Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
SYNCHROTRON

SYNCHROTRON

 

 

La loge maçonnique est un Synchrotron. Un accélérateur d’électrons sur un parcours circulaire pourvu d’aimants, dirigeants les électrons sur l’orbite circulaire et atteignant pratiquement la vitesse de la lumière.

 

Le Synchrotron est une source de lumière dont l’extrême puissance permet l’exploration des matières inertes ou vivantes.

 

Il y a de la lumière dans le cœur des pierres et dans le cœur des femmes et des hommes. La loge maçonnique est le révélateur de cette lumière, l’apprenti maçon cherche la lumière au cœur de sa pierre brute, cette lumière dont l’intensité augmente du nadir au zénith, du cœur de la pierre, jusqu’à la Rose mystique, jusqu’à l’Éden du chevalier du Soleil, cette lumière qui régénère toutes les choses, des plus inertes au plus vivantes.

 

Comment dès lors s’étonner de la réponse du postulant à la question : Que demandez –vous ? La Lumière.

 

La loge rapproche les êtres en quête de la Lumière, dans un cercle au centre duquel se trouve le mandala maçonnique, le tapis de loge, tridimensionnel, en son centre descend le fil à plomb, la voie vers la quatrième dimension, l’échelle céleste.

 

Les sœurs et les frères réunis autour du tableau de loge sont des êtres synchrones, ils agissent en même temps, se dirigent ensemble dans la même direction, celle de la lumière éternelle. Ils sont traversés par les forces telluriques et célestes, ils sont des intermédiaires entre la terre et le ciel.

 

La loge Synchrotron, elle le lieu d’expansion de l’esprit, le Syn avec sa racine grecque Sun qui signifie :’ ensemble avec’, est à rapprocher par exemple de Synagogue le lieu de réunion de la communauté, ou mieux encore pour moi franc-maçon de Syncarpe qui vient du grec Karpos qui signifie fruit composé de coalescence de plusieurs fruits simples, je ne puis m’empêcher de penser aux graines des pommes de grenades qui ornent les colonnes de l’entrée du temple, ces graines qui sont autant de sœurs et de frères répartis sur l’ensemble de la terre et aussi réunis en force dans ces colonnes vertébrales qui montent de la terre au ciel.

 

Cela nous amène à réfléchir à cette étonnante Synchronicité développée par Car Gustave Jung, cette hypothèse pour l’explication globale du monde. Hasard, loi des séries, pourquoi sommes-nous réunis autour de ce tableau de loge, et que cherchons-nous individuellement et collectivement ?

 

En suivant cette thèse de Jung nous arrivons a penser qu’il n’y a pas de hasard, nous pensons à l’inconscient dans sa globalité et le hasard si l’on peut encore employer ce mot, prend du sens, l’imaginaire côtoie le réel, à moins que ce ne soit la trace, de la mémoire originelle, transmise de génération en génération.

 

Les pieds en équerre et la tête dans les étoiles, l’on participe à la création d’une harmonie, dont la conséquence est peut-être cette impalpable, indéfinissable égrégore, cette énergie cosmique qui se transmet dans une chaîne d’or spirituel, de corps à corps et de cœur à cœur.

 

Les photons de la lumière de l’inconscient collectif, parviennent jusqu’à notre inconscient personnel. Ce continuum de lumière est donc à la fois personnel et collectif. Il y a création d’un ordre qui allie recherche personnelle et projet collectif, une architecture suprême, supérieure propice à l’édification d’un temple de l’esprit universel, d’un monde meilleur, plus harmonieux. Ce monde se construit par l’action de la force des êtres synchrones, dans le Synchrotron de la loge maçonnique, la puissance de la lumière ainsi créée percute les portes du temple et se répand dans le monde.

 

Jean-François Guerry.

 

 

Sources d’inspiration : Le Littré et le livre de Jean-Luc Maxence Jung est l’avenir de la Franc-Maçonnerie. Chez Dervy Éditions.

Le terme synchrotron désigne un grand instrument électromagnétique destiné à l'accélération à haute énergie de particules élémentaires. Le plus grand accélérateur de type synchrotron est le Grand collisionneur de hadrons (LHC) de 27 kilomètres de circonférence, proche de Genève en Suisse, construit en 2008 par l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN).

 

La lumière synchrotron possède des caractéristiques exceptionnelles par comparaison aux sources de lumière classiques disponibles en laboratoire : son spectre d'émission s'étend de l'infrarouge aux rayons X avec une brillance (petite taille, intensité) exceptionnelle, le rayonnement est stable, pulsé, et avec une forte cohérence spatiale et temporelle. Il peut ainsi être comparé à un laser accordable sur une grande gamme de fréquences spectrales, depuis l'infrarouge lointain jusqu'aux rayons X durs pour les synchrotrons de 3e génération.

Il permet, par ses propriétés, l'accès à de nombreuses expériences, mises en œuvre sur des «lignes de lumière», véritables laboratoires fonctionnant en parallèle à partir d'un même anneau de stockage 

 

WIKIPEDIA.

 

SOLEIL est une source de lumière extrêmement puissante qui permet d'explorer la matière, inerte ou vivante.

Plus concrètement, c'est un accélérateur de particules qui produit un rayonnement synchrotron. Ce rayonnement est fourni par un anneau de stockage de 354 m de circonférence dans lequel des électrons de très haute énergie circulent quasiment à la vitesse de la lumière.

Capté à différents endroits de l'anneau, le rayonnement est canalisé vers des sorties, les lignes de lumières. Chaque ligne est un véritable laboratoire, instrumenté pour préparer et analyser les échantillons à étudier, et traiter les informations recueillies.

Opérationnel à partir de 2006, SOLEIL ouvre de nouvelles perspectives pour sonder la matière avec une résolution de l'ordre du millionième de mètres et une sensibilité à tous les types de matériaux. Ses applications sont multiples en physique, en chimie, en sciences de l'environnement, en médecine et en biologie.

Quelle est la différence entre un accélérateur de particules et un synchrotron ?

Un accélérateur sert à accélérer des particules élémentaires - protonsions, électrons, positons - pour les projeter contre des "cibles". Les collisions produites donnent naissance à d'autres constituants élémentaires. Un accélérateur sert donc essentiellement en recherche fondamentale. Le plus connu est celui du CERN à Genève.

Un synchrotron est un accélérateur d'électrons destiné à produire un rayonnement électromagnétique. Cette lumière est canalisée pour venir frapper la matière à explorer. Les applications concernent tous les domaines de la science.

Site : Futura Sciences.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog