Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le
L'ÉNIGME DE LA BEAUTÉ

L’ÉNIGME DE LA BEAUTÉ

 

 

La beauté de la nature, le paradoxe entre le bien et le mal restent des énigmes depuis le début des temps, depuis que l’homme est apparu et qu’il est locataire sur la terre. La beauté est l’associée du bien et de la vérité. Le bien et le mal sont des réalités, et font partie de notre être et se manifestent dans notre vie quotidienne.

 

La beauté mise devant nos yeux est un étonnement renouvelé sans fin, cela nous interpelle et nous amène à une réflexion, une méditation, des interrogations : 

 

« L’univers n’est pas obligé d’être beau et pourtant il est beau. » 

 

Dit François Cheng, il le dit comme un souffle c’est l’étonnement du cœur, qui passe par la parole, le dit est plus vivant, plus sensible que l’écrit. Même si la beauté n’est pas étrangère au mal selon les paroles de Dostoïevski dans l’Idiot :

 

« La beauté sauvera le monde. »

 

Pourtant parfois nous monterons une sorte d’acharnement à la destruction de la beauté. Cela me rappelle un voyage de jeunesse au Canada, je me faisais une joie de découvrir les chutes du Niagara, considérées comme une beauté exceptionnelle de la nature. Une fois sur place stupeur l’environnement des chutes a été complétement dénaturé par la poussée du tourisme de masse, c’est devenu un véritable parc d’attractions. Ce temple sacré de la nature a été profané par les marchands. Il faut au voyageur en quête de beauté beaucoup d’imagination pour s’éblouir, pour voir les chutes dans leur état naturel, primitif.

 

Pour atteindre la beauté il faut parfois oublier la violence que nous avons imposé à la nature. Il faut fermer nos yeux pour voir la beauté et regarder sa présence qui est en nous.

 

Ignorer le mal serait une naïveté, comment dès lors le combattre, ce serait oublier notre violence vis à vis de la nature des autres, violence parfois involontaire ou soumise à notre ego, le monde n’est pas que douceur et tempérance. En regardant dans le miroir confronté à lui-même le franc-maçon, se regarde tel qu’il est, il voit aussi son âme.

 

Je ne suis pas sur qu’il faille faire appel simplement à notre raison pour apprécier et accueillir la beauté.

 

Pour ma part la plus lumineuse des beautés est celle que voit dans le regard de mes sœurs et de mes frères en humanité, chaque être s’il a le désir de la beauté peut devenir un créateur de beauté, d’une beauté unique la sienne puisée au fond de lui-même, ces milliers de beauté forme une magnifique unité.

Les sourires éclatent comme les pétales des fleurs qui s’ouvrent pour recevoir la rosée céleste. Sur ce désir de beauté, Henri Maldiney écrit :

 

« De chaque visage humain rayonne une transcendance impossessible qui nous enveloppe et nous traverse… »

 

C’est ainsi sans doute que naît l’amour, qu’il circule entre les êtres à la recherche de beauté. L’amour qui rayonne de beauté, la beauté qui rayonne d’amour. L’amour, la solution de l’énigme de la beauté. L’amour qui est « l’entre », le passage merveilleux du je au tu, jusqu’à la symbiose, la création du nous. La beauté est une conversation d’âme à âme.

 

Jean-François Guerry.

 

Ma source d’inspiration, une méditation sur les paroles de François Cheng.

L'ÉNIGME DE LA BEAUTÉ

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog