Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
 COMMUNIQUÉ : URGENCE SANITAIRE

 COMMUNIQUÉ : URGENCE SANITAIRE

 

 

Pierre Dac créateur du journal l’Os à moelle dans les années 1930, revendiqua toujours un droit indéfectible, solitaire, solidaire, universel, et particulier, qui dis-je sanitaire voire sagittaire avant de s’en servir. Le droit de rire.

 

Jean-François.

 

 

Avons-nous le droit de rire ou ne l’avons-nous plus ? Oui, disent les uns, non disent les autres, sans compter les avis intermédiaires émanant de personnes de mentalité également intermédiaire. Or- qu’on veuille bien m’excuser de donner impérativement mon avis-, je réclame plus que jamais le droit de rire pour tous.

 

Je sais que beaucoup estiment qu’a l’heure présente, en raison des difficultés actuelles, le rire sonne comme un défi au bon sens et dénote une indifférence coupable vis-à-vis d’une situation qui, à tous égards, n’a rien de réjouissant.

 

C’est une erreur et une erreur très grave : je peux personnellement en parler en connaissance de cause puisque j’exerce un métier dans le but est de distraire mes contemporains ; vous avouerai-je que j’ai la conscience de mon métier et que c’est justement en ce moment que je multiplie mes efforts pour mener à bien une tâche qui s’avère particulièrement difficile en une période où rien ne prédispose particulièrement à un optimisme béat.

 

Et c’est là où je veux en venir ; si le rire est une chose toute naturelle en période calme, j’estime qu’en période trouble il devient, s’il est conscient et lucide, comme une manifestation du courage tranquille ; car en définitive, qu’est-ce que le vrai courage ? C’est, du moins je le crois, le fait de se rendre compte d’un danger, d’en avoir la crainte et dominer cette crainte pour accomplir l’acte dangereux. Et c’est à ce moment que le rire est nécessaire ; certes l’avenir est peu réjouissant ; certes nul ne sait s’il sera encore en vie dans quelques mois ; est-ce une raison de se promener en arborant un air désespéré et un visage allongé de plusieurs aunes ?

 

La peur n’a jamais sauvé personne ; la tristesse non plus, c’est pourquoi j’estime  que nous devons plus que jamais accomplir l’effort nécessaire pour arborer présentement un sourire de bon aloi ; évidemment, il ne s’agit pas de s’esclaffer stupidement à tout bout de champ, sans rime ni raison, en pratiquant la politique de l’autruche ; non, mais il s’agit de faire ce que l’on a à faire avec le maximum de confiance et le minimum de laisser aller.

 

Le rire engendre un état bienfaisant qui permet de tenir le coup et de résister aux attaques du sort : à danger égal, celui qui saura le considérer à la manière de Rabelais aura beaucoup plus de chances de s’en tirer que celui qui s’y soumettra fatalement.

 

Rions donc, dignement, bien sûr, mais rions sans crainte, et si quelque jour, il arrive que nous soyons contraints d’avaler notre bulletin de naissance, sachons le faire en gardant le sourire !... Et croyez-moi, ce n’est pas à la portée de tout le monde.

 

 

Pierre Dac.

 

Que dire de plus sur ce texte plein de sagesse, de André Isaac dit Pierre Dac 1893-1975. Initié le 18 mars 1946 à la loge les Compagnons ardents. Juif il se réfugie à Londres près du Général de Gaulle, il fût une des voies de Radio de Londres un français parle aux français.

Connu comme un humoriste de talent, il a été bien plus, un homme libre. Son rituel de la Grande Loge des Voyous est un texte bien connu des francs-maçons.

 

Pierre Dac dont l’humour, décalé, loufoque traverse le temps en témoigne le texte ci-dessus a toujours pris  le parti de rire de tout ou presque avec finesse. C’est un bonheur de le relire, en cette période qui ne prête pourtant pas rire.

 

Jean-Français Guerry de nature.

 

 

LIRE : L’Anthologie Maçonnique de Raphaël Aurillac – Kleiô aux Éditions Dervy Un portrait et des textes de Pierre Dac.

 COMMUNIQUÉ : URGENCE SANITAIRE

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog