corne d'abondance portée sur les épaules de véritables géants. Les Philosophes, les peintres des Lumières sont très imprégnés intellectuellement aussi par ces géants et de l'histoire Romaine avec les Etrusques. Ce peuple arrivé des mers, mais on se sait d'où. A véritablement inventé la civilisation Romaine. Notamment la construction de Rome avec la Louve qui allaite ses petits . C'était des grands constructeurs des aqueducs, des ports et autres. L'histoire de Rome, deux frères dont l'un est tué par l'autre s'apparente à la Genèse biblique. C.G

cincinnatus 14/02/2020 19:28

Désolé mon F Galinier mais là non plus je ne vois le rapport avec la question posée, à savoir le lien qui peut exister entre la lumière, l'illusion et la souffrance?
Quant au grand Marc Aurèle, même si bien évidemment j'ai eu à disserter sur ses "Pensées" quand j'étais en terminale (1958) je ne suis pas spécialiste de la philo .
Par contre pour ce qui est des atomes, à l'occasion, on pourrait en parler.
Précisons cependant que depuis l'époque où des cerveaux supérieurs, Démocrite que tu cites mais aussi Leucippe, ont lancé l'idée de particules insécables, "atomos" , ce que les atomes ne sont pas , les choses ont évolué.
Un coup fatal a failli être porté à cette émergence de la science quand des rigolos ont inventé les 4 éléments chers aux alchimistes, mais heureusement la "lumière" nous a été donnée par la suite, les 4 éléments initiaux ont regagné le domaine du folklore et on en a découvert ou "fabriqué" plus d'une centaine!

cincinnatus 14/02/2020 10:18

BAF Galinier:
Je lis ta réflexion suite au rappel que tu fais des pensées de Marc Aurèle:
" La lumière divine fait disparaitre l'illusion et donc la souffrance. C'est aussi le stade auquel devait parvenir les vrais Cathares, ceux qui des purs deviennent des parfaits."
L'ultime lumière que ces malheureux ont connu était celle du bûcher et je ne pense pas que ce qu'ils ont ressenti ait été une illusion, leur souffrance devait être bien réelle !

BAF JFG
Je ne comprends pas cette allusion que tu fais à La Boétie, son amitié avec l'illustre Montaigne est bien connue et célébrée comme un modèle, mais quitte à passer pour un attardé qu'est ce que cette citation vient faire dans le contexte?
Quelque chose m'échappe, ce doit être le grand âge!

jean françois 15/02/2020 16:20

Bonjour Mon B A F Claude,

Je tente de répondre à ton interrogation sur la présence de la Boétie dans ma réflexion sur Marc Aurèle et ses Pensées pour soi-même. Mon imagination m'a fait revoir la scène du miroir connue des initiés (R E A A) Quand marc Aurèle nous demande de prendre soin de notre soi, il ne s'agit bien sûr avant tout de ce soi, qui n'est pas moi, que je vois dans le regard de l'autre, différend mais aussi semblable par le partage, des valeurs spirituelles qui nous sont communes et des lesquelles nous nous reconnaissons (comme tels) c'est là que lui devient moi, et que le chemin se prolonge par le passage du Je au nous thème sur lequel mon passé Très Sage nous as demandé de réfléchir pendant trois ans.
Ce sont bien sûr que des réflexions personnelles.
BF
Jean-François

Galinier 14/02/2020 18:54

Mon BAF Cincinnatus. J'aime ton humour et, pour essayer de te répondre. Cela fait partie des massacres de l'inquisition avec le Duc de Montfort et son Prélat ( tuer les tous, Dieu reconnaitra les siens. Le catharisme débute chez les Esséniens, puis les Bulgares et en finalité le sud de notre Pays.Peut être que nous maçons, rôtirons, sur le bûcher de l'O.E, pour ne pas avoir été exemplaires, spoliant la Lumières des Anciens. Frat. C.G

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog