Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LA BEAUTÉ DE L'ORDRE

LA BEAUTÉ DE L’ORDRE

 

 

Mes sœurs, mes frères, à l’ordre, la mise à l’ordre est une mise en ordre, quoi de plus normal que de mettre de l’ordre en soi, pour pouvoir transmettre ce que l’on a reçu, c’est un acte de fraternité envers les autres.

La franc-maçonnerie est un ordre initiatique fondé sur la fraternité, chaque grade de l’ordre est en correspondance avec un degré initiatique, un échelon de sa conscience, favorisant le développement temporel, intellectuel mais surtout spirituel, l’ensemble formant une unicité harmonieuse.

 

Cette hiérarchie spirituelle justifie l’allégeance à l’ordre dans l’honneur. C’est pourquoi sans faiblesse que nous recevrons à l’ordre et dans l’ordre les postulants aux lumières de l’esprit, qui en sont dignes, futurs transmetteurs de la tradition dans sa pureté.

 

À chaque étape de l’initiation, il faudra avoir l’âge, connaître les mots et les gestes. Il faut certes demander, mais avant tout chercher et frapper pour recevoir. Apprendre à se servir des outils symboliques, pratiquer régulièrement, c’est l’impérieuse nécessité du polissage de la pierre, du burinage dans le marbre, la recherche exigeante qui demande force et persévérance, il faut être membre titulaire mais surtout actif de la fraternité, la hiérarchie spirituelle doit toujours dominer la hiérarchie d’honneur, le franc-maçon recevra le laurier de la gloire, de la victoire, la paix de l’olivier et l’acacia imputrescible, secret, obéissance et fidélité.

C’est de ces bois que sont faits les hommes véritables et les maçons reconnus comme tels, ils savent construire et se construire.

 

L’apprenti après avoir effectué sa maturation en silence dans l’œuf cosmique de sa Loge mère, casse la coquille, perce le secret de l’intérieur de sa pierre, prend son envol, son essor sur le chemin de l’étoile, il partage le pain des compagnons avec ses frères, il voyage tel Ulysse et il reviendra dans sa Loge mère, transmettre une main sur le cœur et l’autre orientée vers le feu du soleil qui régénère sans cesse le phénix.

 

À l’ordre encore, il passera de l’équerre de la rigueur de l’équerre à l’ouverture du compas, du phénix radieux au pélican de l’amour fraternel, qui s’élève majestueux en beauté dans l’ordre cosmique.

 

Jean-François Guerry.

LA BEAUTÉ DE L'ORDRE

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog