Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
RÉFLEXION DE LA RELIGION DE LA FRANC-MAÇONNERIE

La  Franc- Maçonnerie spéculative et la religion.

Si la maçonnerie spéculative nie la valeur objective de la Bible, comment expliquer la présence de la Bible, lors des travaux au REAA. Comment expliquer  que ce régime appelle la Bible, une grande lumière. Au chapitre 1 de sa constitution, la GLDF, définit la maçonnerie  comme un ordre traditionnel. Quel est le sens du traditionnel. Dans sa déclaration de principes de 5/12/1955, la GLDF affirme travailler conformément aux traditions de l’ordre. Ce qui signifie, en se référant  à l’origine de ses symboles Bibliques et Grecs. Biblique, c’est l’être, YAVH, qui se révèle. Puis, l’origine visionnaire des Prophètes, qui avant d’être appelés Prophètes, s’appelaient voyants. Les symboles de la philosophie Grecque depuis  les Présocratiques, jusqu’au Néoplatoniciens, sont traditionnels en raison de l’origine ontologique de leur symbolisme. La double origine traditionnelle des éléments Bibliques et Grecs, impliquent nécessairement le caractère révélé de cette religion. Elle affirme donc du même coup le caractère révélé de sa symbolique Biblique et Grec . La maçonnerie est indifférente en matière de religion. Elle exclut la pratique de la religion Chrétienne.  

La maçonnerie n’est pas une doctrine, une théorie mais un art pratique comme l’indique les deux grandes lumières de la franc-maçonnerie, c'est-à-dire l’Equerre et le Compas. Le travail en Loge qui est un travail personnalisant  de confrontation par l’esprit, des maçons entre eux. ( intersubjectivité ). Les symboles n’enseignent rien, mais invitent chaque maçon à déchiffrer leurs sens dans la perspective d’un travail sur soi-même de perfectionnement moral. Attendu que la maçonnerie ne livre aux maçons que des symboles et non leur interprétation. Elle n’enseigne ni n’explique rien mais se contente de donner à penser. Les Rituels offrent un cadre de représentation que chaque franc-maçon peut remplir par sa conception personnelle.

On ne peut constater l’idéologie commune normative. Mais au contraire le relativisme fait partie de la conviction fondamentale des francs maçons. Le GADL’U est neutre, indéfini et ouvert à toute compréhension. Chacun peut y introduire une représentation de Dieu. Les églises enseignent. Elles sont dogmatiques, car elles exercent une fonction didactique. La maçonnerie n’est qu’une simple symbolique car elle n’enseigne rien directement ni explicitement . La maçonnerie identifie chaque maçon à une simple pierre destinée à prendre sa place, dans cette réalité collective, qu’est le Temple de l’humanité.

L’ histoire de la maçonnerie comprend trois périodes successives. Une première période dite opérative – celle des Loges ouvriers-maçons du bâtiment, qui va de la construction des Cathédrales à 1637. Une deuxième période dite de transition. Celle des loges opératives qui pour subsister se voient amenées  à recevoir des maçons dits spéculatifs de 1637 à 1722. 1637, indique l’apparition des Masons-Word, forme primitive  du rite d’initiation maçonnique.

Acceptation des premiers  non-maçons dans les Loges. La troisième et dernière période dite spéculative, qui est la nôtre et qui commence en 1723, date des Constitutions d’Anderson. Emmanuel Kant .- La religion… où dois je savoir par avance que quelque chose est un devoir  avant que je puisse le reconnaître comme commandement de Dieu., c’est la religion naturelle. Celui qui déclare que seule la religion naturelle est moralement nécessaire, c'est-à-dire un devoir peut se nommer aussi rationaliste. ( religion naturelle est le Noachisme ). Les symboles possèdent cinq sens distincts. Un sens moral, historique, philosophique, religieux et mystique. ( PESSOA ). Mes sources Patrick Négrier.  

Claude Galinier.

RÉFLEXION DE LA RELIGION DE LA FRANC-MAÇONNERIE

Commenter cet article

Charles-Bernard Jameux 03/03/2020 12:09

Un commentaire transmis par notre frère Charles-Bernard Jameux Poète, auteur, franc-maçon à l'origine de la thèse sur l'Art de la Mémoire en Franc-Maçonnerie, directeur de collection aux Editions Dervy ses ouvrages sont disponibles dans toutes les librairies. (éventuellement chez Amazon en dernier ressort)
Commentaire CB Jameux sur l’Art de la Mémoire.
Bonjour cher Jean-François,
Voici les commentaires que je te propose de communiquer à notre Frère Claude Galinier
1/ La présence de la Bible sur l'autel des serments :
Notre F. pointe à juste titre la différence fondamentale de nature entre F.M. et religion : "La franc-maçonnerie est indifférente en matière de religion. Elle exclut la pratique de la religion chrétienne." (je le cite). Il ne peut cependant ignorer que la Bible au REAA, présente sur l'autel des serments, y représente comme V.L.S. (V.S.L. en anglais) la Tradition universelle. Que révèle à l'historien cette apparente contradiction ?
La Bible sur cet autel est en réalité, noachisme aidant, d'apparition plus récente : postérieure à 1723 pour l'Angleterre, et à partir de 1802/1804 pour le REAA. Référence : Pierre MEREAUX : Les Constitutions d'Anderson, vérité ou imposture ? Ed. du rocher, 1995. Pareillement Jean BARLES.
2/ L'histoire de la maçonnerie comprend trois périodes successives :
La "deuxième période, dite de transition" n'est pas tant importante à nos yeux, au motif qu'elle illustre, mais en Ecosse seulement, l'entrée de nombreux "spéculatifs" dans des loges opératives.
C'est surtout parce que le "MASON WORD" exclusivement écossais (dont l'existence est mentionnée plus de dix fois entre 1637 et 1696, date à laquelle son contenu précis sera dévoilé dans le manuscrit d'Edimbourg) introduit dans la vie des loges un protorituel à la fois de reconnaissance et de réception contenant des éléments nouveaux qui étaient jusqu'alors complétement étrangers au rituel des Anciens Devoirs, à savoir ;
le Temple de Salomon comme prototype de l'art de construire
les signes corporels (main droite)
les mots de passe
le serment du secret(et non plus le serment sur les Anciens Devoirs)
l'identification du Métier avec la Géométrie
la création du symbole (J et B)
l'instruction par questions/réponses (sur le modèle calviniste presbytérien),
ces 7 points ayant en effet été historiquement mis en évidence par P.NEGRIER.
J'adhère bien sur à la présentation rapide que notre F. fait dans ce (trop) court texte de ton Overblog, mais je crois nécessaire de lui rappeler que toute présentation de nos origines historiques passe aussi par le rappel de la prééminence de l'Ecosse et d'elle seule. C'est ce que dit mon dernier livre.
Je t'embrasse bien fraternellement et amicalement.
Charles B. Jameux
A lire: Franc-Maçonnerie Temps, mémoire, symboles Chronique surréaliste et franc-maçonne de Charles Bernard Jameux Editions Dervy collection Pierre Vivante. avec une Préface de Jean-Pierre Lasalle

Galinier 01/03/2020 18:07

Qu'est ce que la terre par rapport à l'Univers avec ses milliards d'années lumière. Un grain de poussière éclairée par un rayon du soleil. Peut être est ce le centre de villégiature d'un GADL'U, qui vient se divertir, au rayon du grand magasin terrestre, de la souffrance des hommes. Un genre Grand Cirque Romain,avec vue en direct sur les tortures et la mort des victimes expiatoires. L'amour même pour Schopenhauer, sorte de bombe à neutrons destructrice, est une ruse de l'instinct pour avoir des enfants. Mais le G.A semble vouloir être bon bon, eu égard, à la petitesse de la Terre, par rapport à son ensemble l'Univers. Les trous noirs, dont celui de la voie lactée, notre voisine, mesure des milliards d'années lumière. C'est la grande caverne de Platon. Il y a cependant de la Lumière à l'intérieur, puisqu'il absorbe à l'image d'un aspirateur made in univers, tout, et même les étoiles. La puissance de gravité y est gigantesque et, même démesurée par rapport à la compréhension des hommes. Je me demande souvent, ce que je suis venu faire dans ce grand cirque du Bien et du Mal. Nous ne demandons pas à venir au monde et, sommes victime d'une sexualité sorte d'addiction, parentale, monstrueuse à la mode Schopenhauer. J'aime bien ce philosophe, qui tout compte fait m'amuse. Je présente mes excuses à mes descendants. L'éducation des enfants, les retraites à la Macron, le coronavirus, les impôts, la taxe carbone et toutes les joyeusetés de notre monde moderne enchanté. Mon cher Claudius, même Ponce Pilate s'en lavait les mains de la mort du Christ. A la SNCF, ils mettent toujours du charbon dans les TGV et, ils ne voient jamais leurs familles. Comment peux tu expliquer qu'ils ont quand même des enfants et, par quel miracle de grand Vaudou. Enfin ce soir, c'est dimanche assorti d'une bouteille de grand vin pour fêter, bientôt l'arrivée du printemps. Il y a une chanson avec le biniou, Jean François, aime bien les chansons. " Vive la Bretagne et ses marins, ils ont des chapeaux ronds ". Bises mon cher Claudius et bon dimanche. C.G

Galinier 01/03/2020 10:06

J'aime cet article. Jean François est un artiste, il met en valeur merveilleusement par ses illustrations symboliques, mes pauvres réflexions épistolaires. Jean François, sur cette terre Bretonne, est un maçon d'une intelligence maçonnique, assez rare. Il doit méditer beaucoup et souffrir aussi car, il vibre, dans son agrégation par l'esprit et le coeur au symbolisme. C'est un maçon né des atomes maçonnique, qui plus tard laissera une trace dans nos Temples. Un vrai maçon ne meurt jamais et sa mémoire telle celle d'Hiram, se réincarne dans les temps. C'est le crépuscule des Dieux de Wagner, avec ses nains qui courent dans la forêt de Brocéliande. Wagner a repris le Grall Christique qui est Français. C.G

claudius 01/03/2020 09:42

Présentement l'homme d'aujourd'hui dont certains ,créateurs de génie, lui ont permis de quitter temporairement notre Terre, de pouvoir contempler cette petite boule, qui vue du ciel, nous émerveille par sa beauté, elle flotte dans l'incommensurable mystère de la multitude de planètes qui gravitent autour d'elle, de retour , foulant à nouveau le sol ferme, l'esprit de l'homme se pose la question, qui est notre créateur et aussi de toutes choses étoffant notre parcours de vie et notre fin prévisible.Les hommes ont imaginé le polythéisme, puis le monothéisme en guise de soutien pour affronter les aléas de leur fragile existence. Pour nous maçons, nous nous invitons sous la protection d'un Grand Architecte , auteur de tout ce qui est !!! Serait-il l'auteur de l'infiniment petit d'un monde de virus mortifères, qui grouillent dans nos pauvres corps , notre esprit tente de les éradiquer,tantôt avec succès, hélas souvent avec des échecs.
Alors!!! Grand Architecte, tu t'en laves les mains, pour te protéger des virus de toutes sortes qui assaillent les hommes, nous constatons ton absence,tu nous déçois, aurais-tu fui, te cachant au sein de l'Orient Éternel?????? Que d'illusions et de désillusions.!!!!!!!!!
Claudius

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog